Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Myrtil. Maniola jurtina (Linnaeus, 1758)

Diputación de Málaga

Myrtil. Maniola jurtina (Linnaeus, 1758)

Envergure des ailes : entre 3,6 et 5,2 cm.

Routes celle observée

Identification

Ailes fermées : l’aile postérieure est marron grisâtre, avec une série de points noirs de taille variable, pas toujours présents ; une ligne un peu plus foncée que le reste serpente au milieu de l’aile, la traversant de haut en bas, avec parfois, autour, des zones de couleur crème. L’aile antérieure est orange avec une bordure de la même couleur que la postérieure, et un ocelle noir assez petit comparé à d’autres espèces.

Ailes ouvertes : il est peu fréquent de le voir ainsi. Le mâle est marron très foncé, avec une grande tache plus sombre au centre de l’aile antérieure (androconie) et, sur la même aile, un petit ocelle noir cerclé de orange. L’ocelle de la femelle est plus grand et est parfois collé à un autre petit ocelle. Les deux ailes ont des reflets orange.

Espèces similaires

Misis : il est assez ressemblant, mais l’ocelle de l’aile antérieure est plus grand ; son aspect est plus grisâtre sur l’aile postérieure, avec une large frange plus claire que le reste le traversant entre la ligne médiane sinueuse et le bord postérieur, celui-ci étant taché de marron ou orangé sans série de points, qui sont réduits à un seul point près de l’angle anal, pas toujours visible.

Louvet : il est gris uniforme, piqueté de noir, l’aile postérieure sans ligne ondulée apparente au milieu et sans série de points.

Biologie et Habitat

Il vole entre avril et octobre, en une seule génération annuelle, mais avec une période d’émergence très prolongée dans le temps, c’est pourquoi il est possible de voir des individus qui viennent d’émerger en automne sur des zones basses et proches de la côte. La plus grande partie de la population vole entre mai et juillet.

Il est présent dans tous les types d’habitats, de la forêt à la garrigue, en passant par les milieux ruraux et humanisés, où il sera cependant moins abondant. Aux heures les plus chaudes, il aime se reposer à l’ombre, posé sur le sol ou sur les parties basses des arbustes. Les chenilles s’alimentent de diverses graminées, comme l’alfa (Stipa tenacissima) et des genres Poa, Elymus et Brachypodium.

Répartition Gran Senda

Il peut être observé sur toutes les étapes du GSM, bien que sur celles du littoral et du nord il sera plus rare et localisé.