Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles.

Politique de cookies

Souci. Colias crocea (Geoffroy, 1785)

Diputación de Málaga
Amarilla, Colias croceus

Souci. Colias crocea (Geoffroy, 1785)

Présence
JanFévMarAvrMaiJuiJuiAoûSepOctNovDéc
Apparence sécurisée Apparition probable
MediosTerrestre
Faune > Papillons

Envergure des ailes : entre 4,2 et 5,4 cm.

Routes celle observée

Identification

Ailes ouvertes : les deux sexes sont jaune vif-moutarde ; l’apex et le bord de l’aile sont noirs, avec des taches jaunes chez la femelle ; le bord de l’aile postérieure est noir, presque jusqu’à l’angle anal, et il a un gros point noir sur chaque aile antérieure. Certaines femelles, appelées hélice, troquent le jaune contre du blanc, avec une grande profusion d’écailles foncées sur l’aile postérieure, ce qui leur donne un aspect gris.

Ailes fermées : il est jaune ou verdâtre, avec des points blancs cerclés de sombre formant un « 8 ». Les femelles de la forme hélice sont semblables à celles du Fluoré.

Espèces similaires

Fluoré : avec les ailes ouvertes, son jaune est moins vif et la femelle est blanche ; le bord noir de l’aile postérieure est plus fin et n’atteint pas l’angle anal ; il n’y a pas d’écailles foncées à l’intérieur de l’aile chez la femelle, ce qui donne la sensation qu’elle est plus claire (la femelle forme hélice du Souci a beaucoup d’écailles noires, ce qui lui donne un aspect plus foncé). Fermé, son jaune est beaucoup plus terne, le faisant ressembler à la forme hélice et rend difficile la différenciation.

Biologie et Habitat

Plusieurs générations se succèdent au cours de l’année. Les populations sont renforcées, en hiver et au printemps, par des individus migrateurs venus d’Afrique et, en début d’automne, du centre et du nord de l’Europe.

En raison de leur caractère migrateur et du fait que leurs chenilles s’alimentent de nombreuses légumineuses sauvages, on peut les rencontrer dans n’importe quel type d’habitat, des zones les plus élevées aux milieux urbains, où ils occupent parcs et jardins. Il est même possible de les voir sur le littoral et arrivant de la mer, dans leur migration vers le nord.

Répartition Gran Senda

C’est l’un des papillons les plus communs et abondants de la province de Malaga, qui peut être vu sur toutes les étapes du GSM, même s’il est plus rare et localisé sur celles du littoral et du nord de la province.