Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Lezard ocelle (Timon lepidus). Grand Sentier de Malaga

Diputación de Málaga

Lezard ocelle (Timon lepidus). Grand Sentier de Malaga

IDENTIFICATION  

C'est un reptile de grande taille (jusqu'à 65 cm de longueur totale tête-queue, rarement 80-90 cm) et robuste. Sa tête est grande et se distingue bien du reste du corps. Comme tous les sauriens, il a quatre pattes, qui chez cette espèce sont grandes et bien développées. Ses paupières sont mobiles (signe distinctif du saurien par rapport à l'ophidien, en plus des pattes). La couleur du corps est très voyante. Bien que le ton général semble verdâtre, le dos est recouvert d'écailles jaunes et noires, et même bleues sur les côtés, qui ressemblent à des ocellés (des taches arrondies). Cette profusion d'ocellés sur le corps de l'animal donne son nom à cette espèce. Le ventre est généralement uniforme: blanchâtre ou jaune pâle. Les jeunes individus sont très voyants du fait qu'ils possèdent une douzaine de rangées d'ocellés jaunâtres entouré de foncé sur un fond grisâtre, brun ou verdâtre.

OÙ VIT-IL (HABITAT) 

Le type d'habitat lui est égal. Il utilise tant les zones de maquis que celles de forêt, ainsi que les terres agricoles. Il est courant dans les espaces ouverts, avec une faible couverture végétale et de nombreux abris (de grandes pierres, des éboulis, des murs de pierre, des creux dans les arbres, etc...).  Il peut également être présent dans les parcs et jardins des villages et des petites villes où il grimpent aux arbres.

COMMENT VIT-IL?

Les lézards ocellés sont diurnes, bien qu'en été ils puissent avoir une certaine activité nocturne, évitant ainsi les heures les plus chaudes de la journée. Il hiberne pendant les mois les plus froids de l'année, bien qu'il soit possible de l'observer au cours des journées ensoleillées d'automne et d'hiver. C'est un reptile solitaire et peu sociable, qui ne s'accouple que brièvement au moment de la copulation et après s'être violemment rapproché de sa compagne. Il est très agile et court très vite, avec une capacité à grimper à des arbres assez hauts très rapidement. Il est très méfiant et fuit lorsqu'il se sent menacé. Son alimentation est principalement constituée d'insectes, bien qu'il puisse également chasser d'autres reptiles plus petits, des amphibiens, des poussins et des œufs de volaille, ainsi que de petits mammifères (des rongeurs) et leurs petits. Ils ne méprisent pas non plus la charogne et consomment également des fruits des bois.  Contrairement à d'autres lacertidés, les lézards ocellés cherchent et chassent activement leurs proies. Leur morsure, en cas de manipulation, peut être douloureuse du fait de la grande puissance de la mâchoire de l'animal.

COMMENT SE REPRODUIT-IL?

Les lézards entrent en période de chaleur au printemps, à l'époque où les mâles se montrent plus territoriaux et agressifs envers d'autres individus qu'ils expulsent de leurs territoires. Lorsqu'une femelle entre sur le territoire d'un mâle, un comportement de harcellement a lieu (persécution et morsures); le mâle poursuit la femelle jusqu'à ce qu'elle se rende, bloquée et contrainte de céder à l'accouplement. Deux ou trois mois plus tard, la femelle pond entre 5 et 20 œufs dans un petit tunnel qu'elle creuse elle-même dans le sol. En été, les petits lézards voient le jour; ils atteindront leur maturité sexuelle au cours de leur troisième année de vie, une fois qu'ils auront triplé la taille qu'ils faisaient à leur naissance.

OÙ PEUT-IL ÊTRE VU À MÁLAGA ET DANS LES ETAPES DE LA GSM

C'est une espèce commune et relativement abondante dans toute la province. Il est très abondant dans les champs d'oliviers de la région d'Antequera. Il est présent, par exemple dans le parc de La Alameda de la ville de Ronda. Il est présent à presque toutes les étapes du Grand Sentier.

DEGRE DE PROTECTION --- MENACE (REGISTRE)

Il fait partie de la Liste Andalouse des Espèces Sauvages bénéficiant d'une Protection Particulière. Son abondance semble être en déclin ou il semblerait qu'il soit une espèce moins fréquente dans les zones d'agriculture intensive et espaces urbanisés ou avec des infrastructures qui ont provoqué la détérioration de leur habitat. A ces raisons-là, il faut ajouter la persécution directe motivée par l'aversion que de nombreux reptiles provoquent et leur rôle en tant que prédateurs de certaines espèces cynégétiques.

FAITS CURIEUX  

Le lézard ocellé est le plus grand des lézards d'Europe et c'est un grand prédateur de la forêt méditerranéenne. Ce rôle ne lui évite toutefois pas d'être également souvent la proie des mangoustes, des cigognes ou des rapaces, entre autres espèces. Son mode de vie solitaire et peu sociable lui a valu l'honneur d'être appelé en latin comme le personnage misanthrope de l'œuvre et tragédie de Shakespeare "Timon d'Athènes". L'épithète latin "lepidus" fait référence à son aspect, vu qu'on dirait qu'il possède une armure "d'écailles en cuivre" selon Plinio. En réalité, selon François Marie Daudin, le zoologue français qui a décrit l'espèce au XIX ème siècle, cet épithète signifie qu'il est agréable à regarder.

ESPECES SEMBLABLES (Il PEUT ÊTRE CONFONDU AVEC...) 

C'est une espèce impossible à confondre de par sa taille une fois adulte. Les jeunes sont souvent confondus avec des lézards communs, dont ils se distinguent par leur couleur criarde, les ocellés et leur tête beaucoup plus robuste que celle des lézards.

Routes celle observée

Faune > Reptiles
Medios
Terrestre
Phénologie
JanFévMarAvrMaiJuiJuiAoûSepOctNovDéc