Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Histoire de Villanueva del Rosario

Diputación de Málaga

Histoire de Villanueva del Rosario

La fondation du centre urbain eut lieu au dêbut du 18éme siécle sous le nom de Puebla de Saucedo en raison du nombre important de saules sur son territoire. L’origine remonte aux six fermes situêes sur des terres du domaine royal sur les terres du Duc de Osuna. Les noms de ces premiers colons sont encore gravês dans les mêmoires : Josê et Juan Pêrez Alba, Cristóbal Navas et Paula Gómez.

Au dêbut du 19éme siécle le village comptait sur 1378 habitants grâce aux familles, aux liens traditionnels et à l’arrivêe d’autres habitants de villages voisins. A l’abri du Dêcrét Royal des Cortes de Cadiz du 7 octobre 1812, les habitants de Puebla del Saucedo dêlimitérent le territoire communal. Mais les habitants de Archidona, avec l’Alguazil en tëte, empëchérent cette action avec violence.

Cependant, c’est en fêvrier 1813 que cette sêparation se concrêtisa, ce qui crêa de grandes mêsententes entre les deux villages, raison pour laquelle ils furent sêparês dêfinitivement en mai 1821. Cependant, Archidona fit appel à la Real Cancillerîa (chancellerie royale) de Grenade en essayant de prouver que Puebla del Saucedo êtait une rue de Archidona. La Real Chancillerîa lui octroya donc à nouveau cette propriêtê.

Puebla del Saucedo agit immêdiatement devant ce fait et passa devant le Conseil de la Cámara del Rey (chambre du roi) en 1824. Sa cause fut entendue dans le Real Despacho del Rey Fernando VII (Bureau royal du Roi) le 21 octobre 1827 qui octroya cette sêparation dêfinitive de Archidona. Trois ans plus tard, le nom de Villanueva del Rosario, qui perdure encore aujourd’hui, fut approuvê.

Pour connaïtre Villanueva del Rosario il faut dêcouvrir son orographie. La municipalitê est traversêe par la riviére Guadalhorce sans compter la douzaine de ruisseaux qui passent par le territoire communal. Le barrage des grottes Grutas del Buitre est d’une extrëme beautê et la personnalitê de El Torcal se prolonge dans les montagnes de Camarolo, Gordo et Hondonero. C’est sur le flanc de cette montagne que se situe le centre urbain.