Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles.

Informations supplémentaires Politique de cookies

Ajonc andalou (Ulex baeticus)

Diputación de Málaga
Aulaga y romero en flor y Sierra Almijara al fondo. Etapa 7. Gran Senda de Málaga

Ajonc andalou (Ulex baeticus)

MediosTerrestre
Floraison
janfévmaravrmaijuijuiaoûsepoctnovdéc
Fleurs Des fruits
Flore > Arbres, arbustes et herbacées

IDENTIFICATION

Arbuste au port très variable (jusqu'à 2 m de hauteur), parfois droit avec une ramification ouverte, parfois formant de petits coussins compacts. Les tiges et les branches sont couverts de poils très visibles et d'épines en alternance, très développées et droites. Ces épines peuvent, à leur tour, avoir des épines secondaires aussi longues que les premières. La fleur est de couleur jaune vif (jusqu' à 12 mm de long) avec une corolle aussi longue que son calice, quatre pétales (fleur typique des légumineuses : standard, avec une quille et deux ailes qui la font ressembler à un papillon). Les fleurs sont situées sous les aisselles des épines. Le fruit est une gousse environ de la longueur du calice, de couleur verte lorsqu'elles sont jeunes et presque noires une fois mûres.

OÙ VIT-IL ?

Il préfère les sols calcaires, bien que l'on puisse également en trouver sur des sols acides. Vu que ses racines possèdent des bactéries symbiotes capables de fixer l'azote, on l'utilise pour restaurer les sols abimés.  Il occupe généralement des endroits avec une certaine pente et une exposition importante au soleil, de 300 à 1900 mètres au dessus du niveau de la mer. Il supporte également bien les gelées et les températures extrêmes. Il pousse très bien sur les sols peu profonds, rocheux et secs.

COMMENT VIT-IL ?

L'ajonc est une espèce monoïque avec des fleurs hermaphrodites (fleurs avec les deux sexes sur la même plante) regroupées au bout des branches. Il possède une pollinisation croisée, c'est à dire qu'il n'y a pas de fécondation entre les fleurs d'une même plante, mais entre des fleurs d'individus différents. La pollinisation est effectuée par les insectes (entomophilie). Il possède une vaste période de floraison et de pollinisation. L'ouverture des fruits est explosive, par déshydratation des tissus dorsaux et ventraux. Il profite des journées les plus chaudes pour disperser ses graines. La gousse contient plusieurs graines dures, de couleur brune ou noire. Il fleurit entre décembre et juin et fructifie en été.

OÙ PEUT-ON LE VOIR À MÁLAGA ?

Les ajoncs sont des plantes très courantes dans le paysage malaguène. Leurs tons jaunes se dénotent dans les champs d'une grande partie de la province. Toutefois, en réalité, il existe deux espèces, très similaires si on ne les observe pas en détail. Elles ont chacune un secteur dans lequel elles sont plus fréquentes. L'ajonc andalou est plus abondant dans la partie occidentale et plus précisément dans la chaîne de montagnes de Ronda, tandis que l'ajonc de Provence (Ulex parviflorus) l'est d’avantage dans la partie orientale, dans les montagnes du littoral et de la Axarquía. Sur le Grand Sentier, on peut trouver l'ajonc andalou aux étapes 22 à 26, entre autres. 

FAITS CURIEUX :

L'ajonc est une plante d'une grande valeur écologique. En plus de contribuer à fixer et améliorer la qualité du sol, il est utilisé dans la restauration des environnements dégradés. C'est une espèce très combustible, c'est à dire, qu’il brûle facilement. C'est pour cela qu'on l'a souvent utilisé pour allumer les fours et les chaudières. C'est également une plante qui repousse rapidement après un incendie, en aidant à préparer le terrain brûlé pour que la communauté végétale récupère et que d'autres plantes puissent pousser.

ESPÈCES SIMILAIRES

On peut le confondre avec l'ajonc de Provence (Ulex parviflorus), dont les fleurs sont beaucoup plus petites (parviflorus) et regroupées en groupes plus nombreux. C'est une plante moins robuste que l'Ubex baeticus.

Informations supplémentaires