Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles.

Politique de cookies

Musaraigne de Miller (Neomys anomalus)

Diputación de Málaga
Musgaño de Cabrera

Musaraigne de Miller (Neomys anomalus)

MediosTerrestre
Phénologie
janfévmaravrmaijuijuiaoûsepoctnovdéc
La reproduction Zèle Garniture Hibernation
Faune > Mammifères

Identification

Insectivore (petit animal nocturne qui se nourrit d'insectes) de petite taille (longueur tête-corps 7 à 9 cm), qui ressemble à une petite souris, avec un museau proéminent et en longueur. Pelage soyeux, brillant de ton gris ardoise foncé, avec des tons un peu plus clairs sur le ventre. Tête et corps en apparence arrondis, oreilles recouvertes de poils tandis que les pattes et les doigts sont nus et longs. Queue (5 à 7 cm) longue et recouverte de poils. Les mâles et les femelles ne se différencient que légèrement par leur taille.

Où vit-elle? 

C'est une espèce autochtone de la Péninsule Ibérique. Animal semi-aquatique. Elle est liée à la présence de masses d'eau propres et bien oxygénées de haute et moyenne montagne, avec des forêts humides à proximité. Elle atteint les 1600 mètres au dessus du niveau de la mer.

Comment vit-elle?

Son alimentation est à base d'invertébrés (vers, mollusques, insectes) qu'elle capture tant sur le sol de la forêt que dans l'eau. C'est une bonne nageuse. Elle possède des vibrisses (poils tactiles) très sensibles sur le museau, en plus d'avoir un grand sens de l'odorat. Cela lui permet de chercher avec succès ses proies sur le sol et parmi les pierres dans l'eau. Elle creuse des tunnels dans les rives des cours d'eau où elle vit. Ils ont généralement deux sorties, l'une sur terre et l'autre directement dans l'eau. Elle est active toute l'année et a un mode de vie crépusculaire et nocturne, bien qu'elle puisse également être active en journée.

Comment se reproduit-elle?

La reproduction de la musaraigne est peu connue. On sait qu'elle peut se reproduire au début du printemps et de l'automne et que les femelles peuvent donner naissance à entre 5 et 13 petits dans chaque portée. Il n'y a pas d'études concrètes concernant la reproduction de cette espèce dans la Péninsule Ibérique.

Où peut-elle être vu à Málaga et dans les etapes de la GSM

C'est une nouvelle espèce à Málaga. On a découvert sa présence en 2004 alors qu'elle était encore inconnue jusque là. Elle est apparue dans des cours d'eau de Sierra Tejeda et de la Sierra de Camarolos. A postériori, on en a repéré dans un ruisseau de la Sierra de las Nieves. On ne connaît pas la taille ni l'état de sa population mais on sait que c'est une des rares populations de musaraignes de Miller existantes à Málaga. Elle n'est présente à aucune étape du Grand Sentier.

Faits curieux

Les musaraignes de Miller font partie des rares mammifères vénéneux au monde. Elles sécrètent une substance narcotique avec leur salive qui sert à endormir leurs proies. Cela n'a pas d'effet sur l'homme. La morsure affecte le système nerveux et l'appareil respiratoire des invertébrés, produisant un manque de coordination chez la victime qui devient paralysée et prise de convulsions. Le terme musaraigne signifie "petite souris en forme de musaraigne". Angel Cabrera et Latorre (1979-1960) fut un des grands zoologistes espagnols, auteur de l'oeuvre Faune ibérique: mammifères (1914), dans laquelle il décrit une grande partie des mammifères espagnols. Et parmi eux cette nouvelle espèce, qu'il a appelé Neomys (du fait qu’elle soit nouvelle dans la vie aquatique) et anomalus pour être différente des autres musaraignes existantes dans le nord de l'Espagne.

Espèces similaires

C'est une espèce très caractéristique. On peut la confondre avec les musaraignes communes, insectivores d'aspect similaire. Les musaraignes n'ont pas un mode de vie aquatique, leur museau est plus allongé et la tête moins arrondie. Des souris, elle se distingue clairement dans son aspect général. Les souris n'ont pas le museau allongé, leurs oreilles sont plus visibles sur la tête, la queue est plus courte et d'aspect différent et elles n'ont pas non plus un mode de vie aquatique.

Informations supplémentaires