Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Bains romains de la Hedionda, Casares (Lieu Insolite et Patrimoine hydraulique)

Diputación de Málaga

Bains romains de la Hedionda, Casares (Lieu Insolite et Patrimoine hydraulique)

Lieux Insolites
Baños romanos de la Hedionda, Casares (Rincón Singular). 360
Baños romanos de la Hedionda, Casares (Rincón Singular)1. 360
Baños romanos de la Hedionda, Casares (Rincón Singular)3. 360
Baños romanos de la Hedionda, Casares (Rincón Singular)4. 360
Baños romanos de la Hedionda, Casares (Rincón Singular)2. 360
Puente romano junto a los baños romanos de la Hedionda, Casares (Rincón Singular). 360

IMPORTANT

A partir du lundi 2 juillet 2018, l'accès à la coupole des thermes de la Hedionda se fera sur réservation gratuite. L'accès à l'enceinte sera valable une heure et limitée à 24 personnes à la fois. Pour autant, les curistes pourront rester autant qu'ils le souhaitent dans les piscines extérieures et dans la zone de la rivière.

Les réservations se feront:
- à l'office du tourisme de la Mairie de Casares (+34 952895521)    ou                       
-  sur l'application numérique ticketea:.

 

Mois recommandé de visiter : Mai.

On raconte que le diable poussa ici son dernier soupir lorsqu’il fut expulsé par saint Jacques. C’est l’une des nombreuses légendes que l’imaginaire populaire garde en mémoire pour justifier l’odeur de souffre des eaux. Les bains de la Hedionda, Bien d’intérêt culturel, est l’un des lieux historiques les plus importants du massif de la Utrera et de tout Casares. Il s’agit de bains sulfureux et ferrugineux, situés sur un site magnifique et bienfaisant, que l’homme a su faire fructifier depuis l’époque romaine. L’enceinte des thermes, carrée, avec une voûte sphérique à pendentif et deux voûtes en berceau, se trouve sur la rive gauche du ruisseau Albarrán, tout près de la commune de Manilva.

 

Plus d'informations

Il s’agit d’un espace balnéaire de forme carrée, de six mètres de côté, avec une voûte sphérique à pendentif et deux voûtes en berceau sur la partie est. L’ensemble est immergé sous les eaux. Des bains sulfureux et ferrugineux d’origine romaine restaurés pendant la période arabe.

Les rénovations postérieures, résultats des différents niveaux d’eau atteints au fil du temps, obligèrent les Arabes à modifier sa structure et à l’agrandir avec des murs et des canalisations à l’air libre. Les bains, situés sur la rive droite de l’Albarrán, furent construits avec du béton de chaux, de la pierre et des rangées doubles ou triples de briques massive.
La zone des bains a été déclarée bien d’intérêt culturel (BIC). Une récompense historique pour le massif et pour la commune à laquelle elle appartient, qui renforce ainsi son rôle culturel et son influence dans un environnement splendide situé à l’intérieur de ce territoire si fécond en activités et en créations humaines.
Les légendes attribuent leur origine à Jules César, alors qu’il était préteur, qui fut soulagé d’une maladie herpétique grâce à ses eaux et ordonna leur construction. Ce qui est sûr et certain c’est que ses troupes s’y baignèrent dans l’attente de la confrontation avec Pompée, y trouvant un baume pour les maladies de la peau.

Mais autour des bains foisonne une multitude de légendes dont le seul but est de donner une réponse à leurs origines. Magie ? Question de foi ? D’après ce qu’on raconte, le démon qui habitait ses eaux y rendit son dernier soupir expulsé par Saint Jacques, ce qui conféra à l’eau son odeur de souffre. Cette légende est reprise par de nombreux auteurs.

La croyance la plus populaire prend ses racines dans l’Histoire. En 61 avant Jésus-Christ, les troupes romaines avaient établi leur camp dans cette zone et se préparaient à affronter Pompée. Contaminées par la gale, les bains permirent d’apaiser leurs douleurs. Les croyances les plus ancrées parlent de la guérison de Jules César lui-même, ce qui l’aurait conduit à faire construire les bains encore conservés aujourd’hui. Les études réalisées semblent confirmer cette origine romaine malgré les quelques modifications effectuées sur sa structure primitive.

Quoi qu’il en soit, il est indéniable que depuis les traités géographiques les plus anciens où est mentionnée la commune de Casares, les propriétés curatives de la source de la Hedionda ainsi que son emplacement magnifique sont invariablement mis en valeur.

 

Coordonnées
  • Bains de la Hedionda: 297183 /  4030303

Art et monuments > Bain
CP 29690