Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles.

Politique de cookies

Église du Saint Christ de la Santé

Diputación de Málaga
Iglesia del Santo Cristo de la Salud 3. Málaga

Église du Saint Christ de la Santé

c/ Compañía, 4
CP 29008
Art et monuments > Ermitage et chapelle

ÉPOQUE XVIe s.

DESCRIPTION

L'êglise du Santo Cristo de la Salud est le premier bâtiment que nous trouvons à droite de la rue Compañîa.

Les Jêsuites dêcidérent de s'installer dêfinitivement à Malaga en 1572. Ils achetérent une maison à côtê de l'ermitage de San Sebastián, où ils exerèaient leur ministére. L'ermitage êtant trop petit pour le culte, il fut dêcidê de faire construire une nouvelle êglise.

Les travaux ne commencérent qu'en 1598. L'êglise fut inaugurêe le 28 septembre 1630, cependant, le retable du maïtre-autel et le tabernacle furent taillês en 1633. Les peintures de l'anneau et la coupole furent rêalisêes entre 1639 et 1643. Les travaux de dêcoration se poursuivirent jusqu'en 1644 et, plus tard, ceux des autels et des chapelles qui furent occupês par les saints les plus reprêsentatifs de la Compagnie.

________________________________________________________________________

La coupole reposant sur le large entablement comprend trois anneaux qui, à leur tour, s'unissent moyennant huit parements trapêzoðdaux qui vont de la corniche au dêbut du lanterneau, en s'organisant de maniére gêomêtrique.

Le premier anneau, dont les dimensions spatiales sont plus grandes que celles des deux autres, est non seulement plus voyant, mais de plus ses sujets sont variês : les fenëtres sont dêcorêes de lunettes simulêes par des moulures planes qui succédent à huit peintures de saints martyrs (Stêphane, Nicolas de Bari, Ignace d'Antioche, George, Hermênêgilde, Denis et Laurent).

Nous trouvons le mëme schêma ornemental dans les deux autres anneaux. Dans l'anneau intermêdiaire, nous apercevons les figures de sainte Inés, sainte Marguerite, sainte Aigue, sainte Dorothêe, sainte Barbara, sainte Ursule, sainte Lucie, sainte Cêcile et sainte Catherine d'Alexandrie. Le dernier anneau, prêsentant neuf travêes trapêzoðdales, accueille des chêrubins portant des couronnes de fleurs et des palmes de martyr. Une vaste lanterne à grandes fenëtres couronne l'immense structure en forme de coupole de l'êglise.

Les principales figures de la Compagnie devaient obligatoirement y figurer. C'est pourquoi trois des quatre chapelles latêrales êtaient à l'origine consacrêes aux saints les plus reprêsentatifs de l'Ordre : saint Ignace de Loyola, saint Franèois-Xavier et saint Franèois Borgia, tandis que la quatriéme êtait rêservêe aux martyrs du Japon.

Voici les chapelles actuelles du Santo Cristo de la Salud :

Le presbytére est occupê par le retable de style maniêriste en bois polychrome et dorê. Tracê par le frére Francisco Dîaz de Rivero en 1633, il fut modifiê en 1787 par Aldehuela, et subit un nouveau changement au XIXe siécle.

Au centre, outre les trois niches, nous dêcouvrons les sculptures en bois de saint Franèois-Xavier et de saint Stanislas de Kotska, ¿uvres du XVIIIe siécle. Au centre, nous trouvons l'image dêvote du Christ de la Salud, piéce maniêriste, rêalisêe en 1633 par le sculpteur Josê Micael y Alfaro.
Dans l'attique, un tableau de grandes dimensions reprêsente la scéne du Calvaire, de la seconde moitiê du XVIIe siécle.

Du côtê de l'Évangile, nous trouvons la chapelle de la vierge d'Araceli (ancienne chapelle de saint Franèois Borgia). Elle est prêsidêe par une image de la vierge d'Araceli, sculpture rêcente revëtant plus une valeur spirituelle qu'artistique.

Chapelle de la confrêrie des êtudiants (ancienne chapelle des Martyrs du Japon). À l'intêrieur d'un simple retable du XVIIIe siécle, nous trouvons les titulaires de la dênommêe confrêrie : la vierge de Gracia y Esperanza et le Cristo Coronado de Espinas.

Chapelle de saint Franèois d'Assise (ancienne chapelle de saint Ignace de Loyola). L'autel de l'Orden Tercera de San Francisco. Une sculpture de saint Franèois occupe la niche centrale d'un retable du XVIIIe siécle. Autel de la vierge du Rosario. Le retable nêo-baroque date de la fin du XIXe ou du dêbut du XXe siécle. Chapelle de la vierge de la Esclavitud Dolorosa (ancienne chapelle de saint Franèois-Xavier). Au centre du retable de cette chapelle, nous trouvons l'image de la vierge de los Dolores.

Enfin, aux pieds de l'êglise, nous remarquons une chapelle où l'on vênére un Crucifiê et une petite vierge Dolorosa, toutes deux de l'êcole sêvillane du XVIIe siécle.

À l'extêrieur de l'êglise, nous remarquons surtout le volume de la voûte dont la base est disposêe de maniére octogonale ; elle soutient un toit octogonal couronnê par une petite coupole.

La faèade, encastrêe dans l'êtroitesse de la rue, prêsente un portail intêressant où les saillies et les plaques têmoignent de la sêvêritê du style classique d'ordre toscan. Cette êglise est un exemple d'architecture maniêriste espagnole. Ses ¿uvres iconographiques ainsi que ses dêcors, pour la plupart en mauvais êtat, constituent un bel exemple du baroque de Malaga.

 

CÓMO ENCONTRARLO

Adresse: CL COMPAÑIA 4,  29008  Málaga
Têlêphones:     Centralita: 952213456

Comment arriver

Informations supplémentaires

En savoir plus sur la province de Malaga

En savoir plus sur la province de Malaga