Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles. Informations supplémentaires
 
×

Rat brun (Rattus norvegicus)

Diputación de Málaga

Rat brun (Rattus norvegicus)

Identification

Rongeur (animal avec une paire de dents incisives en croissance continue) de grande taille (longueur tête-corps 17 à 27 cm), plus petit que le rat noir. Pelage gris foncé, un peu plus pâle sur le ventre. Grande tête, avec le museau arrondi et de petites oreilles (plus petites que chez le rat noir). Longue queue (15 à 23 cm), sans dépasser la longueur de son corps, et recouverte d'écailles. Il n'existe pas de différences entre les deux sexes.

Où vit-il?

C'est une espèce exotique, originaire de Chine et de l'Est de l'Asie, qui s'est répandue et a colonisé presque toute la planète à partir des XVIº et XVIIº siècles. Il est le concurrent vainqueur du rat autochtone ou rat noir (Rattus rattus), qu'il a renvoyé de nombreux endroits. Son habitat typique sont les villages, villes et milieux humanisés en général. Il occupe généralement les parties basses de la ville, au niveau du sol (sous-sol, égouts, canalisations, poulaillers, endroits en friche...) vu qu'il ne peut pas grimper. L'autre rat occupe les greniers, les toits et des abris plus en hauteur, vu que lui sait très bien grimper.  La présence d'eau est indispensable pour lui vu qu'il ingère jusqu'à 38 ml d'eau par jour. C'est pour ça qu'il est également lié aux endroits humides (égouts, bords de rives avec une végétation très dense). 

Comment vit-il?

C'est un animal omnivore. Il mange presque de tout, mais il se consacre à mettre à profit les ordures et les restes. C'est une espèce très opportuniste qui cohabite avec l'homme. Il creuse des tunnels avec différents habitacles dans des talus et des zones avec une certaine pente qui disposent d'une couverture végétale. Les terriers peuvent comporter de très longs tunnels. Il est grégaire, très territorial et même agressif envers tout individu étranger à sa colonie, dont la structure sociale est très organisée et hiérarchisée. La colonie est dirigée par un mâle adulte et deux femelles subordonnées. Les membres de la colonie sont très disciplinés et soumis au mâle dominant, bien qu'il y ait souvent des luttes internes pour le pouvoir, afin d'obtenir le contrôle de la colonie. Ils se méfient des aliments inhabituels. Dans ces cas là, le mâle dominant envoie un testeur goûter l'aliment. S'il meurt, la colonie se méfiera pour toujours de ce type d'aliment. Cette stratégie les aide à survivre efficacement aux campagnes de dératisation avec venin. Ce sont des animaux nocturnes et crépusculaires, mais on peut également les voir en journée.  Ils savent très bien nager. 

Comment se reproduit-il?

Les rats se reproduisent toute l'année. Ils sont sexuellement actifs dès leur deux mois ; chaque femelle étant capable d'avoir entre 5 et 8 portées par an. De chaque portée sont issus 2 à 16 petits. Dans la colonie, il y a des naissances presque toutes les six semaines. Les petits naissent à l'intérieur des habitacles, dans des nids, qui existent au fond des galeries, nus, aveugles et sans ouïe. Ils se développent en moins de trois semaines. La durée de vie moyenne d'un rat est de moins d'un an, avec un très fort tôt de mortalité de la population (90-95 %). On considère que la colonie est renouvelée tous les ans.

Où peut-il être vu à Málaga et dans les etapes de la GSM

C'est une espèce présente dans toute la province, étant plus rare en zones de haute montagne (à plus de 100 mètres au-dessus du sol). C'est une espèce abondante et très fréquente. On peut l'observer à toutes les étapes du Grand Sentier.

Faits curieux

Le rat brun, gris ou d'égouts est également appelé rat norvégien. Ce nom fait référence à son nom spécifique en latin, qui coïncide d'ailleurs avec celui des cigales (Nephrops norvegicus). Il s'agit d'un faux nom donné par errer par John Berkenhout en 1769. Ce physicien et naturaliste anglais a appelé ce rat, rat norvégien en croyant que cette espèce était arrivée en Angleterre à bord de bateau en provenance de Norvège, qui avaient traversé le Canal de la Manche chargés de bois. Ce nom latin a perduré, mais aujourd'hui, on sait qu'en réalité, il devrait s'appeler rat chinois du fait de sa véritable provenance. La cigale, elle, a bien été décrite à partir de spécimens capturés dans la mer de Norvège. Linneo lui a donné le nom latin qui lui correspondait.

Espèces similaires

On peut le confondre avec le rat noir ou rat des champs. Ce rat est plus petit, de corps moins robuste et plus fin, la queue est plus longue, les oreilles de plus petite taille et le museau plus pointu. Le rat noir, de plus, occupe des habitats plus ruraux que le rat brun. En ville, il n'est présent que dans les zones élevées, vu qu'il sait très bien grimper et qu'au niveau sol le rat brun l'exclut de façon très agressive.

Routes celle observée

Faune > Mammifères
Medios
Terrestre
Phénologie
JanFévMarAvrMaiJuiJuiAoûSepOctNovDéc
La reproduction Zèle Garniture Hibernation