Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles. Informations supplémentaires
 
×

Histoire de Casabermeja

Diputación de Málaga

Histoire de Casabermeja

Casabermeja est un lieu de colonie humaine depuis la nuit des temps. L'ensemble pictural rupestre de Peñas de Cabrera et le site funéraire Néolithique de Monte Calvario, entre autres vestiges, reflètent la présence de l'homme préhistoriquesur ces terres. A postériori, les romains ont occupé la commune. Les vestiges de la Cotonilla, la pôterie du Mont Alcalde et les ruines de la source de las Parras sont de cette époque.

Du ° passage des musulmans ° sur ce territoire, il ne restent que quelques traces tels que les restes d'une ancienne muraille et la Tours Zambra, un mirador érigé au XV.ème siècle. Toutefois,° la population actuelle tire ses origine de la reconquête de Malaga par les Rois Catholiques. Lors de la Division de Malaga en 1487, Rodrigo Caro qui reçut ces terres, fit construire une cité sur les ruines d'un ancien hameau musulman, autour duquel allait être élaborée la future ville. Ce hameau abandonné depuis la conquête d'Antequera en 1410 était une ancienne "maison" de couleur bermejo (rouge or) comme la terre avec laquelle il avait été construit. c'est pourquoi Rodrigo Caro appela ce nouveau village "Casabermeja".

La fondation de cette nouvelle ville par la Couronne est racontée dans plusieurs documents signés par Fernando le Catholique en 1509 et Juana la Folle en 1529, jusqu'à ce que ° le 26 juin 1550 ° Carlos I réitère les documents précédents et rende effective la fondation du site de Casabermeja. Après quelques années ° en 1663, ses ° voisins achetèrent la compétence de la Couronne et Casabermeja se détacha de Malaga, acquérant ainsi le titre de villa.

Le passage de l'autoroute A-45 près de Casabermeja a aidé le développement de ce village, entraînant la construction d'une multitude de logements. Malgré ce développement, la commune conserve son authenticité, surtout dans le vieux centre historique. Sur ses ° rue étroites se penchent les traditionnelles maisons enduites à la chaux blanche ° et certaines façades conservent des niches avec des icônes de saints et de vierges ° vénérés par les habitants.