Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles.

Informations supplémentaires Politique de cookies

Grande Randonnée de Málaga (GR 249). Étape 11. Alfarnate - Villanueva del Rosario

Diputación de Málaga
GR 249. Étape 11. Alfarnate - Villanueva del Rosario.

Grande Randonnée de Málaga (GR 249). Étape 11. Alfarnate - Villanueva del Rosario

Itinéraire À pied
Difficulté - Bleu - Facile
Accès -

1. Début de l’étape :  Alfarnate.
Point de départ :  Place del Puente Alfarnate.

2. Fin de l’étape: Villanueva del Rosario
Point final:  Villanueva del Rosario

Liens vers d’autres sentiers et chemins agricoles :

  • PR-A 267, Pic Vilo y PR-A 266 Las Pilas coincidence au début.
  • PR-A 353, Sierra de San Jorge correspondance partielle dans la partie intermédiaire.
  • PR-A 339, Sentier de los 101 Caños possible connexion homologuée.
  • PR-A 394, Sierra Gorda connexion partielle dans la partie intermédiaire.
  • PR-A 395, Fuentes de Hondonero connexion partielle à la fin.
  • SL-A 268, Fuentes de Hondonero connexion partielle.

Dangers :

  • Ascension à une altitud très élevée
  • Terrain karstique difficile
  • Coincidence avec le trafic routier au début et à la fin.
Durée - 5:15 horas
Longueur - 15400 Km
Itinéraires

Vers le Col du Quejigal  ( Jusqu’au km 3.8  )

Les premiers pas de l’Étape sont aisés, traversant les champs de labeur d’Alfarnate à la recherche des montagnes. La première attraction de l’étape est le passage par le ruisseau Morales, un passage historique puisqu’il coincide avec le chemin de transhumance Vereda de Archidona ou del Fraile. Puis vous traversez la route A-4152 et progressivement la piste de- vient plus rocailleuse. Il y a une colline escarpée qui autrefois était un sentier bien connu sous le nom de Escarigüela. La circulation y est interdite aux véhicules et le chemin est reconnaissable grâce à ses zigzags des deux côtés de la voie. Les flancs de Solana de la Sierra sont peu à peu peuplés de chênes, il y a quelques térébinthes mais les genêts épineux prédominent. Après avoir laissé l’entrée d’une ferme à gauche, vous commencez à voir entre de jeunes pinèdes d’alep, la voie s’améliorant ostensiblement en des- cendant direction Villanueva del Trabuco. Le paysage s’adoucit par le caprice de la modélisation karstique au Col du Quejigal avec ses étangs temporaires.

Plaines et plateaux du Quejigal  ( Jusqu’au km 6.8  )

Le virage serré au km 4 coincide avec le premier élément de la zone de loisir; une mare temporaire nouvellement construite pour les amphibiens. Au kilomètre 4.8 de l’itinéraire, vous atteignez le parc d’accrobranchedeVillanuevadelTrabuco, dans une vaste dépression entourée de grands arbres et avec une lagune clôturée. La randonnée continue et atteint une nouvelle clairière, El Hoyo Virote, avec de beaux spécimens de pins d’Alep, des forêts de chênes très denses et de grands térébinthes, à côté des chênes gallois qui donnent son nom à l’ensemble de la zone del Quejigal. Maintenant vous marchez le long d’un chemin qui monte par le fond d’une “vaga” expression locale pour la vallée, sous une forêt dense de chênes gallois. Une nouvelle plaine nous laisse pressentir l’altitude et nous arrivons à un grillage, coïncidant avec la frontière des trois municipalités. Ce dernier dirige le randonneur vers la gauche à la recherche d’une entrée qui donne accès à une aire de battage de Juan Moreno (km 6.8), témoin de l’activité agricole associée à ces terres marginales pour la culture. De cet endroit, si nous nous retournons, nous verrons une vue spectaculaire sur les montagnes de l’arc calcaire central ermé au nord par la masse rocheuse de la Sierra de Loja.

Le parcours en montagne  ( Jusqu’au km 9.6  )

La petite vallée par laquelle monte la Grande Randonnée de Málaga se situe entre la Sierra del Jobo avec le Morrón del Chamizo à l’est et la Sierra Gorda à l’ouest. Les dimensions de cette deuxième montagne calcaire sont à peine calculables à partir de cette position, mais elles le sont à partir de Villanueva del Trabuco. Le sentier atteint le point du GR dans une zone caractérisée par plusieurs dolines, où se trouve la source Toma y bebe (Prends et bois). En haut à gauche, il y a un refuge largement utilisé avec ses murs en pierre maçonnée. Du Puerto del Quejigo (col) et du Llano de la Cueva (plaine) (km 8,3 et 1385m d’altitude) commence une descente qui débouche sur la Dehesa de Hondonero (Zone de pâturage). L’objectif est d’emprunter le chemin pour rejoindre le Mirador de Hondonero, en passant par d’impressionnantes formations rocheuses parmi lesquelles se trouvent des spécimens érables, certains de taille considérable.

La Dehesa de Hondonero   ( Jusqu’à la fin de l’étape  )

Au Mirador (km 9,6) il faut prendre la large piste qui permet d’atteindre ici en véhicule notre point d’arrivée. Ce point de vue est privilégié de part de l’amphithéâtre des montagnes sauvages qui l’entoure mais aussi grâce à l’étendue des vues au nord, aux plaines des deux Villanuevas. Le balisage informatif de la Grande Randonnée commence ici mais dans le sens contraire à celui de cette étape. A travers ces panneaux, le randonneur pourra connaître les divers aspects de la Dehesa de Hondonero, parmi lesquels il convient de souligner les aspects géologiques et ceux liés aux lagunes karsti- ques et aux sources. L’importance de la région réside dans la diversité d’oiseaux, d’orchidées et de formations géologiques, mais elle est aussi très visitée par les randonneurs, les cyclistes et amateurs d’escalade et de via ferrata. Le parcours à une composante ouest considérable mais il tourne brus- quement vers le nord en direction Tajo de Madera, un imposant piton rocheux de couleur roussâtre qui se trouve à environ 500 mètres à l’ouest. Il ne reste plus qu’à marcher en découvrant une succession de fontaines entre les fermes, les vergers et les résidences secondaires; finalement les oliveraies réapparaissent. L’accès à la source d’El Chorro (km 14,3), par depuis la vaste plaine qui se dispose devant la brillante construction de l’Ermitage de Notre Señora del Rosario; un petit détour recommandable. Le chemin passe ensuite entre les vallées naissantes du ruisseau Cerezo, celui qui provient de la source susmentionnée, et celui de la Canaleja, auquel il se joint au niveau du petit pont qui donne accès à la population de Villanueva del Rosario où l’étape termine.

Comment arriver

En savoir plus sur la province de Malaga

En savoir plus sur la province de Malaga