Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles.

Politique de cookies

Musaraigne grise commune (Crocidura russula)

Diputación de Málaga
Musaraña común SX RZ

Musaraigne grise commune (Crocidura russula)

MediosTerrestre
Phénologie
janfévmaravrmaijuijuiaoûsepoctnovdéc
La reproduction Zèle Garniture Hibernation
Faune > Mammifères

Identification

Insectivore (petit animal nocturne qui se nourrit d'insectes) de petite taille (longueur tête-corps 5 à 8,6 cm), qui ressemble à une petite souris, mais avec les pattes plus courtes et caractérisé par un long museau avec des vibrisses (poils sensoriels). Elle a un aspect conique, avec la tête et le museau en pointe. Queue (2 à 5 cm) longue et recouverte de poils. Oreilles arrondies et bien visibles sur la tête. Pattes nues et très fines. Pelage gris brun, plus clair sur le ventre. Aucune différence appréciable entre les deux sexes.

Où vit-elle?

C'est une espèce très abondante et courante. Généraliste et présente dans presque tous types d'habitats, particulièrement dans les bois humides comme les forêts de feuillus et de rivage, les parcs et jardins arrosés. Elle est présente en milieu rural, près des étables et des écuries, dans les prairies et potagers, en bordure de maquis et de forêt et en général dans tous types d'endroits avec une couche de feuilles ou de végétation au sol, un certain taux d'humidité et de la nourriture. On la trouve du niveau de la mer jusqu'à la haute montagne.

Comment vit-elle?

C'est un animal qui peut cohabiter avec l'homme. Elle se nourrit d'insectes et d'invertébrés (limaces et vers), et peut même capturer de petits reptiles. Elle a un métabolisme très important. Elle doit consommer chaque jour une quantité d'insectes équivalent à 50 % de son poids, ce qui en fait un excellent agent de lutte contre les invasions.  Très territoriale en été et plus tolérante en hiver, elle peut parfois partager son nid avec d'autres musaraignes. Elles peuvent avoir un mode de vie diurne, bien qu'elles soient plutôt nocturnes et crépusculaires. Leur espérance de vie est courte. Elles ne vivent pas plus d'an et demi.

Comment se reproduit-elle?

Les chaleurs des musaraignes ont lieu entre la fin de l'hiver et la fin de l'automne, majoritairement entre mai et juin. Elles ont entre 3 et 4 portées réparties sur toute l'année, sauf pendant les mois les plus froids. De chaque portée sont issus 2 à 8 petits. Les femelles sont très territoriales et agressives. Les mâles, plus tolérants, se chargent de s'occuper des petits. Les nids se trouvent généralement dans des troncs d'arbres creux, entre les rochers ou dans des murets en pierres.

Où peut-elle être vu à Málaga et dans les etapes de la GSM

A Málaga, c'est une espèce très commune et abondante. Elle est présente sur toute la province et on peut l'observer à toutes les étapes du Grand Sentier. Il est courant de l'observer dans les parcs et jardins des grandes villes, ou en guise de proies pour les chats domestiques qui vivent dans des maisons avec jardins ou près de zones rurales.

Faits curieux

Les musaraignes sont des animaux légendaires. Considérées comme vénéneuses et magiques, plus dangereuses que les vipères car capables d'empoisonner un homme rien qu'en le touchant.  On les capturait pour les exterminer. Lorsqu'on en capturait une, on la coinçait dans un frêne en croyant qu'ainsi elle transmettrait ses pouvoirs maléfiques à l'arbre. Ensuite on coupait les nouvelles branches du frêne et on les brûlait afin de neutraliser la méchanceté de l'animal. Avec les cendres, on fabriquait un onguent que l'on pouvait appliquer sur les morsures afin de les soigner. Un dicton circulait même selon lequel "penser aux musaraignes" signifiait être distrait ou perdre son temps. En réalité, les musaraignes ne sont pas venimeuses et ne sont pas non plus des animaux maléfiques. Bien au contraire. Elles sont très bénéfiques pour l'homme car elles l'aident à éviter les invasions de nuisibles. De plus, elles constituent la base de l'alimentation de très nombreux rapaces et prédateurs méditerranéens.

Espèces similaires

C'est une espèce très caractéristique. On peut les confondre avec les crossopes, qui ont le museau plus court et arrondi, et qui sont des musaraignes aquatiques. On peut aussi les confondre avec les souris, dont on les distingue clairement à leurs pattes plus courtes et leur aspect conique, ainsi qu’à leur museau allongé.

Routes celle observée

Informations supplémentaires