Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles.

Informations supplémentaires Politique de cookies

Grande Randonnée de Málaga (GR 249). Variante 3. Étape 2. Cuevas de San Marcos - Cuevas Bajas

Diputación de Málaga
GR 249.3. Alternative Étape 2. Cuevas de San Marcos - Cuevas Bajas

Grande Randonnée de Málaga (GR 249). Variante 3. Étape 2. Cuevas de San Marcos - Cuevas Bajas

Itinéraire À pied
Difficulté - Bleu - Facile
Accès -

1. Début de l’étape :  Cuevas de San Marcos.
Point de départ :  Cuevas de San Marcos.

2. Fin de l’étape: Cuevas Bajas.
Point final:  Cuevas Bajas.

Liens vers d’autres sentiers et chemins agricoles :

- GR 245, Camino Mozárabe, connexion à la fin de la variante.
- PR-A 234, Parc Archéologique et Naturel de Belda, connexion à Cuevas de San Marcos.
- GR 7 E 4, Tarifa Atenas, correspondance partielle.

Dangers :

• Coincidence avec le trafic routier sur les tronçons goudronnés
• Inondation temporaire des bosquets fluviaux du Genil

Durée - 2:50 horas
Longueur - 10200 Km
Itinéraires

Des oliveraies centenaires ( Jusqu’au km 4.0 )

Deux principaux chemins de terre par¬tent des quartiers ouest de Cuevas de San Marcos vers la vallée de la rivière Genil, située 100 mètres plus bas. Le Chemin utilise le plus septentrional, celui qui part de la rue del Martillo, qui rejoint l’autre sur une courte distance après une légère descente et traverse bientôt le premier ravin. L’oliveraie que vous traversez maintenant est digne d’une mention, avec des spécimens plus que centenaires, reconnaissables aux souches très épaissies que l’on compte au nombre de deux à quatre de part et d’autrede la route.

C’est la deuxième fois que la variante 249.3 retrouve le ruisseau Los Puercos. L’aspect du chenal est ici tout autre, puisqu’il a creusé un ravin profond dans les matériaux labiles du sol, laissant apparaître les sables et graviers du terrain. La texture et la dureté différentes des roches provoquent d’innombrables petits méandres dans cette section qui composent une image unique, tandis que les grandes inondations occa¬sionnelles ne laissent parfois debout que les peupliers et les saules les plus forts et les roseaux bien adaptés.

Une deuxième et légère montée après le gué mène à un arrêt où se joint une voie de premier ordre sur la gauche, qui a été fermée depuis l’A-7300 et où il y a des panneaux indiquant la roue hydraulique et la rivière. Vous continuez à descendre un petit ruisseau (km 2.0) et, toujours en direction sud-ouest, le fond de la vallée s’approche et vous pouvez déjà voir la rivière Genil.

Les moulins, les fourrés et les lagunes du fleuve Genil ( Jusqu’à la fin de l’Étape )

Il y a quelques accès à droite qui mènent à la première zone de lagunes dans l’une des plaines inondables du Genil et à quelques mètres, vous avez la rivière à côté du Sentier. Après cette courbe, le lit de la rivière subit une baisse de niveau dans certains rapides et c’est ce dont profite la roue hydraulique Aceña ou Seña, qui est bien décrite et expliquée par le biais de panneaux situés à environ 100 mètres. Ces inventions hydrauliques ont rendu leurs services industriels au cours des deux derniers siècles. Il n’est pas rare de voir des sportifs pratiquer la descente avec des canoës et des radeaux traversant les eaux généralement troubles.

Maintenant, le sentier continue tout droit en évitant le méandre et lorsqu’il reprend le contact avec la berge, il y a une importante intersection de Sentiers, séparant d’ici la Branche Nord du GR 7 E4, qui devient ainsi une alternative pour atteindre Cuevas Bajas. La Variante, quant à elle, suivra le cours des eaux dans l’une des parties les plus intéressantes du point de vue environnemental, avec un large méandre au nord-ouest, entourant la colline de Castillejos, puis au sud-est.

La piste secondaire se termine lorsqu’il faut traverser une oliveraie puis devient un sentier qui monte un peu au-dessus de la rivière après avoir traversé d’énormes tamaris. Par quelques marches de terre, vous atteignez à nouveau le bosquet fluvial avec son intéressant peupleraie et bientôt vous devez passer à gué le ruisseau Las Pozas, avec un lit très encaissé. De l’autre côté, il y a une prairie d’amandiers qui fait le tour et mène à une gravière abandonnée qui est maintenant une jetée de rafting. En utilisant une piste large, vous prenez quelques virages, laissez la nouvelle carrière de granulats sur la droite et peu après avoir quitté la voie principale vous empruntez une voie secondaire fermée à la circulation.

Encore une fois, le boulevard fluvial sert de cadre lorsque vous atteignez la deuxième grande roue de l’Étape, celle des Agusaderas. Elle est également maintenue en bon état, en particulier les murs du bâtiment et la structure métallique. Bien que d’un diamètre similaire à la précédente, celle-ci a un plus grand nombre de rayons, de croix, de lames et de godets. Si dans la première, les pierres sont mieux conservées, dans cette dernière l’arcade pour la conduction de l’eau est remarquable. En passant sous l’aqueduc, il y a une immense plaine sujette aux inon¬dations, dans laquelle le Sentier emprunte le bosquet fluvial en formant un arc qui se termine dans la lagune principale, jusqu’à laquelle arrive la route qui rend accessible l’observatoire d’oiseaux.

Les oiseaux peuvent en effet être l’attraction principale de cette section du parcours en raison de son statut d’aire de repos lors des migrations et de résidence permanente pour les espèces forestières et riveraines, avec quelques espèces très intéressantes. Les lagunes, bien qu’avec une surface fluctuante, offrent un habitat très différent de la rivière, qui complète la variété d’animaux que cette vallée abrite.

Vous devez continuer le long de la rive jusqu’à ce que vous contactiez avec la voie principale et, à quelques mètres, traversez le pont utilisé par le Camino Mozárabe pour aller du côté de Córdoba. Au lieu d’aller à Cuevas Bajas par cette route homologuée, la berge est à nouveau utilisée, laissant une dernière zone inondable à gauche et, offrant une vue sur la ville. Quelques boucles permettent de terminer l’Étape 2 et la Variante 249.3 à Cuevas Bajas, où se connecte l’itinéraire principal.

Comment arriver

En savoir plus sur la province de Malaga

En savoir plus sur la province de Malaga