Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles. Informations supplémentaires
 
×

San Telmo

Diputación de Málaga

San Telmo

Cette intéressante voie de sentiers et chemins appelée « Ruta de San Telmo », s’est développée sur les vestiges de ce qui fut, au XVIII siècle, la construction hydraulique la plus importante d’Espagne. C’est Armengual de la Mota, Évêque de Malaga qui eut l’idée de cette grande création et José Martín de Aldehuela, célèbre architecte qui la construisit. Elle avait pour objectif d’amener l’eau aux réservoirs à eau installés aux différents endroits de la ville de Malaga afin de rendre plus facile aux citadins son obtention.

Si vous suivez la ligne tracée par l’aqueduc de San Telmo, vous pouvez commencer une route intéressante qui vous permettra de prendre contact avec des sites de grande beauté comme la dernière partie du fleuve Guadalmedina.

Vous allez trouvez pendant 7 km des repères qui sont en relation avec l’aqueduc (11 km de parcours ) par exemple, les moulins qui servaient à remuer le cours de l’eau ou différents réservoirs à eau et coffrets.

Pour commencer cette route, vous allez sur l’ancienne route de Casabermeja, plus concrètement à la « Venta del Túnel » que vous dépassez, en prenant la direction Casabermeja. Après un virage, vous allez trouver une ancienne maison rurale. Approximativement 200 m après, vous voyez un chemin qui s’ouvre à droite, avant d’arriver à la chapelle de San Isidro (qui se trouve sur une hauteur à gauche). Lorsque vous entrer sur ce chemin, vous allez vous rendre compte que commence un tracé en descente qui va vous conduire au lit du fleuve Guadalmedina.

On peut dire que cette route débute juste avant d’entrer à la « Venta de las Pitas », sur le chemin qui passe en dessous de la route de las Pedrizas (A-45).

Une fois dans le lit du fleuve, vous allez marcher en amont environ 700 ou 800 mètres. Ensuite, vous allez trouver un mur de déviation de l’eau situé près d’un caroubier de grandes dimensions. Vous poursuivez le chemin, en laissant derrière vous, une plantation de canne à sucre. Plus bas vous pouvez remonter sur le côté gauche afin d’emprunter le sentier de l’Aqueduc.

Plus loin, vous allez traverser un tronçon bétonné et rapidement recommencer à descendre pour arriver au fameux « Molino del Inca ».

Dès que vous y êtes, il faut vous diriger vers un chemin où vous allez trouver des pontons et autres éléments comme des réservoirs à eau. Au bout d’un moment de promenade, vous observez que l’aqueduc développe son tracé sous la route de « las Pedrizas ». Puis il disparaît.

Le panorama de l’environnement est très intéressant. Vous contemplez l’olivier, l’amandier quelques caroubiers, mais également une intéressante variété d’espèces botaniques : le laurier rose, la canne à sucre et le jonc ainsi que l’asperge, le thym et le romarin qui se sont nichés dans le lit du fleuve.

De cet endroit, il faut marcher un demi kilomètre, en ayant comme repère une zone de grands eucalyptus. Derrière eux, il y a un ancien moulin en ruines. Lorsque vous y êtes arrivés, vous devez tenir compte de la difficulté progressive du chemin. Il y a la possibilité de descendre jusqu’au lit du Guadalmedina et de poursuivre sur ce sentier vers le viaduc de la route de « las Pedrizas » sur le ruisseau de « Humaina » où vous allez tomber sur le « Puente de Humaina ». Ici, vous montez jusqu’à la station service de la Tana. Près de cette dernière, vous prenez, pour continuer votre promenade, la zone de service où se trouve un grand palmier. Vous le laissez à gauche et vous vous dirigez vers un lotissement, connu sous le nom de « Barriada de los Molinos de San Telmo », très près du sanatorium de San José et qui traverse le ruisseau « Hondo ».

Tout au long de ce sentier, vous pouvez trouver une variété de faune très intéressante, comme par exemple, les différentes espèces d’oiseaux : le chardonneret, le moineau, le merle et quelques buses, mais également d’autres espèces : le lézard, la grenouille, la couleuvre et le hérisson.

Lorsque que vous êtes passé à cet endroit et que vous avez traversé la « Hacienda San José, vous entrez sur le boulevard périphérique Est de Malaga, en haut du quartier de « Ciudad Jardín ». C’est dans ce quartier que s’achève cette promenade intéressante.

Itinéraires
Itinéraire À pied
Difficulté - Facile
Durée - 3 horas
Longueur - 7000 Km