Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Chêne des Canaries (Quercus canariensis)

Diputación de Málaga

Chêne des Canaries (Quercus canariensis)

IDENTIFICATION :

Arbre à feuille caduque, robuste (jusqu'à 30 m de hauteur), avec une large canopée et une écorce brun foncé. La taille de ses feuilles peut beaucoup varier selon sa zone de résidence, tandis que sa forme est plus ou moins constante. Elles sont ovales et avec le bord légèrement relevé (avec des lobes peu profonds, arrondis ou légèrement pointus). Elles sont un peu dures et caduques, bien que marcescentes également : l'arbre conserve ses feuilles sèches de l'année précédente jusqu'à ce que les bourgeons des nouvelles les poussent et les fassent tomber au printemps suivant. Les fleurs masculines apparaissent sur de longs filaments jaunes appelés chatons, tandis que les féminines, lorsqu'elles murissent et sont fécondées, se transforment en fruits : les glands.

OÙ VIT-IL ?

Il pousse au milieu des chênes-lièges, des chênes-rouvres et des chênes pubescents. Il est très exigeant concernant ses conditions environnementales. Il préfère les climats doux, humides et les sols bien développés de type acide (siliceux ou dépourvus de calcaire). Il recherche des endroits protégés et frais, comme les vallées ou le long des rivières, pratiquement du niveau de la mer à 700 ou 900 mètres au dessus du niveau de la mer, sans trop s'éloigner de l'influence maritime, raison pour laquelle ils ne pénètrent pas trop vers l'intérieur.

COMMENT VIT-IL ?

Il fleurit entre avril et mai et le pollen se disperse grâce au vent. Les glands, ses fruits, mûrissent en automne (entre septembre et novembre) et représentent une source importante d'aliments pour de nombreuses espèces de la faune. Le chêne des Canaries peut vivre entre 200 et 300 ans et est capable de repousser sur sa propre souche après avoir subi un impact tel qu'une taille massive ou un incendie forestier.

OÙ PEUT-ON LE VOIR À MÁLAGA ?

Dans la province de Málaga, on peut en trouver dans seulement deux zones, les deux dans la partie occidentale de la province : les Monts de Cortes et la Vallée du Genal. Sur le Grand Sentier, on peut le trouver des étapes 24 à 28.

FAITS CURIEUX :

Le nom spécifique canariensis vient d'une erreur. Lorsque l'espèce a été décrite, avec du matériel collecté en Andalousie, on a cru que cela provenait des îles Canaries et on lui a octroyé cette épithète. Son bois et son écorce ont souvent été utilisés pour faire du charbon, fabriquer des traverses, des tonneaux, dans la construction ou pour faire du bois de chauffage. Les glands ont servi et servent encore de fourrage au bétail, surtout dans le cadre de l'élevage porcin.

ESPÈCES SIMILAIRES :

On peut principalement le confondre avec l'autre espèce de chêne-rouvre et avec d'autres Quercus. Pour les différencier, il suffit de se rappeler que le chêne des Canaries est une espèce à feuilles caduques. Il faut observer ses feuilles, vu qu'elles sont plus ondulées que celles du chêne rouvre normal et moins que celles du chêne pubescent.

Flore > Arbres, arbustes et herbacées
Medios
Terrestre
Floraison
JanFévMarAvrMaiJuiJuiAoûSepOctNovDéc
Fleurs Des fruits