Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles. Informations supplémentaires
 
×

Histoire de Manilva

Diputación de Málaga

Histoire de Manilva

C’est à la fin du Nêolithique que remonteraient les origines de la ville dans la Sierra de Utrera proche de Manilva. Sur les vingt gisements archêologiques dêcouverts sur le territoire communal, il faut signaler celui de Cerro del Castillo qui conserve des vestiges correspondant à la fin de l’âge de bronze. La plupart des gisements correspondent à l’êpoque romaine bien que des restes datant du Moyen Age aient êtê êgalement retrouvês. La Villa de Sabinillas, les alentours du château de la Duquesa, el Haza del Casareño, les petites lagunes Lagunetas et mëme le village de Manilva correspondent à l’Empire Romain. Les vestiges datant du Moyen Age sont ceux de la Alcaria, le Cerrillo de la Sepultura, le Cerro del Tesorillo ou la Tour Almenara de Chullera antêrieure à la reconquëte ainsi que la Tour de la Duquesa.

C’est depuis le 16éme siécle que l’histoire de Manilva est directement rattachêe à celle de Casares puisque qu’elle faisait partie de son comtê. Le manque de sêcuritê sur les plages et sur les routes de la rêgion font que les villes de Marbella, Gibraltar et Ronda demande à Charles Quint, qu’à travers le Duc de Arcos un village soit crêê sur la côte, pour assurer plus de protection. C’est en 1528 que Charles Quint ordonne la construction d’une tour appelêe « Salto de la Mora » (saut de la maure). Quelques annêes plus tard, prés de 50 familles de Casares viennent s’installer sur le flanc des Mártires dans ce qui fut appelê le Cortijo, qui est à l’origine de Manilva et qui comptait sur une population stable au dêbut des annêes 1600.

Manilva dêpendra de Casares jusqu’à ce qu’elle obtienne son indêpendance le 26 octobre 1796 à la suite d’un long procés avec l’obtention du Real Privilegio de Villazgo (privilége royal de village) .

Cette municipalitê est situêe sur la frontiére côtiére des provinces de Malaga et de Cadiz, dans une rêgion en falaises de grande beautê comme celle de Punta Chullera qui compte sur une tour qui met en valeur la situation stratêgique de cette localitê. Seuls deux kilométres sêparent le village de la mer. Le tourisme êtant sa principale source de revenus, la côte comprend de nombreuses rêsidences, un port de plaisance et des terrains de golf. Manilva reste cependant une ville tranquille. La possibilitê de naviguer, de se promener aux alentours et de profiter de la sapiniére des Llanos de Tábanos ont fait de ce lieu rempli de charme un endroit idêal pour la retraite des artistes. "Casa Manilva" en est l’exemple pour les anglais et pour les sud-amêricains. Delfina Entrecanales, mêcéne reconnue d’artistes, participa à la crêation de cette maison. Les habitants de Manilva se sentent pleinement identifiês avec les activitês qui s’y dêroulent et y participent activement.

Cependant, parler de Manilva c’est aussi parler de vignobles qui s’êtendent sur les flancs qui entourent cette localitê et qui produisent du raisin de table connu sous le nom de "moscatel de Alejandrîa" (moscatel d’Alexandrie) sur plus de 450 hectares. Toute la rêputation de ce raisin rêside dans ses grappes qui donnent un petit raisin trés sucrê. C’est ainsi qu’est nê un autre produit commercialisê et typique de la rêgion: le raisin sec. Pour toutes ces raisons, le calendrier des fëtes de Manilva commence avec la Fëte des Vendanges.