Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles.

Informations supplémentaires Politique de cookies

Grande Randonnée de Málaga (GR 249). Étape 27. Benalauría - Genalguacil

Diputación de Málaga
GR 249. Étape 27. Benalauría - Genalguacil.

Grande Randonnée de Málaga (GR 249). Étape 27. Benalauría - Genalguacil

Itinéraire À pied
Difficulté - Bleu - Facile
Accès -

1. Début de l’étape : Benalauría.
Point de départ : Benalauría.

2. Fin de l’étape: Genalguacil.
Point final: Las Cruces – Genalguacil.

Liens vers d’autres sentiers et chemins agricoles :

- PR-A 236, Benadalid - Benalauría, connexion au début.
- PR-A 238, Benalauría-Algatocín et PR-A 291 Jubrique-Benalauría, coincidence partielle.
- GR-141, Grande Randonnée de la Serranía de Ronda, coincidence jusqu’à la Escribana.
- PR-A 240, Benarrabá - Genalguacil, coincidence à partir de la Escribana.

Dangers :

• Coincidence avec le trafic routier avant le pont de San Juan.

Durée - 3:50 horas
Longueur - 11600 Km
Itinéraires

Les Chemins de Jubrique et d’ Arabí ( Jusqu’au km 6 )

Depuis la Place del General Viñas à Benalauría, vous devez vous diriger vers l’est en cherchant les rues Iglesia et Cruz jusqu’à ce que vous atteigniez la fontaine de la Cruz, sur une sorte de balcon qui donne sur le Chemin de Algatocín. Après un virage et à l’orée d’amandiers, d’oliviers et de figuiers de barbarie, vous rejoignez la source de Chorruelo et bifurquez vers le sud-est par une piste forestière qui s’entoure peu à peu de châtaigniers.

Au kilomètre 1.2, vous atteignez Bailadero, la zone adaptée pour les fêtes traditionnelles avec un petit parc à équipe¬ments sportifs de plein air. De là, le PR A-238 se sépare à droite vers Algatocín, que l’on aperçoit au sud-ouest, et immédiatement après le PR A-291 se dirige vers Jubrique sur la gauche. Loin à l’est se trouvent les hameaux blancs d’Alpandeire et Faraján entre les montagnes et les collines. Le Chemin commence une descente raide à travers une forêt de chênes-lièges ensoleillée avec quelques chênes verts et chênes fáginés. Les pins abondent et il faut quitter la piste (km 2.3) pour emprunter un chemin de terre très étroit qui part à droite.

Au point kilométrique 3.0, on laisse à gauche un chemin avec une pente plus faible qui va au moulin d’Almenta tandis que le GR continue de descendre jusqu’à ce qu’il atteigne un chemin de terre juste où il décrit une large courbe. El Arabí est un carrefour où il faut suivre celui qui va au nord-ouest qui prend un nouveau virage serré lorsqu’il traverse le ruisseau Benajamuz.

Entre de grands chênes-lièges, le Mont Public de Coto et Vega del Río sont traversés jusqu’à ce que la piste atteigne la route MA- 8305 avec de très belles vues au nord-est sur le bassin du Picado et la longue ligne droite que dessine le Genal à travers le moulin Enmedio. Maintenant, le chemin traverse deux fois la route, descend un dénivelé prononcé et atteint l’ancienne scierie, en parcourant l’asphalte pour traverser le pont de San Juan sur le Genal (km 5.7).

Les passerelles du Genal ( Jusqu’au km 9.5 )

La Venta de San Juan doit être contournée par derrière. Vous empruntez la voie du camping et prenez un chemin qui passe par le beau moulin d’Álamo et borde le Genal avec des saules et des peupliers. La Monardilla est la rivière qui est traversée ensuite, avec de nombreux micocouliers, tamaris et lauriers roses. On remonte un peu le ruisseau jusqu’à l’esplanade de Ventorrillo, où il tourne vers un méandre abandonné de la rivière très encaissé. Il y a peu d’endroits sur la Grande randonnée avec une telle variété d’arbres et de buissons que cet endroit.

Puis, le sentier rocheux longe la rivière avec une forêt riveraine dense et après un portillon, vous rejoignez la piste des vergers de Juan Ruiz. Il y a quelques marches à partir d’un pont manquant, puis on arrive au méandre le plus serré du Genal où se trouvent les premières passerelles et marches (km 7.2), face à la plaine d’Estacá.

Vous passez par le ruisseau Hondo, après un passage d’eau entre des acanthes, et vous accédez à une grande prairie, celle de Los Cuarterones, où se trouvent quelques maisons tandis que le chemin suit le tracé de l’ancien fossé, équipé de câbles de sécurité. Le passage du ruisseau Perejilas et une pente raide mènent à la plaine de Tejarejos, un paysage beaucoup plus ouvert. Il faut monter aux passerelles suivantes par des escaliers et redescendre au niveau d’un fossé en ruine, dans une plaine inondable assez claire de la rivière et avec de gros peupliers. La nouvelle plaine, après avoir passé un portail, est celle du Duros. Il y a des roseaux qui cèdent la place à la dernière passerelle, Los Limones (km 2), qui mène à un barrage détruit. Vous marchez entre une plantation de peupliers, la rivière et quelques hautes coupes de roches d’ardoise. Vous passez une autre petite porte et un chemin peut vous conduire au Charco de la Escribana (vers le km 9.5), un important carrefour de chemins et de Sentiers d’une aire de loisirs.

El Chemin de la Umbría ( Jusqu’à la fin de l’Étape )

Au lieu de cela, le GR fait face à une belle montée par le Cordel de la Umbría vers la rivière Genal. Le chemin s’est inséré dans le relief d’ardoise, étant parfois plus haut qu’une personne, en particulier dans la zone avec la pente la plus raide lors du franchissement de la voie d’accès à Los Duros. A l’est et sous une forêt mixte de chênes-lièges, de chênes faginés et de pins, vous arrivez à la piste qui monte à gauche jusqu’à la route de Genalguacil. Le chemin continue de monter un peu jusqu’à ce qu’il atteigne une petite construction et commence à s’adoucir. Le paysage s’élargit avec de nombreux points de vue sur la vallée du Genal.

D’une zone plate avec de grands chênes,vous pouvez voir les pics acérés des Reales de Sierra Bermeja avec Genalguacil de plus en plus proche et au sud la Sierra Crestellina et par temps clair le détroit de Gibraltar. A l’ouest et de l’autre côté de la vallée se trouve Benarrabá. La route passe entre de petits vergers et une dernière montée, alternant des sections du chemin traditionnel avec les voies d’accès aux propriétés, laissant le Camino de los Limones sur la droite. Après les installations sportives de Genalguacil, nous atteignons Las Cruces, où se conclut cette étape.

Comment arriver

En savoir plus sur la province de Malaga

En savoir plus sur la province de Malaga