Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles. Informations supplémentaires
 
×

Eglise de Sainte Anne

Diputación de Málaga

Eglise de Sainte Anne

En 1462, les troupes chrêtiennes ont conquis Archidona, s´installant dans l'enceinte de la ville islamique, et ils adoptent la mosquêe comme nouvelle êglise sous l'invocation de Sainte Marie.

À partir du XVIéme siécle, la population augmentant, on occupe le flanc de la colline,formant la Basse Ville, noyau de l´ actuel Archidona. Pour assurer les nêcessitês religieuses de la population l'êglise de la Haute Ville ne suffisait pas et au dêbut du XVIéme siécle, dans un des faubourgs de la ville, on a construit l'êglise de Sainte Anne, dans un espace ouvert où on a aussi construit la Mairie, cette zone devenant le centre de la vie publique de la ville.

L'êglise de Sainte Anne est de style gothique flamboyant, et êtait composêe d'une seule nef couverte de voûtes nervêes gothiques, aujourd'hui disparues. L´avant, un des seuls êlêments conservês de cette premiére construction, est de forme polygonale couvert d´une voûte en êtoile.

Au XVIIIéme siécle la sacristie est ajoutêe, adossêe à l´avant ; elle est carrêe avec un pilier central d'où partent des arcs en plein cintre qui s´appuient sur les pilastres des murs. Dans le dernier tiers du XVIIIéme siécle on a aussi construit le choeur, aux pieds de la nef centrale et il se dresse sur une voùte en demi-berceau.Toutefois en 1883 le temple êtait en ruine et, comme le figure sur l´inscription lapidaire commêmorative qui est conservêe dans la sacristie, Carlos Sánchez de la Fuente Escovar d´Archidona finance d'importants travaux qui ont complétement transformê le corps de l'êglise. On a ajoutê deux nefs latêrales couvertes par des voûtes nervêes qui rappellent le style gothique originel de l'êglise. La nef centrale a êtê êlevêe au niveau de l´avant, perdant pour cela la toiture gothique originale ; pour êlever la nef on a renforcê les piliers qui sont devenus carrês en y insêrant les surfaces des petites colonnes des voûtes nervêes originelles, transformêes en êlêments dêcoratifs.

Dans l'êglise il faut souligner le grand retable de l'autel principal semblable à certaines oeuvres de la premiére moitiê du XVIIIéme siécle, mëme si celui-ci a probablement êtê construit à fin du siécle quand le choeur a êtê êrigê. Il est construit en bois dorê et polychromê avec des motifs asymêtriques. Il est constituê de trois allêes sêparêes par des colonnes diminuêes qui rappellent les retables du Couvent de Carmen d'Antequera. L'entablement supporte un grand arc, trés dêcorê, en ogive pour s'adapter à la structure gothique de l´avant.

Le programme iconographique est trés simple : dans la partie supêrieure la colombe du saint esprit assiste à l'instruction de Marie - Enfant par sa mére Sainte Anne, patronne de l'êglise, reprêsentêes dans le petit groupe sculptural du XVIéme siécle, rêutilisê sur ce retable, et situê dans la niche centrale . En bas s´ouvre un petit temple qui contient l'Eucharistie, occupêe actuellement par la Vierge du Rosaire. Des deux côtês, sont exposêes sur des piêdestaux les sculptures des apôtres Pierre et Paul comme les têmoins de cette çuvre rêdemptrice. Un dais en tissu collê entoure l'ensemble occupant tout l'espace de la chapelle, peint avec des motifs gêomêtriques et floraux.

À l'extêrieur à l´avant, soutenue par des contreforts, se dresse un singulier clocher triangulaire en brique ,qui correspond aux premiers travaux du XVIéme siécle. Elle est composêe de deux corps sêparês par des impostes et son toit en tuile est trés inclinê. Le portail en pierre, du dernier tiers du XVIIIéme siécle, est d´une grande simplicitê.On y trouve un arc en anse de panier soutenu par des colonnes doriques qui s´appuient sur de hauts soubassements qui soutiennent un fronton en panache avec un blason papal. Ce fronton s´achéve sur les côtês par des pinacles et au centre par une croix.La faèade est complêtêe par des ``óculos´´ et dans la partie supêrieure par une petite fenëtre gêminêe qui rappelle les fenëtres gothiques.

Art et monuments > Ermitage et chapelle
C/ Don Carlos, s/n, CP 29300