Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

GR 249.4. Alternative Étape 2. Antequera - Valle de Abdalajís

Diputación de Málaga

GR 249.4. Alternative Étape 2. Antequera - Valle de Abdalajís

Le plateau au pied de la chaîne de montagnes (jusqu'au km 6,3)

La sortie de la deuxième étape de la variante 249.4 se fait de la partie supérieure, au sud, d'Antequera, près de la route A-343 et avec vue sur l'Alcazaba et la collégiale. Le parc de la tour de guet est un paysage charmant à l'extérieur duquel le mur d'enceinte commence à monter en utilisant la branche la plus marquée des nombreux trottoirs Yellowland. À 400 mètres du début, une tour de communication et la liaison vers le court SL-A 51 de las Arquillas, qui monte à mi-hauteur de la colline, sont à gauche sur la droite.

La zone boisée ci-dessus correspond aux 84 hectares de pinède que possèdent le parc périurbain et le mont public du Hacho, où il est atteint par un pare-feu pris par les esparteras qui, lorsque la couronne, traverse quelques plaines de sable dolomitique. À l'ouest, sur le sommet à 727 mètres d'altitude pour contrôler le réseau de routes au nord, vous pouvez voir la tour de créneaux nasrides du Hacho.

Du point culminant, une zone de rochers faisant un petit ravin, est abaissée en ignorant une ruelle vers laquelle un peu plus tard il est en bouche et qui descend parmi les oliviers. Il est rejoint par la gauche par une branche secondaire, la Voie des fils, qui est suivie d'ici. Cela longe sur un kilomètre la route A-343 de la vallée de l'Abdalajís, laissant un hébergement touristique sur la gauche, puis quelques entrepôts agricoles sur la droite. Maintenant, vous devez traverser la route au kilomètre 12, en direction de la voie de la ferme Arco de la Magdalena. Le sentier trace un demi-cercle le long du versant sud de la colline d'olivier pour, en faisant une rupture soudaine à nouveau vers le sud, entrer en contact avec une voie principale, le Cordel de Antequera jusqu'à Malaga.

Bientôt, une plus petite relie cette piste le long de laquelle le chemin mozarabe est tracé à partir d'Antequera (km 4,8), qui rejoint la variante. Il s'agit d'une traversée de premier ordre à la hauteur de la ferme Buenavista, où convergent également la Vereda de la Pesquera et La Dehesilla, qui vient de l'est à travers ces landes de peu de relief. Avec la longueur de la chaîne de montagnes près de la voie, les cultures sont terminées et de gauche vient maintenant le chemin local de l'escalier, que la phase 1 du GR 249.4 a vu commencer à la naissance de la villa.

Le chemin de l'Escaleruela et des montagnes calcaires (jusqu'au km 13,0)

Le Cordel d'Antequera à Malaga, qui est celui que les trois chemins approuvés utilisent maintenant ensemble, entreprend l'ascension dangereuse de l'Escaleruela. Le trottoir a dû être restauré en quelques sections, avec un succès différent, et nous devrons faire attention à prendre la bonne branche, car il y a des sentiers qui vont plus loin à droite décrivant les courbes près du ravin.

Cette ancienne route a toujours été la meilleure alternative pour rejoindre le Llanos de Antequera avec le Guadalhorce en passant par Malaga, et va entre deux masses rocheuses, le Tajo de las Mesas à droite, où il y a une via ferrata, et le Tajo de Roque, qui reste sur la gauche. Au-dessus, avec une forme proéminente, vous pouvez voir la pierre du comédien, que le chemin cimenté frotte à droite à l'extrémité des zigzags dans la pinède ascendante ; en dessous, il y a une autre branche sans modifications modernes. C'est un bon point de vue, d'où, par temps clair, la Sierra de Arcas avec Cartaojal se distingue dans la plaine au nord-est et au nord-ouest celles d'Humilladoro et de Mollina, avec cette ville au milieu.

Au point culminant de la journée se trouve le Navazo avec sa ferme (km 8,3), et la section de voie commence qui, avec divers travaux, n'est pas laissée jusqu'à la fin. Et c'est précisément cette route qui marque la limite ouest du parc naturel. Ici, le relief de montagne montre une sorte d'île allongée, plate et fertile, entre la Sierra de Chimenea à l'ouest (où il y avait une tour de guet) et la Sierra Pelada et le Torcal à l'est, avec son relief accidenté. Les navas qui donnent son nom au lieu sont trois, la première étant celle du port. Le deuxième est triangulaire, un léger ruisseau sans drainage de surface à l'extrémité sud est la seule ferme ; à gauche se trouve également le troisième, Majada Larga, le plus éloigné de la voie et où il y a une vieille sépulture.

Plus ou moins ici, vous entrez dans la municipalité de Villanueva de la Concepción, qui sera parcourue sur environ 2 kilomètres. Dans une descente douce à travers un ravin très ouvert de sol rougeâtre, nous atteignons la jonction de la ruelle principale qui monte vers le Cortijo de la Fuenfría. En descendant la courbe cimentée, le manoir Robledillo est laissé haut tandis que devant la seule zone boisée du paysage, le Cerro del Águila, apparaît devant. À gauche, par un chemin de terre où il y a une fontaine, le GR 245 Camino Mozarabic de Málaga se divise. Au kilomètre 11,3, il y a une nouvelle jonction ; la branche gauche est celle qui suit la SL-A 22 La Escaleruela, près de sa fin dans le hameau de La Higuera.

La variante, en revanche, monte et les premiers chênes verts apparaissent à la tête d'un ravin profond. C'est le flanc du Cerro del Águila, et en regardant en arrière apparaissent à l'est les escarpements sud et les plus élevés du Torcal de Antequera, mettant en évidence le Saltadero et le Tage du Miroir. Ensuite, les bosquets boisés avec le pâturage et quelques croix suivent, prenant toujours à gauche et laissant une maison à droite qui marque le niveau maximal de ce tronçon à 922 mètres d'altitude, la fin de la municipalité de Villanueva de la Concepción et au point millimétrique 12, où une pause soudaine est faite. Entre deux collines boisées, mais en traversant une vieille oliveraie, nous atteignons un trou avec des fermes et de grandes fermes, les cabanes.

Les fermes et les fermes (jusqu'à la fin de l'étape)

En traversant entre les maisons d'élevage de ce dernier et la source principale, vous grimpez un peu à une nouvelle hauteur avec des vues panoramiques exceptionnelles, car par temps clair, vous pouvez voir les deux sommets à haute altitude dans la province, la Torrecilla à l'ouest et la Maroma à l'est, et une grande partie des montagnes côtières de Malaga. Dans ce dernier kilomètre de trajet, il a été progressivement tourné vers l'ouest en laissant la direction du sud.

De ces collines qui bordent les champs de culture, vous pouvez voir en dessous de la ferme de La Higuera, avec d'innombrables maisons dispersées, lorsque vous atteignez l'asphalte (km 13,8) et un hôtel quatre étoiles plus tard, le Fuente del Sol. Une longue pente mène au joyau, qui apparaît comme le Hoya sur les cartes anciennes et est peut-être un nom plus conforme à l'endroit où se trouve ce centre de population d'environ 400 habitants.

Nous traversons le hameau en passant par la place centrale (km 15,8) et en traversant le ruisseau Aljibe avec la route MA-4402, nous prenons à gauche, où il y a une époque, la voie principale du Camino de Málaga jusqu' à Antequera. Après un tronçon sans pentes ni déviations, les collines d'argile ont généré un cours supérieur d'un ruisseau, celui de l'aubépine, qui est résolu par les niveaux les plus élevés, de sorte que vous grimpez au bassin versant où se trouvent les ruines de la ferme du peintre. La vue au nord vous permet de voir le remarquable promontoire rocheux du Cortijo del Castillo, avec sa tour de créneaux. Sur environ 400 mètres, la voie est également la frontière entre Antequera et la vallée de l'Abdalajís, dont la municipalité de seulement 22 km2 est presque entièrement entourée par la première. Le Cerro Alto est celui qui reste sur la droite, et la fin de la longue courbe d'un kilomètre et demi que le Sentier a décrite est marquée par la traversée vers la ferme Fuente Abad (19,9), qui est sur la gauche peu visible.

À la jonction suivante, la voie qui descend est ignorée pour quitter un jardin solaire sur la gauche, passer sous une ligne haute tension et commencer la dernière descente. Vous pouvez déjà voir la vallée d'Abadalajís très près lorsque vous atteignez la voie d'accès pavée aux maisons de la région. Ils peuvent être très bien appréciés des points de vue naturels successifs qui suivent la ville et ses environs, en empruntant toujours la voie principale qui longe le bassin versant. La Sierra del Valle de Abdalajís se distingue derrière, une enclave d'une valeur géomorphologique et paysagère exceptionnelle, avec le pic de la chapelle comme niveau maximal, séparé du Charcón par une chaise et avec les escarpements et les agrumes de la Muela et du Picacho comme amphithéâtre de cette belle ville blanche. Là, sur la rue La Viñuela et près du pont de fer, cette longue étape se termine.

Itinéraires
Itinéraire À pied
Difficulté - Moyenne élevée
Accès -

Dangers :

Coïncidence avec la circulation routière dans certaines des principales voies.
Traversée des autoroutes A-343 et MA-4402

Durée - 7:20 horas
Longueur - 22400 Km