Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles.

Politique de cookies

Belette (Mustela nivalis)

Diputación de Málaga
Comadreja baja ARL

Belette (Mustela nivalis)

MediosTerrestre
Phénologie
janfévmaravrmaijuijuiaoûsepoctnovdéc
La reproduction Zèle Garniture Hibernation
Faune > Mammifères

Identification

Carnivore de petite taille (longueur tête-corps 17 à 23 cm), corps allongé, pattes courtes et queue longue (3 à 17 cm). Tête aplatie, avec de petites oreilles rondes et un cou allongé. Museau court et petits yeux. Pelage dorsal marron clair ou crème; ventre (ou bavoir) blanc. Queue marron avec le bout noir. Très nerveuse dans ses mouvements. Mâles légèrement plus grands que les femelles.

Où vit-elle?

Espèce adaptable à tout type d'environnements mais avec une certaine préférence pour les zones de bas maquis et les cultures avec des affleurements rocheux, des  murets en pierre et des prairies pas trop humides mais avec de l'eau à proximité. Elle est également présente dans les haies et clôtures, les tas de bois et dans les environs d'habitations rurales qui lui fournissent de la nourriture. Elle évite les forêts fermées et les zones inondées.

Comment vit-elle?

C'est un animal fuyard et difficile à observer, ayant des habitudes tant nocturnes que diurnes mais solitaire. Elle se déplace très vite et est silencieuse et agile. Elle grimpe très bien. Elle peut entrer et sortir de cavités qu'elle explore en quête de proies. Elle se nourrit de petits animaux insectivores, rongeurs, insectes, vers, fruits, amphibiens et reptiles. Elle est également capable de capturer des proies de plus grande taille, comme des lapins, des pigeons ou d'autres oiseaux, même de basse-cour. Territoires de 10 à 35 hectares. Normalement, le territoire du mâle comprend ceux de plusieurs femelles. Les mâles capturent des proies plus grandes que les femelles et à ciel ouvert. Les femelles ont plutôt l'habitude de chasser en entrant dans des terriers. Nids dans des trous d'arbres ou des murets en pierre en été et dans des grottes ou cavités de constructions abandonnées en hiver.

Comment se reproduit-elle?

Les belettes sont en chaleur principalement au printemps, bien qu'elles puissent l'être pendant presque toute l'année. Pendant la période de reproduction, les mâles sont très territoriaux et agressifs. C'est la seule période de l'année où ils abandonnent leur solitude. Les naissances peuvent avoir lieu presque toute l'année, bien que les petits naissent plus couramment entre mai et juin. Elle peut avoir jusqu'à trois portées par an, plus généralement deux. Chaque portée comporte entre 4 et 8 petits, qui sont sexuellement actifs à trois mois. L'espérance de vie de cette espèce est de moins d'un an.

Où peut-elle être vu à Málaga et dans les etapes de la GSM

C'est une espèce présente dans presque toute la province, bien qu'elle ne soit pas très abondante, ni fréquente et facile à observer. On peut l'observer à presque toutes les étapes du Grand Sentier.

Faits curieux

Les belettes ont la réputation d'être féroces et agressives, de boire le sang de leurs proies. Et c'est vrai. Lorsqu'elles chassent, elles le font rapidement, en silence et de façon mortelle. Elles s'approchent de leurs proies en silence et les immobilisent en s'accrochant à elles avec leurs pattes aux grilles acérées. D'une rapide morsure à la nuque, elles tuent presque d'un coup. Elles boivent alors un peu de sang, un premier instant de plaisir avant de la trainer dans un lieu sûr pour la dévorer. Une seule belette peut tuer plus de 500 souris par an; sa férocité est donc un bon allié de l'homme. Son fort métabolisme l'oblige à chasser toute la journée pour compenser sa forte dépense énergétique. C'est le prix à payer lorsqu'on est si nerveuse et qu'on vit peu de temps: cela les oblige à vivre à toute vitesse. C'est pour cela qu'elles osent tuer des proies 15 fois plus grandes qu'elles.

Espèces similaires

C'est une espèce impossible à confondre. Bien qu'elle ressemble beaucoup à la genette, sa plus petite taille permet de ne pas les confondre. De plus, les genettes n'ont pas le bout de la queue noir.

Routes celle observée

Informations supplémentaires