Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles.

Politique de cookies

Chêne rouvre (Quercus faginea)

Diputación de Málaga

Chêne rouvre (Quercus faginea)

IDENTIFICATION :

Arbre (jusqu'à 20 m de hauteur) avec une grande canopée et des feuilles marcescentes. Il s'agit d'un arbre à feuilles caduques dont les feuilles, à la fin de leur période végétative, changent de couleur, jaunissent sur les branches et restent sur l'arbre pendant la saison froide jusqu'à la pousse des nouvelles feuilles au printemps suivant, lorsqu'elles finissent alors par tomber. Les jeunes branches peuvent être recouvertes d'une fine couche de petits poils blancs. Les feuilles sont un peu dures, elles sont de forme ovale, presque ronde, avec le bord dentelé, généralement avec des dents ou des lobes presque jusqu'à leur base. Elles manquent de poils et sont vertes dessus et ont de petits poils fins et blancs sur l'envers. Les fleurs sont discrètes. Les fleurs mâles sont regroupées sur des bouquets suspendus appelés chatons, de couleur jaunâtre. Les fleurs féminines sont également disposées en chatons, mais avec un pédoncule très court. Le fruit, le gland, ressemble à une noix avec une coque dure. Il est de couleur verte au début et marron une fois mûr.

OÙ VIT-IL ?

Il préfère les sols calcaires exposés à la fraîcheur et au vent. Il résiste aux rigueurs climatiques du froid, à la sécheresse et aux variations de températures. Sur les montagnes du sud, on peut le trouver jusqu'à 1900 mètres au dessus du niveau de la mer. Dans des conditions adéquates, il peut constituer des forêts pures (de chênes rouvres), mais en principe, il est mélangé avec des chênes verts, des chênes-lièges, des chênes-pubescents et même des conifères. Dans les zones les plus fraiches et élevées, il peut remplacer le chêne vert. C'est une espèce fréquente dans les zones les plus ombragées et humides des montagnes de Málaga.

COMMENT VIT-IL ?

Il fleurit entre mars et avril. Le pollen est dispersé par le vent. Les glands, ses fruits, mûrissent en automne (entre septembre et novembre) et représentent une source importante d'aliments pour de nombreuses espèces de la faune. Le chêne-rouvre est capable de repousser sur sa propre souche après avoir subi un impact tel qu'une taille massive ou un incendie forestier. En automne et en hiver, sa canopée se pare de tons jaunâtres, ce qui facilite sa localisation dans la masse forestière. Il possède généralement des sortes de cloques sur l'écorce des branches, que l'on confond avec ses fruits alors que ça n'en est pas.  Ce sont des tumeurs qui se forment suite à la piqûre d'un insecte. L'arbre isole l'insecte et l'enveloppe dans un bandage, ce qui forme un cocon dans lequel se développent ses larves sans nuire au reste de l'arbre. Au moment de l'éclosion, les larves brisent le cocon.

OÙ PEUT-ON LE VOIR À MÁLAGA ?

Dans la province de Málaga, c'est une espèce courante dans les montagnes ayant une densité forestière bien conservée et des conditions d'humidité présentes sur les versants exposés au nord et dans les vallées. On en trouve dans la Sierra de las Nieves, la chaîne de montagnes de Ronda, la Vallée du Genal, Sierra Tejeda, les montagnes de Montejaque, les monts de Cortes de la Frontera ou les sierras de Camarolos, El Jobo et San Jorge. Sur le Grand Sentier, on peut l'observer aux étapes 5, 6, 10, 11 et 23 à 28.

FAITS CURIEUX :

Il existe une variété de chênes rouvres connus sous le nom d'alpestris, considérée comme une espèce endémique de la Sierra de las Nieves. Il pousse en altitude et possède un échantillon de sa population au Puerto de los Pilones. Ces chênes rouvres, aux formes fantasmagoriques, sont emblématiques du paysage de ce célèbre espace naturel. Leur âge avancé, les effets des perpétuelles gelées et de la neige, ainsi que le fait qu'ils furent soumis au charbon à une époque préhistorique sont les facteurs responsables de leur aspect magique, caractérisé par de grands troncs épais qui supportent des canopées avec une alternance de petites branches et de branches disproportionnées. 

ESPÈCES SIMILAIRES

Le chêne rouvre est une espèce facile à distinguer des autres Quercus. En plus de la forme de ses feuilles et du fait qu'elles jaunissent sur l'arbre, on remarque la présence de chatons. Seuls les chênes-rouvres possèdent des chatons.

Flore > Arbres, arbustes et herbacées
Medios
Terrestre
Floraison
JanFévMarAvrMaiJuiJuiAoûSepOctNovDéc
Fleurs Des fruits