Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Virgen de la Cabeza y El Lourdes.

Diputación de Málaga

Virgen de la Cabeza y El Lourdes.

Ce parcours est facile et beau. Il vous permet de connaître des lieux d’intérêt historico artistique l’Ermitage Mozarabe de la Virgen de la Cabeza ou Cuevas de San Antón, complètement creusée dans la roche (IX-X s. après Jésus-Christ). Il ne présente qu’une difficulté, quelques unes de ses descentes sont très pierreuses, pour le reste ce parcours a des chemins bien marqués. En outre, vous pouvez rejoindre les autres itinéraires des environs (voir « points de fuite »). Vous allez être surpris par la richesse botanique que vous allez rencontrer.

ÉPOQUE RECOMMANDÉE : Toute l’année, sauf les jours très chauds de l’été.

CONSEILS PRATIQUES : route qui a un impressionnant panorama, n’oubliez pas les jumelles et l’appareil photos ou la caméra. Apportez de l’eau.

De la place du quartier de San Francisco, la rue Torrejones part vers la route de Algéciras. Une fois en dehors de Ronda et après être passés devant un ensemble de maisons connues comme « La Pila de la Tía Gaspara », vous prenez la piste signalée par une pancarte Elle se dirige à droite vers l’ensemble mozarabe de la Virgen de la Cabeza ; c’est un joli chemin que les gens de Ronda parcourent pendant les fêtes patronales le second dimanche de juin, en l’honneur de cette vierge. On la vénère presque toute l’année dans l’église Colegiata de Santa María de la Encarnación la Mayor.

À 700 m du début de la piste, apparaissent les ruines de la Maison de Arrúa. C’était une demeure de renom, abandonnée, mais qui à l’époque était une profusion de luxe et de bon goût. Elle possédait une piscine, une piste de tennis, une cave etc. La tour qui se maintient encore debout, sert aujourd’hui à la pratique de l’escalade pour les personnes qui débute ce sport fascinant. À 1,4 km, vous laissez une piste à droite. Maintenant vous êtes toujours en descente et vous allez avoir l’occasion de contempler des perspectives inédites du Tajo de Ronda. Les talus du chemin sont recouverts de sumacs et de térébinthes. Accompagnés de ce paysage, vous arrivez à une bifurcation. Les deux directions conduisent à un terre-plein en douce pente où l’on célèbre la fête patronale.

À 2,1 km et en abandonnant les pins pignons qui regardent Ronda, le chemin descend d’une manière prononcée. Il vous mène à l’ermitage et aux vestiges de l’église mozarabe qui ont été restauré récemment par la Mairie de Ronda. Cet endroit si beau et magique, mérite vraiment la peine d’être visité.

Vous retourner au début de la descente à l’ermitage, pour reprendre le chemin. Il suit à gauche d’une grille fermée et descend en longeant le mur de pierre. Ce chemin est rocailleux. Peu de temps, après vous passez, près d’une ferme en pierre. La chênaie apparaît accompagnée de son cortège de plantes, vous pouvez contempler entre autres la valériane, la pervenche, le réséda, le marrube, quelques orchidées, mais également les typiques marguerites sauvages, la chélidoine, etc.…Sous les ruines de la ferme, vous pouvez encore imaginer les temps anciens, D’ici, le chemin descend continuellement à droite. Vous allez trouvez, rapidement, un autre sentier que vous prenez à gauche. De ce point, vous allez apercevoir le" Puerto de la Muela" et le fleuve Guadalevín. Ce col de la Muela va vous servir pour le retour. Il est fort probable que vous ayez des doutes sur le sentier à suivre. Vous allez chercher le coteau allongé qui sépare le ruisseau de Sijuela et le fleuve Guadalevín. Ce coteau est connu sous le nom « El Jopo del Burro ». Vous devez toujours suivre le sens de la descente du cours d’un fleuve. À gauche il y a la rivière limpide de Sijuela et à droite le fleuve Guadalevín.

Nous attirons votre attention sur un jeune chêne qui pousse à même la pierre, vous allez le voir près de la confluence des deux fleuves. Vous terminez la descente et traversez la rivière à gauche, là, apparaît une piste qui maintenant longe le fleuve Guadalevín. Un sentier part en remontant la rivière, à l’endroit où le Sijuela conflue avec le Guadalevín. (voir Point de Fuite 1).

Après avoir parcouru 200 m de piste, vous rejoignez un chemin principal qui, à gauche monte jusqu’à la ferme de « el Duende » et au Point de Fuite 2. Vous avancez à droite, mais auparavant, il est possible de visiter un panthéon de type mausolée de la renaissance appartenant aux Marquis de Moctezuma. À la fin du terre-plein, il y a une chaire en fer et une petite grotte de la Virgen de Lourdes. Auparavant, dans ce site on célébrait une fête patronale en l’honneur de cette Vierge. Vous êtes à l’endroit appelé « El Duende » ou « Lourdes ».

Vous traversez le pont sur le fleuve Guadalevín, le chemin commence à monter fortement, pour arriver à un bosquet de pins pignons. Vous apercevez aussi des jeunes chênes. À 4,7 km du début du parcours, vous traversez une grille toujours ouverte. Â gauche il y a les ruines d’une ferme et près du chemin, nous attirons votre attention sur un chêne qui a ses racines complètement à nues, un peu plus loin, il y a un groupe de maisons, de là, part le Point de Fuite 3.

Vous reprenez votre marche sur une piste qui part à droite et qui se dirige vers les pinèdes. Une clôture métallique est à votre droite. Vous vous enfoncez dans la pinède et vous observez à gauche, deux petites maisons en ruines dignes d’avoir été le logis de quelques gnomes.

Au km 5,2, vous arrivez à un autre croisement. La piste de gauche monte jusqu’à la route de Ronda-Séville. Celle de droite se dirige vers la décharge publique. Vous allez continuer tout droit, vers le Puerto de la Muela, d’où vous allez avoir un panorama suggestif du Tajo et « Los Molinos ». Vous descendez sur le chemin, en abandonnant une ferme à droite. Au km 5,8 se dresse un poteau électrique d’où partent deux chemins. Celui de gauche, correspond au Point de Fuite 4. Mais vous allez descendre sur l’autre piste pour traverser le fleuve Guadalevín et commencez une légère montée au milieu de champs de blé, d’orge et de quelques vignes qui va vous conduire au quartier de San Francisco. Vous avez effectué les 8 km de cette route.

POINTS DE FUITE :

Nº1. En remontant la rivière Sijuela on arrive au Huerto Marín, d’où part une piste en direction du chemin de Ronda-Benaoján, au niveau de la propriété de El Águila, route « DE RONDA A BENAOJAN POR EL CAMINO DE LA ESTACION ».

Nº2. Vous prenez la piste qui passe près de la ferme du Duende et vous traversez un bosquet de chênes rouvres et une chênaie avec quelques chênes lièges. Avant d’arriver à une carrière, vous tournez pour prendre une piste à droite qui débouche sur le chemin de Ronda-Benaojan, route « DE RONDA A BENAOJAN POR EL CAMINO DE LA ESTACION. »

Nº3. Si vous descendez ce chemin, vous allez arriver à l’école rurale de la Indiana, par où passe la route « A MONTEJAQUE POR EL CAMINO VIEJO. »

Nº4. C’est le chemin des « Los Molinos ». Ce chemin des Moulins part de la route “POR LOS MOLINOS DEL TAJO » et son retour, de la route” A MONTEJAQUE POR EL CAMINO VIEJO.”

Itinéraires
Itinéraire À pied
Difficulté - Facile-Moyen
Durée - 4 horas
Longueur - 8000 Km