Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles.

Informations supplémentaires Politique de cookies

Laurier-rose (Nerium oleander)

Diputación de Málaga
FLOR DE LA ADELFAS - 2

Laurier-rose (Nerium oleander)

MediosTerrestre
Floraison
janfévmaravrmaijuijuiaoûsepoctnovdéc
Fleurs Des fruits
Flore > Arbres, arbustes et herbacées

IDENTIFICATION :

Le laurier rose est un arbuste qui peut atteindre la taille d'un petit arbre (jusqu'à 5 m de hauteur), avec peu de branches et une écorce lisse et grise. Les feuilles sont disposées en verticilles de trois (un seul nœud sur lequel se forment trois feuilles). Elles sont longues, le pétiole est immergé dans la base de la feuille, le bord est entier (lisse) et l'apex est pointu. La texture des feuilles est dure et sans poils, la couleur est vert soutenu dessus et plus pâle en dessous, avec un nerf central jaune ou blanchâtre bien prononcé. Les fleurs (parfois doubles) forment des inflorescences terminales, des regroupements de nombreuses fleurs très parfumées. Elles sont de couleur rose, saumon, pourpre, blanche ou crème. Les fruits (8 à 16 cm de long) sont des follicules (longues gousses qui ne s'ouvrent que d'un côté) secs, cylindriques et recouverts de nombreux poils marron. Elles peuvent contenir de nombreuses graines rondes à l'intérieur.

OÙ VIT-IL ?

Il fleurit en abondance dans les endroits bien éclairés, bien qu'il puisse vivre tant à l'ombre qu'en plein soleil. Il supporte très bien la sécheresse et la chaleur intense de l'été ; il est donc très facile d'en trouver dans les ravins et au fond des vallées où il ne pleut pratiquement pas en été. Ce sont des plantes rustiques, souvent utilisées pour créer des haies ou les mettre en pots, ainsi qu'en tant que plante d'intérieur dans les climats froids en le mettant à l'extérieur pendant la saison chaude. Bien qu'il n'ait pas besoin de beaucoup d'eau, il apparait également sur les rives des fleuves et rivières, où il fleurit plus intensément. Il n'est pas très exigeant concernant le type de sol ; il peut se développer aussi bien sur les sols calcaires que salins. Il résiste aux gelées pas trop fortes. Il peut pousser du niveau de la mer jusqu'à 1200 mètres d'altitude.

COMMENT VIT-IL ?

Il s'agit d'une espèce avec des fleurs hermaphrodites (espèce monoïque, fleurs possédant les deux sexes sur un même exemplaire). La floraison est abondante et dure une bonne partie de l'année (d'avril à octobre), de même que la fructification (de la fin du printemps à l'automne). La pollinisation est effectuée par les insectes (entomophilie). Il produit énormément de fleurs et de fruits. Le fruit s'ouvre grâce à des fentes sur les côtés et libère de nombreuses graines poilues, avec un genre de petit duvet à plumes, ce qui facilite leur prise au vent et leur dispersion (anémochorie).

OÙ PEUT-ON LE VOIR À MÁLAGA ?

C'est une plante très courante dans toute la province, bien qu'avec une répartition éparpillée sur tout le territoire. Les populations les plus importantes se trouvent sur les rives de la partie haute du fleuve Guadalhorce ou aux embouchures et vers le milieu de la majorité des fleuves et rivières de la province. Sur le Grand Sentier, on peut l'observer à de nombreuses étapes, particulièrement aux étapes 1, 2, 19 à 21, et 30.  

FAITS CURIEUX :

Le laurier rose est une plante toxique capable d'entrainer la mort chez l'homme et les animaux qui la consomment. Il sécrète une substance blanche et laiteuse très urticante, visible tant sur les fleurs que sur les tiges. On a toujours exagéré les choses concernant sa toxicité au point d'imaginer que le fait de dormir à l'ombre d'un laurier-rose ou de boire de l'eau à proximité de cette plante pourrait avoir des effets indésirables, tels que la chute des cheveux par exemple. Au cours de la Guerre d'Indépendance Espagnole (1808), un peloton de soldats de Napoléon souffrit des conséquences de la mauvaise utilisation du laurier-rose. Ils utilisèrent des piquets en laurier-rose qu'ils trouvèrent près de leur lieu de campement pour faire griller de la viande. Huit soldats moururent et quatre autres furent sérieusement intoxiqués.

ESPÈCES SIMILAIRES :

peut le confondre avec des plantes oléacées (oliviers, oliviers sauvages, frênes), surtout les jeunes lauriers-roses du fait de la forme de leurs feuilles. Le laurier rose a une feuille plus dure, avec un nerf central très prononcé. Ses fleurs roses disposées en groupes ainsi que leur parfum si caractéristique sont autant de facteurs clefs permettant de l’identifier.

Informations supplémentaires