Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Al Llano de la Cruz y Cerro de las Salinas.

Diputación de Málaga

Al Llano de la Cruz y Cerro de las Salinas.

C’est un long parcours de grand intérêt paysagers, ethnographique et touristique. Cette route met en relief toutes les activités qui ont un rapport avec le monde rural, exploitations d’élevages, forestières, vinicoles, cynégétique et même les récents logements ruraux. Vous avez plusieurs possibilités de raccourcir la route à différents endroits (« points de fuite »). Cette route est recommandée tout au long de l’année.

CONSEILS PRATIQUES : Apporter du matériel de rechange pour le vélo et à manger. Il ni a pas de problème d’eau. La route peut se faire également à pied, ce qui vous oblige à partir tôt.

Le point de départ, sera la zone industrielle de Ronda. Près de l’hôtel Berlanga, vous êtes à la fin de la rue Genal. À gauche, il y a la rue Guadalete, une croix en pierre, vous rappelle qu’à cet endroit furent assassinées plusieurs personnes durant la triste et lointaine guerre civile espagnole. La rue que vous devez suivre, descend et laisse un hangar de construction à un côté, peu après, la rue se transforme en une piste de terre jalonnée de murs en pierre où poussent des amandiers et quelques genêts. 400 m après, vous arrivez près de la propriété de « El Cuco », où il y avait des écuries de chevaux. Vous traversez le passage à niveau du train et vous descendez vers une esplanade pour traverser le boulevard périphérique de Ronda en empruntant un tunnel.

D’ici partent trois pistes, celle de droite est bétonnée, vous ne devez pas la prendre, une autre vous conduit au lotissement rural de « Fuente Dulce » ce n’est pas non plus celle-ci. Vous prenez celle qui descend franchement au « Llano de la Cruz ».

D’ici, vous avez d’inoubliables panoramas. Les collines qui s’élèvent sur le « Llano de la Cruz, sont connues sous le nom de « Los Frontones, la montagne la plus au Nord, est le « Cerro de las Salinas ».

En descendant, vous passez près de la « Fuente de Don Pedro, un puits blanchit qui n’est jamais à sec ; À cet endroit, la piste tourne à gauche et laisse de côté plusieurs maisons. Au km. 2,4, votre piste s’achève près du chemin goudronné qui vient de la route A-376 Ronda Séville vers le « Llano de la Cruz. N’oubliez pas cet endroit car il vous servira pour le retour. À partir de maintenant, vous marchez sur la petite route, flanquée d’oliviers et vous trouvez l’auberge la « Venta el Molino », peu après, le chemin passe à côté d’une maison d’une grande beauté connue sous le nom de « Padres Naranjos ».

Au km. 3, vous passez sous un petit tunnel, cette fois, c’est la ligne ferroviaire Algeciras-Bobadilla. Maintenant, le chemin est plat. Il traverse des champs de céréales et des petits vergers. À cet endroit, il n’est pas rare d’observer le vol des hérons cendrés et des garzette rôdant autour des nombreuses vaches qui paissent. Au km. 3,6, vous parvenez, à un nouveau croisement de chemins. Celui de droite vient de « Arriate. Vous allez le connaître au retour. Vous poursuivez par l’autre chemin. Une pancarte signale la proximité de l’Hôtel de la Fuente de la Higuera ». Après avoir parcouru 400 m, vous traversez le pont sur la rivière “Guadalcobacín”. Une piste part à gauche, vous ne la prenez pas et vous continuez sur le chemin. Vous voyez chaque fois plus de chênes mêlés de noyers, coingnier et de rosiers sauvages. Lorsque vous arrivez au km. 4,5, l’Hôtel de la « Fuente de la Higuera » est à gauche et au km. 5, près de l’ancien collège rural de »Los Frontones », le chemin est en terre.

Vous arrivez au km. 6,8 du parcours et vous voyez une pinède, l’endroit est connu sous le nom la « Mata del Marques », vous ne prenez pas la piste qui monte à gauche et vous avancez environ 300 m, pour passer près d’une grande et jolie bâtisse, entourée d’arbres fruitiers et de vignes. À cet endroit et à gauche, vous prenez une piste, après avoir laissé un autre chemin à gauche. Vous entrez par une grande barrière ouverte. D’’ici partent deux autres chemins. Vous continuez sur la piste de droite. Rapidement, elle commence à monter en flanc de montagne. Elle est recouverte de chênes verts. Il y pousse aussi quelques quercus. La végétation est exubérante, les cistes, la lavande, le thym et le romarin y abondent. À la hauteur du km. 8, vous trouvez un réservoir d’eau à droite, la montée devient plus difficile, parfois le chemin est parallèle à un autre, c’est la preuve que vous êtes près de la ferme de « Madrid » ; lorsque vous l’atteignez ainsi que son bassin d’eau, le chemin devient plus facile et il s’arrête perpendiculairement à un autre plus ample (Voir Point de fuite 1.).

Vous êtes maintenant sur le chemin de « los Frontones ou chemin « del Cordel del Puerto del Monte » au « Puerto del Quejigal », qui passe entre les limites provinciales de Malaga et Cadix. Face à vous, il y a un panneau qui indique la réserve de chasse, des chasseurs de« El Lizón. (Voir Point de fuite 2)

Vous continuez la route en prenant la piste de « Frontones » à droite. Peu de temps après, vous passez près de la ferme de « El Polear », qui a, près du chemin, un puits rafraîchissant. Au km. 13,6, vous trouvez la route de Arriate-Setenil, juste à la limite interprovinciale.En face de vous, il y a une large piste, c’est la "Cañada Real" (chemin de transhumance) qui va de Osuna à Ronda.

Vous continuez sur la route en direction de Arriate, c'est-à-dire à droite. Quelques mètres après, à environ 14 km du parcours, vous devez prendre une autre piste à gauche, une indication " Bodega de las Montas" vous sert de jalon.Toute cette zone est couverte de pâturage où abonde le porc ibérique qui est la clé de l’industrie de la charcuterie de la "Serrania". Au km. 15, vous voyez un croisement à gauche, où se trouvent une cabane et un poteau électrique. (Voir point de fuite 3).

Vous laissez derrière, vous ce chemin et vous avancez environ 100 m. À cet endroit une piste part à droite, vous ne devez pas la prendre. Le chemin principal est plus large, connu sous le nom de « Cañada Real de Ronda à Osuna ou Cañada Verde ». Les vignes et la ferme que vous voyez à droite appartiennent à la propriété "Las Montas", c’est aussi une cave. Vous êtes en parallèle à la voie de chemin de fer. Au km. 18,2, vous trouvez l’ancienne petite gare et l’usine de charcuterie « La Parchite », aujourd’hui reconvertie en bar. À cet endroit, vous rejoignez et empruntez le Grand Itinéraire Européen, GR 7 E-4, au niveau du tronçon qui va de « Serrato à Arriate » provenant de Strasbourg et qui termine à Tarifa. À la mi-Carême, on y célèbre une très vieille fête connue sous le nom de « Partir la Vieja », où les familles de Arriate se réunissent pour déguster les mets typiques du coin, par exemple les liqueurs. La plus caractéristique est la savoureuse « Mistela ». Environ 500m. Plus loin, vous abandonnez le chemin principal à droite quand vous trouvez une maison appelée « El Bombero ». (Voir Point de fuite 4).

Sur le nouveau chemin, la piste commence à effectuer sa descente entre les champs d’oliviers et les grandes fermes. Au km. 21,3, est situé le village de Arriate. Vous prenez la rue principale jusqu’en bas. La première rue à droite, se dirige vers une piste. Si vous l’empruntiez, à 2km, vous arriveriez à « La Mata del Marques. Vous continuez à descendre la rue, peu après vous traversez la rivière « de la Ventilla », et après avoir monté une côte prononcée, vous cherchez l’église de San Juan. Derrière l’église, part la rue « Los Caños » qui termine en dehors du village où une indication du GR 7 vous sert de repère. À partir de maintenant, le chemin est goudronné, vous traversez les meilleurs champs cultivés de Arriate et vous passez près de l’auberge « la venta « El Pelistre ». À hauteur du km. 25,3, se trouve l’auberge « la Venta El Polnorilla » et 500 m. plus loin, vous traversez le chemin « del Llano de la Cruz » que vous connaissez pour l’avoir déjà pris au début de la route.

Vous continuez à gauche. Vous passez devant la maison de « Los Padres Naranjos » et ensuite la « Venta El Molino ». Quand vous voyez la piste de terre que vous avez prise au début vous la reprenez, mais, vous l’abandonnez presque aussitôt pour monter sur une autre piste moins marquée qui est parallèle à un muret de pierre laissant sur sa droite la ferme de « Huerta Vieja ». Vous vous dirigez vers l’orée du bois de pins pour prendre à droite la piste qui le délimite. Ce chemin pénètre dans le Parc Périurbain de la « Dehesa » ; Le bâtiment qui est en bas, appartient au Centre de Défense Forestière. Une centaine de chênes survivent aux alentours du chemin. Il devient de plus en plus dur. Après avoir laissé à droite la station dépuration des eaux usées et la pinède, vous arrivez au km. 29,2 de la route, au boulevard périphérique de Ronda, qui sera le point final de cette longue traversée qui peut durer 8 heures.

POINTS DE FUITE

Nº 1. AU “CERRO DE LAS SALINAS”.

Juste après avoir débouché sur la piste de « Los Frontones », vous prenez un chemin à droite qui conduit à la montagne « cerro de las Salinas » où il y a un magnifique bois de chênes verts, de chênes lièges et de quercus. En outre sur le versant Nord, court un ruisseau qui a de curieux jaillissements salins, donnant son nom à l’endroit ; Une piste entoure le coteau ce qui vous permet de faire une jolie promenade. Vous pouvez également accéder depuis la piste « del Puerto del Monte ».

N º 2. AU « PUERTO DEL QUEJIGAL ET ACINIPO.

Vous devez prendre la piste de « los Frontones » à gauche. 5 km après, s’achève la route de Ronda à Acinipo. D’ici et en suivant le tracé de la route vous arrivez aux vestiges de la ville Ibero-Romaine de Acinipo, important gisement archéologique qui conserve les vestiges des thermes, du forum, et du théâtre.

Nº 3 AU « POLJE DE ALBERCA ».

Vous prenez la piste déjà citée qui, après 2 km, passe près d’une grande plaine inondable en période de pluie. Elle est connue sous le nom de « Laguna de Alberca ».

Nº 4. AU « PUENTE DE LA VENTILLA ».

Si vous continuiez sur la "cañada real", le chemin de transhumance, vous rejoindriez le pont de la « Ventanilla », d’où vous pourriez arriver sur la route de « Pilar de Coca ».

Itinéraires
Itinéraires À bicyclette À cheval Randonnée
Difficulté - Élevé
Durée - 8 horas
Longueur - 29200 Km