Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Cútar

Diputación de Málaga
  • Image

    Elle se trouve dans la partie la plus haute du village. Sa construction date du 16éme.S, mëme si elle a subi deux restaurations, la premiére au 18éme.S et la seconde à la moitiê du 20éme siécle....

    Image

    Le but de cette initiative est de faire connaïtre une culture qui a existê durant six siécles et qui est à l’origine des villages blancs de l’Axarquia. Le musêe dispose d’un systëme audiovisual qui,...

    Image

    Au sud du village, on trouve une construction carrée avec des embrasures, achevée en voûte intérieurement, où se trouve la fontaine arabe. Elle est en parfait état et c'est la seule de ces...

  • Image

    Le nom de Cútar semble venir de l’arabe Cautzar qui signifie “la source du paradis”. On a retrouvê sur la commune des restes archêologiques qui prouvent la prêsence humaine depuis la fin du...

  • Image

    Ce belvédère simple est situé au-dessus d'un autre point de vue bien connu, celui de la fontaine arabe, et offre une vue vers le sud, où se trouvent d'autres municipalités telles qu'El Borge ou...

Cútar est un village blanc de l'Axarquía qui a su préserver le charme de son architecture d'origine arabe. Des maisons blanchies à la chaux, dépassant de rues étroites et en pente, dessinent le paysage urbain de ce bourg, connu pour son travail artisanal du sparte et du bois.

Située sur le versant d'une colline et entourée de vignes et d'oliviers, Cútar possède un cadre revêtant une grande valeur paysagère. Par ailleurs, cette commune dispose d'une richesse hydrique extraordinaire, qui lui a valu l'attribution du surnom de « fontaine du Paradis ».

 

LES INCONTOURNABLES DE CÚTAR

SES MONUMENTS

Les terres de la commune de Cútar furent colonisées par l'être humain depuis des temps immémoriaux. Preuve en sont les vestiges préhistoriques découverts dans la Peña del Hierro et le fleuve de la Cueva, ainsi que les objets en céramique et les pièces de monnaie romaines découvertes entre le ruisseau de Paome et la rivière de Benamargosa. En outre, des vestiges de la période de domination arabe furent découverts sur la colline de Cútar.

Dans le Musée du monfí, vous pourrez contempler d'importantes œuvres liées au passé andalou de la région, comme le coran de Cútar, daté entre les XIIIe et XVe siècles.

L'église de Notre-Dame de l'Incarnation est l'édifice le plus important de Cútar. Elle fut construite au XVIe siècle, bien qu'elle fût soumise à deux rénovations tout au long de son histoire. D'où son mélange de styles, qui combine des éléments de l'art mudéjar avec d'autres du baroque. La chapelle rococo qui abrite l'image de saint Roch est l'élément le plus remarquable de ce temple composé de trois nefs.

La Fontaine arabe, située au sud du bourg, est un autre emblème de l'histoire locale. Connue au XVIe siècle sous le nom d'Aina Alcaharia (fontaine de l'Alquería), terme désignant sous al-Andalus les petites communautés rurales qui se situaient à la lisière des villes), elle se trouve en parfaite état de conservation et est un symbole de la grande richesse hydrique de Cútar, qui posséda jusqu'à douze sources.

Où manger

Cliquez ici.

Où dormir

Cliquez ici.

Liens d'intérêt

Escudo de Cútar
Mairie
C/ Fuente, 13, 29718 
952554247
952554229
Régions
Données géographiques
Surface 19 km2
Altitude 331 m
Latitude 36º 50'
Longueur -4º 13'
Distance jusqu'à la ville de Malaga 54,6 km
Données démographiques
Population 616
Hommes 321
Femmes 295
Nom des habitants Cutareños