Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Eglise de Notre-Dame de Recouvrance

Diputación de Málaga

Eglise de Notre-Dame de Recouvrance

La ville d'Ardales est dêfinitivement conquise par les troupes castillannes en 1453 ou 1454 et est cêdêe, par le roi Jean II, à Monsieur de Teba, Don Juan Ramirez de Guzmán, qui promeut la construction d'une êglise, construite à la fin du 15éme siécle de style mudêjar.

Au dêbut du 18éme siécle elle êtait en mauvais êtat et en 1720 elle est reconstruite, en conservant les êlêments mudêjars de l´intêrieur de la premiére construction. La nouvelle êglise conserve des similitudes avec celles de Sêville de l'êpoque puisqu´Ardales, depuis la conquëte jusqu'en 1833 où elle devient alors propriêtê de Malaga, appartenait au diocése de Sêville. Au 19éme siécle, l´êglise a de nouveau êtê soumise à des travaux de consolidation et de restauration qui n'ont pas altêrê sa physionomie.

L'êglise est situêe juste à côtê de la forteresse mêdiêvale d'Ardales. Elle est composêe de trois nefs sêparêes par de grosses colonnes soutenues par des socles carrês. Les chapiteaux sont rectangulaires avec des angles chanfreinês d'où partent des arcs gothiques; des êlêments mudêjars de la premiére construction sont, la nef centrale avec une charpente à chevrons et entrelacs, disposêe en travêes quadrangulaires, et les nefs latêrales ont des charpentes en appentis.

Le presbytêre est carrê, couvert d´une voûte octogonale baroque et sêparê de la nef centrale par un grand arc gothique. Dans le presbytére se trouve une niche nêoclassique de petite taille de la Vierge de Villaverde, en bois polychromê. Les chapelles qui ferment les nefs latêrales ont dues ëtre construites au 18éme siécle,elles sont aussi couvertes par des voûtes octogonales et dêdiêes, l´une à la Vierge du Rosaire et l'autre au Christ du Sang, curieuse sculpture de 1944 assemblêe à partir de trois images diffêrentes qui avaient êtê dêtruites pendant la guerre civile. Le reste des chapelles distribuêes dans les nefs latêrales ont êtê ouvertes au 18éme siécle. Parmi elles il faut souligner celle de Saint Isidre, construite en 1783 pour donner plus d´ampleur à l'êglise ; elle est carrêe et couverte par une voûte hêmisphêrique sur pendentif, au fond, aprés un arc en plein cintre, s´ouvre une niche polygonale. La chapelle est trés dêcorêe avec des plâtreries reprêsentant des feuillages, des angelots, des verroteries…Juste à côtê la sacristie, de forme rectangulaire avec un plafond en demi - berceau, s´unit l'autel principal par un couloir en courbure. Aux pieds de l'êglise se trouve le haut chçur , oeuvre du 18éme siécle.

À l'extêrieur, sur le portail en brique crêpie s´ouvre un arc en plein cintre encadrê par des pilastres qui soutiennent un entablement avec une frise sur laquelle se trouve une inscription avec la date de 1723. On y voit un fronton semi-circulaire ouvert par une niche situêe entre des pilastres, couronnêe par un fronton bombê où s´appuie un "ocule". Il s´ achéve par un fronton triangulaire qui accueille une croix. Ce portail est attribuê à l'architecte Diego Antonio Dîaz de Sêville qui a travaillê dans le diocése de Sêville ; certaines de ses oeuvres, comme le portail du Couvent de Sainte Rosalie à Sêville, sont mises en relation avec celles d'Ardales. À côtê du portail se dresse la tour carrêe en brique, probablement, construite à la fin du 18éme siécle par Antonio Matîas de Figueroa, le grand maïtre d´çuvre du Chapitre Ecclêsiastique de Seville et qui a aussi travaillê pour le portail de l'êglise du village voisin de Campillos. La tour semble appartenir à une construction prêcêdente. Elle a une structure prismatique et trés simple. Ses corps infêrieurs trés simples sont seulement altêrês par des ``ocules´´ pour l'êclairage intêrieur. La dêcoration est rêservêe à la partie haute, composêe de pilastres en or avec de la cêramique vernissêe verte, s´achevant par un chapiteau octogonal avec un toit en briques vernissêes formant des losanges.

Art et monuments > Ermitage et chapelle
Plaza Iglesia, 39, CP 29550