Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles.

Informations supplémentaires Politique de cookies

Grande Randonnée de Málaga (GR 249). Étape 15. Villanueva de Algaidas - Cuevas Bajas

Diputación de Málaga
GR 249. Étape 15. Villanueva de Algaidas - Cuevas Bajas.

Grande Randonnée de Málaga (GR 249). Étape 15. Villanueva de Algaidas - Cuevas Bajas

Itinéraires À pied À bicyclette
Difficulté - Vert - Très facile
Accès -

1. Début de l’étape :  Villanueva de Algaidas.
Point de départ : Villanueva de Algaidas.

2. Fin de l’étape: Cuevas Bajas.
Point final:  Cuevas Bajas.

Liens vers d’autres sentiers et chemins agricoles :

- GR-7 E-4, Sentier Nord de Tarifa Atenas Coincidence presque totale.
- GR-7 E-4,Tarifa Atenas Connexion à Cuevas Bajas.
- GR 249.3, Variante 3 de la Grande Randonnée de Málaga.
- GR 245, Chemin Mozárabe de Santiago Coincidence totale.

Dangers :

• Coincidence avec le trafic routier sur les chemins de terre
• Circulation sur le Cedrón et sur la route A-7300

Durée - 2:45 horas
Longueur - 9400 Km
Itinéraires

La Rivière Burriana et le Sentier ( Jusqu’au km 2 )

Villanueva de Algaidas est composée de plusieurs agglomérations : El Albaicín, La Parrilla, Zamarra, Solana, Barranco del Agua, La Atalaya et Rincona. Le hameau principal autour du ravin est dû à l’orographie de la zone avec un meilleur emplacement défensif, à côté du cours d’eau et avec des matériaux de construction en grès à proximité. C’est le scénario des deux premiers kilomètres de l’étape.

Depuis le carrefour des routes au nord du village, empruntez un chemin descendant qui se dirige vers La Atalaya. Le sentier passe à gué un torrent au lit encaissé dans le grès et se dirige vers les ruines du couvent. Le passage des chevaux et des personnes a creusé de profondes rainures dans la roche calcaire, et les trous espacés laissés par les fers à cheval après tant d’années sont encore visibles.

Le couvent et l’église rupestre mozarabe sont laissés sur la gauche, vers l’ouest, tandis que le chemin descend à droite vers la gorge de la rivière. À la sortie du ravin ombragé, le couvent de Nuestra Señora de la Consolación de las Algaidas a été construit en 1566. Accolé aux ruines du couvent se trouve un ermitage rupestre mozarabe datant du IXe au Xe siècle, qui peut normalement être visité sans problème. La végétation s’épaissit et se diversifie dans cette partie protégée avec des rambardes qui permettent d’être à côté des falaises de grès. La rivière BurrianaportecenomàpartirdeVillanueva de Algaidas et le chemin la traverse grâce au Puente Viejo (le Vieux Pont). C’est une belle infrastructure avec un œil principal et deux rabaissements latéraux pour soulager le débit lors de grandes crues.

Il est maintenant temps de monter à la recherche de La Atalaya, avec un point de vue intéressant sur ce qui a déjà été parcouru. Sur les côtés du chemin, vous pouvez voir les traces des lignes creusées par les eaux lorsque la rivière change de niveau au fil du temps. La roche conserve sa belle couleur albero (entre jaune et marron) dans ces cavités mais prend une couleur noir cendré dans les coupes exposées à l’action oxydante des pluies. La végétation de ce ravin est exubérante, mettant en valeur les grands  micocouliers et les ormes.

La Loma de La Cruz et les fermes de Cuevas Bajas (Jusqu’à la fin de l’Étape )

Dès que vous quittez La Atalaya, après avoir marché un peu, vous devez prendre une piste à droite et gravir une pente raide vers le nord le long du Camino de las Algaidas.

Il faut se retourner plusieurs fois pour contempler la vue panorami- que sur la ville avec la Sierra de Arcas derrière, couronnée par le parc éolien. Vous traversez des ruines à mi-hauteur de la pente, où vous pouvez voir de nombreuses galeries de lapins, et lorsque la pente s’adoucit, vous atteignez le sommet de la colline au kilomètre 4.

Voici les Cortijos de la Loma Vieja, dont l’aire de battage est traversée, et celui voisin de Loma Nueva, tous deux avec des palmiers à la porte.

Le point où les trois villages se connectent, se situe à côté de la Randonnée, mais cette dernière continue en laissant un réservoir sur une butte à gauche et commence immédia- tement à descendre.

Dans cette descente il faut être attentif, car vous allez découvrir sur la droite et à côté de quelques maisons, le Chaparro Bolondro (un grand chêne solitaire), le plus grand de la région et très apprécié qu’il a son propre panneau de signalisation à El Cedrón.

La ferme est très proche, mais avant cela, il y a un arrêt obligatoire au point de vue El Cedrón au kilomètre 5.8. Très bien expliqué, sur un panneau panoramique, peu d’endroits peuvent offrir une vue aussi vaste que celle-ci, avec la campagne des provinces de Cordoue et de Grenade, et où Málaga se penche sur le Genil (comme on dit dans Cuevas Bajas).

Ladescentecommenceàtournerversl’ouest et vous atteignez la ferme El Cedrón, avec son four communal et son histoire intense. Une dizaine de maisons blanches s’agglutinent autour de la rue principale aux pavés encore reconnaissables, le long de laquelle passe le Sentier.

En partant, il y a un détour vers La Moheda, qui est la route également choisie par le Camino Mozárabe, tandis que la branche sud du GR 7 se dévie brièvement en passant par Las Molinas. Vous entrez à la ville par le sud-est en empruntant la rue Archidona.Vous traversez la place principale avec l’église de San Juan Bautista avec sa façade en briques apparentes, la tour de l’horloge baroque et le beffroi à trois cloches.

L’étape se termine près de la rivière Burriana, presque là où elle rejoint le Genil, sur une avenue riche en affiches faisant allusion à la randonnée et à d’autres activités liées à l’environnement naturel, dont le canoë et le rafting.

Comment arriver

En savoir plus sur la province de Malaga

En savoir plus sur la province de Malaga