Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles.

Politique de cookies

Mulot (Apodemus sylvaticus)

Diputación de Málaga
Ratón de campo baja ARL

Mulot (Apodemus sylvaticus)

MediosTerrestre
Phénologie
janfévmaravrmaijuijuiaoûsepoctnovdéc
La reproduction Zèle Garniture Hibernation
Faune > Mammifères

Identification

Rongeur (animal avec deux dents incisives en croissance continue) de taille moyenne (longueur tête-corps 10 à 12 cm). Pelage gris-brun sur le dos et blanchâtre sur le ventre, avec une tendance à devenir jaune-orangé chez les adultes. Tête sur laquelle on remarque des yeux noirs très foncés, marqués et qui ressortent (signe distinctif le différenciant des autres souris), qui témoignent de son adaptation à la vie nocturne, ainsi que des oreilles arrondies et plus grandes que chez les autres souris. Les pattes arrière sont beaucoup plus longues que les pattes avant (adaptation au saut). La queue est longue (9 à 12 cm), fine et recouverte d'un poil très fin. Il est capable de perdre sa queue et de la régénérer afin de se protéger des prédateurs. Il n'y a aucune différence visible entre les mâles et les femelles si ce n'est que celles-ci sont un peu plus petites que les mâles.

Où vit-il?

C'est une espèce sauvage présente uniquement en milieu naturel (pas trop humanisé), des dunes aux steppes, champs de culture, maquis, forêts, parcs et jardins. On le trouve du niveau de la mer jusqu'à la haute montagne. Il est rarement présent en milieu urbain, bien qu'il puisse l'être dans des espaces forestiers ou péri-urbains. Il abonde dans les zones de mosaïques entre les cultures céréalières, les champs d'oliviers ou d'amandier, où il trouve de quoi se nourrir.

Comment vit-il?

C'est un animal omnivore qui se nourrit surtout de graines et complète son alimentation avec des petits invertébrés. Il trouve sa nourriture principalement par terre, mais n'hésite pas à grimper aux arbres afin de manger des pommes de pins, des fruits secs ou des glands s'il arrive à les attraper. Il ne refuse pas les bourgeons et les tiges vertes des végétaux.  Il utilise des réserves dans lesquelles il stocke de la nourriture (des glands, des amandes...). Il a un mode de vie nocturne. Il creuse des galeries à faible profondeur ou utilise des fissures et des trous dans les arbres en guise de terriers. Les galeries ont généralement plusieurs entrées qui conduisent à une chambre-nid. Leur abondance est positivement associée à l'existence de végétation naturelle, principalement de maquis méditerranéen, et négativement au taux d'urbanisation de son environnement.

Comment se reproduit-il?

Les mulots peuvent être actifs toute l'année. Leur cycle dépend de la disponibilité de la nourriture. En temps normal, leur période de reproduction dure de l'automne au printemps suivant, avec une grande pause estivale. Les mâles sont polygames et parcourent leur territoire en quête du plus grand nombre de femelles possible avec qui s'accoupler. Les femelles sont très territoriales et agressives entre elles. Elles peuvent avoir entre 1 et 7 portées par an, avec entre 3 et 6 petits à chaque naissance.

Où peut-il être vu à Málaga et dans les etapes de la GSM

Il est présent, abondant et fréquent dans toute la province. On peut l'observer à presque toutes les étapes du Grand Sentier.

Faits curieux

Le nom Apodemus vient du grec apo (hors de) et demos (le peuple) et fait clairement référence au fait qu'il ne s'agisse pas d'une souris de ville ; un caractère que Linnus a parfaitement précisé grâce au nom latin qu'il a donné à cette espèce. La présence du mulot des champs ou des forêts (sylvaticus) dans un habitat est liée à la santé environnementale de celui-ci. Il est utilisé comme indice écologique de toxicité dans les éco-systèmes. Les mulots disparaissent rapidement des environnements pollués.

Espèces similaires

On peut le confondre avec les souris d’Afrique du Nord et les souris grises. La principale différence par rapport à la souris d’Afrique du Nord est que le mulot a la queue plus longue. En ce qui concerne la souris grise, en plus d'avoir une couleur des poils différente (gris chez la souris grise et brun chez le mulot), les mulots ne partagent pas l'habitat des souris grises. Les yeux du mulot sont plus grands et beaucoup plus prononcés que chez les autres espèces.

Routes celle observée

Informations supplémentaires