Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Palais de "Mondragón" (Musée Archéologique)

Diputación de Málaga

Palais de "Mondragón" (Musée Archéologique)

Le Palais de Mondragón, connu aussi comme Palais du marquis de Villasierra, est, sans doute, le monument civil le plus significatif de Ronda.

On raconte qu´il fut la résidence du roi Abbel Malik ou Abomelic, fils du sultan du Maroc Abul Asan. Quelques années après le décès d'Abomelic, le royaume de Ronda est devenu possession de Grenade, en précisant que le dernier gouverneur musulman Hamet le Zegrí a aussi résidé dans ce palais.

Il s'avère difficile, sans une exploration archéologuique, de déterminer comment serait ce palais en phase musulmane, bien que l´on puisse presque assuré qu'il était organisé autour de la cour la plus proche du ``Tajo´´(ravin), avec l'actuel jardin intégré, l'actuel espace entre les deux murs de soutènement de la façade n´existant évidemment pas.

À l´époque chrétienne, on a effectué les travaux les plus importants, comme la cour la plus proche du tajo (ravin) par laquelle on accède au jardin. C'est une cour très originale avec de triple arcature basse sur trois côtés, à partir d'arcs en plein cintre soigneusement préparés en brique râpée sur une colonne en marbre avec une base chapiteau et un abaque. Une fin godron taillé dans la brique saillante du parement encadre les arcs comme un ``alfiz´´, créant une frange horizontale continue, tangente au tracé des arcs.

La corniche est aussi organisée à partir de brique moulurée laissant un bandeau plat entre la corniche et la frange qui renforce les arcs, laquelle est décorée par une riche faïence. On décore également les triangles curvilignes qui se forment entre le pilastre des arcs et le cadre mouluré qui les entoure par des cercles clairement Renaissance .

La seconde cour est de style gothique tardif, portée par des colonnes en pierre et des chapiteaux réutilisés soutenus par des supports en bois, donnant accès à l´étage intermédiaire où se trouvent les diverses salles du Musée Archéologique.

La cour d'entrée est charmante, avec une galerie de deux côtés, avec des arcs en plein cintre, ``alquitrabe´´, une frise décorée avec des triglyphes, des métopes et des corniches. Tout cela magnifiquement taillés dans la brique, sur des colonnes avec une base et un chapiteau corinthien Renaissance de grande qualité. Très semblable à cette cour, s´est construit à Séville l´aujourd´hui disparue ``Patio de Levies´´(Cour de Levies) et qui est actuellement aménagée comme une galerie dans les Reales Alcázares (Palais Royal).

Au XVIIIème siècle on a construit le corps extérieur de façade, avec d'importantes pierres de taille et le portail avec un double ordre de colonnes marquées en bas par un piédestal dorique le bas et en haut par un pilastre ionique, le tout couronné par un fronton courbe qui se brise dans le centre pour accueillir un troisième ordre décoratif avec des colonnes corinthiennes accouplées. Tout ce corps du XVIIIème siècle occupe le rez-de- chaussée avec le pied-à-terre et les anciennes écuries.

Le Salon noble du palais avec son plafond à caissons mudéjar mérite une mention spéciale.

À l'intérieur on trouve le MUSÉE ARCHÉOLOGIQUE de la VILLE (À VOIR)

Art et monuments > Manoir
Plaza de Mondragón, CP 29400
952 87 08 18