Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles.

Informations supplémentaires Politique de cookies

Crapaud accoucheur betique (Alytes dickhilleni). Grand Sentier de Malaga

Diputación de Málaga
Sapo partero ibérico (Alytes dickhilleni)

Crapaud accoucheur betique (Alytes dickhilleni). Grand Sentier de Malaga

MediosTerrestre
Phénologie
janfévmaravrmaijuijuiaoûsepoctnovdéc
Adultes actifs Larves dans l'eau
Faune > Amphibiens

IDENTIFICATION  

C'est un petit (moins de 5,5 cm de longueur totale) anoure (un amphibien sans queue à l'âge adulte) à la peau relativement lisse. La couleur du dos varie entre blanchâtre et ocre, à brun ou châtain, toujours avec des taches vertes foncées. Ses pattes sont courtes et fortes. Il a trois tubercules palmés très caractéristiques sur les mains. La pupille est verticale. Les larves atteignent une grande taille (jusqu'à 7 cm de longueur totale). La queue est longue et termine en pointe arrondie. La couleur des larves peut varier, du ocre au gris ou brun foncé, ou même presque noir sur le dos. Ils ont deux bandes sombres parallèles tout le long de la queue, et une autre également au début de la nageoire dorsale en forme de V, H ou M.

OÙ VIT-IL (HABITAT)

C'est une espèce forestière liée aux zones de montagne, présente depuis les côtes de basse altitude aux régions de hautes montagnes. Pour se reproduire, elle a besoin de petits plans d'eau, c'est pourquoi elle ne s'éloigne généralement pas trop des ruisseaux, mares, abreuvoirs, piscine et fontaines.

COMMENT VIT-IL?

Les adultes sont principalement nocturnes, se cachant toute la journée dans des refuges qui peuvent être des fissures dans des roches ou des trous dans des talus ou des murs de pierre. Ils n'ont pas de grande capacité de mouvement, c'est pourquoi, ils ne s'éloignent jamais trop des points d'eau où ils se reproduisent. Ils ont des habitudes très terrestres. Il n'y a qu'au moment de l'éclosion des larves que les mâles adultes s'approchent de l'eau. Les adultes chassent de petits arthropodes. Les larves se nourrissent principalement d'algues et de détritus organiques.

COMMENT SE REPRODUIT-IL?

La reproduction du crapaud accoucheur est très particulière. Trois caractéristiques la définissent: 1) les œufs ne sont pas fécondés dans l'eau mais en milieu terrestre; 2) les œufs sont protégés pendant leur développement embryonnaire; et 3) c'est le mâle et non la femelle qui s'occupe des œufs jusqu'à leur éclosion. Les espèces des crapauds accoucheurs sont uniques parmi les amphibiens pour leurs soins parentaux envers les larves. La saison des amours est très longue, allant, à Málaga, de la mi-décembre jusqu'à la mi-août. Les larves ont un développement très long (de 3 mois à plus d'un an). C'est pour cette raison que l'on peut trouver des larves dans des points d'eau pratiquement toute l'année. Lorsqu'ils sont en rut, les mâles émergent de leurs refuges et émettent un appel chantant et répétitif qui attire les femelles vers là où ils se trouvent. L'amplexus, l'union ou l'étreinte du mâle et de la femelle, a lieu sur la terre ferme. La femelle transfère un cordon de plus de 70 œufs au mâle qui les fécondent et le fixe sur ses pattes arrières, le portant ainsi pendant plus d'un mois. Elle ne s'approchera de l'eau pour déposer la ponte que lorsque les larves seront déjà bien développées, très peu de temps avant le moment de l'éclosion.

OÙ PEUT-IL ÊTRE VU À MÁLAGA ET DANS LES ETAPES DE LA GSM

C'est une espèce rare et de répartition très restreinte dans la province de Málaga, présente exclusivement dans le Parc Naturel des sierras de Tejeda, Almijara et Alhama. Sur le Grand Sentier, on la ne rencontre qu'aux étapes 5 à 8.

DEGRE DE PROTECTION --- MENACE (REGISTRE)

Il fait partie des espèces Vulnérables figurant dans le catalogue Andalou des Espèces Menacées. Il s'agit d'une espèce endémique, dont la majorité des populations sont situées en Andalousie. Sa zone réduite de distribution et les menaces qu'il endure, comme la perte des habitats de reproduction ou la récente apparition d'une maladie fongique dénommée "quitidriomicose", qui touche particulièrement ce crapaud, le place en état de conservation délicate.  

FAITS CURIEUX  

Le nom de ce crapaud fait référence au fait que les mâles se chargent de s'occuper des œufs, dès qu'ils sont fécondés jusqu'à ce qu'ils les déposent dans l'eau pour l'éclosion des larves. C'est pour cela qu'on dit qu'ils sont "accoucheurs". De plus, les mâles ne portent pas seulement les œufs d'une seule mère, mais peuvent être polygames et s'occuper des pontes de deux voire trois femelles.

ESPECES SEMBLABLES (IL PEUT ÊTRE CONFONDU AVEC...) 

C'est une espèce unique à Málaga. La grande taille des larves et leur motif de lignes et de taches sombres sur la queue permettent également de les repérer facilement.

Informations supplémentaires