Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Flambé. Iphiclides podalirius (Linnaeus, 1758)

Diputación de Málaga

Flambé. Iphiclides podalirius (Linnaeus, 1758)

Envergure des ailes : entre 6 et 8 cm. Son vol puissant peut le faire passer un instant pour un oiseau.

Routes celle observée

Identification

Ailes ouvertes : Son aile antérieure est clairement en forme de triangle, avec de grandes rayures noires, certaines disposées en éventail, sur un fond jaune pâle ; le bord de l’aile postérieure est ondulé, avec une bande noire et des taches bleutées en forme de croissants de lune, ainsi que deux « queues d’hirondelle » plus longues que celles du Machaon.

Ailes fermées : les motifs sont similaires à ceux de la partie intérieure, mais avec moins de rayures noires, ce qui lui donne un aspect usé.

Espèces similaires

Proserpine : il est plus petit, n’a pas de « queue d’hirondelle », son jaune est plus vif et il est taché de rouge.

Machaon : légèrement plus grand, ses taches noires ne ressemblent pas à des rayures disposées en éventail.

Biologie et Habitat

Il vole depuis la fin de l’hiver jusqu’au début de l’automne, en deux générations, la deuxième – qui apparaît en juillet – étant la plus abondante.

Grâce à son caractère disperseur marqué, il est possible de le rencontrer dans n’importe quel habitat, même urbain, où il cherche les plantes d’ornement riches en nectar. Il leur préfère cependant les environnements forestiers bien conservés, les vastes zones de garrigue et les champs d’amandiers abandonnés, car sa chenille s’alimente des feuilles de l’amandier (Prunus dulcis), et d’autres arbres fruitiers de la famille des Rosaceae, sauvages ou cultivés (Prunus, Pyrus et Crataegus).

Répartition Gran Senda

Il est possible de l’observer pratiquement sur toutes les étapes du Grand Sentier de Malaga en raison de sa forte tendance à la dispersion, mais il sera plus difficile à localiser sur les étapes les plus citadines et dans le nord de la région, où il sera souvent confiné aux zones proches des cours d’eau et des amandiers.