Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles.

Informations supplémentaires Politique de cookies

Trois grottes de Málaga réputées pour leur intérêt géologique et archéologique.

Diputación de Málaga
Cueva de la Pileta, Benaoján

Trois grottes de Málaga réputées pour leur intérêt géologique et archéologique.

Leurs impressionnantes galeries et leurs peintures rupestres sont uniques.

Comme le commentait il y a peu le Diario Sur de Málaga, que ce soit pour leur intérêt géologique ou pour leur importance archéologique, Málaga est l’une des provinces avec le plus grand nombre de grottes d’intérêt touristique. De fait, sur son territoire on trouve certaines des cavités les plus connues du pays, comme celles d’Ardales, Pileta, Gato ou Nerja.

Les grottes d’Ardales et le Centre sur la Préhistoire d’Ardales

En 2021 a été commémoré le deuxième anniversaire de la découverte il y a deux cent ans de ce qui est aujourd’hui un des gisements paléolithiques les plus importants d’Europe, la grotte de dame Trinidad Grund ou grotte d’Ardales. Des chercheurs de l’Université de Cadix, de l’université de Barcelone, du Centre National de Recherches Scientifiques de l’Université de Bordeaux et du Neanderthal Museum d’Allemagne ont constaté que les traces de la grotte d’Ardales réalisées par les hommes de néandertals sont les peintures rupestres les plus anciennes au monde.

Ardales est une commune de Málaga très connue qui possède des ressources très réputées comme le Col des Gaitanes et son impressionnant Caminito del Rey, en plus de visites touristiques patrimoniales comme la cité médiévale de Bobastro, avec son église de style mozarabe, près des forteresses de Turón y Peña de Hardales, en plus du centenaire Pantano de El Chorro, tous ceux-ci étant de puissantes destinations culturelles en Andalousi.
Dans le centre-ville historique se trouve le Centre sur la Préhistoire d’Ardales (Avenida de Málaga numéro 1), un bâtiment qui protège la collection muséographique liée aux origines humaines de la commune et ses environs. Dans ses six salles se trouvent par ordre chronologique, des outils et objets provenant de toutes les périodes de la Préhistoire, allant du Paléolithique Inférieur, jusqu’à l’âge de Bronze. Dans ce Centre débute la visite du gisement de la Grotte d’Ardales.

La cavité s’ouvre sur une petite montagne située à l'est de la commune, connue sous le nom de Pic de la Calinoria. On y accède par une petite route pentue qui débute dans le Centre de la Préhistoire et culmine, après trois kilomètres, dans un parking et un bâtiment échelonné qui protège la bouche d’accès au gisement, une borne en forme d’entonnoir, située à 565 mètres au-dessus du niveau de la mer, orientée vers le Nord.

La Grotte d’Ardales est ouverte tous les jours sauf le lundi, pour de petits groupes culturels, dans le but de partager avec les visiteurs le résultat des recherches scientifiques qui fêtent leurs deux-cents ans depuis leur découverte en 1821 et les place devant une sélection de ceux qui sont considérés comme quelques-uns des vestiges artistiques les plus anciens au monde. Le prix de la visite guidée est de 5 euros.

La grotte de la Pileta, est une grotte privée

La grotte de la Pileta est liée à la famille Bullón, puisque ce sont eux qui furent les premiers à découvrir cette grotte historique. Ce fut un jour de 1905 que José Bullón explora un sommet près de sa maison. Il observait qu’à la nuit tombée des groupes de chauve-souris apparaissaient et en suivant leurs traces, il trouva la grotte qui à l’intérieur possédait de la céramique et des peintures rupestres qui représentaient des animaux. Le chercheur réputé Henri Breuil, lors d’une visite scientifique en 1912, constata l’importance des peintures rupestres. Depuis cette époque, sa famille prend soin de la grotte, déclarée Monument National en 1924 et Bien d’Intérêt Culturel en 1985, puisque de nombreuses découvertes et études sur ces faits, permettent d’affirmer que les peintures datent de plus de 30 000 ans.

Située sur la commune de  Benaoján, elle abrite d’extraordinaires peintures rupestres du Paléolitique Supérieur de la mer Méditerranée et l’un des plus importants sanctuaires préhistoriques d’Europe. Elle abrite l’un des ensembles picturaux rupestres les plus intéressants de la péninsule ibérique. Lors des fouilles qui ont été réalisées, on a trouvé des restes de céramiques de l’époque, comme un collier qui représentait la déesse Vénus. Parmi ses peintures on remarque surtout celles des animaux (comme les chevaux, les cervidés, les buffles, les bisons et les poissons) qui, parfois, apparaissent superposés les uns sur les autres de différentes couleurs. La grotte est ouverte au public tous les jours, mais il est nécessaire de réserver les entrées à l’avance afin de pouvoir y entrer. Le prix pour les adultes est de 8 euros, tandis que les enfants et les étudiants ne devront payer que 5 euros.

La Grotte du Chat (Cueva del Gato), Monument naturel d’Andalousie

La grotte du Chat est en réalité l’embouchure sud du système spéléologique dénommé système Hundidero-Gato, tandis habituellement on ne connait cet ensemble que grâce au nom de cette grotte, son embouchure la plus célèbre.

La grotte du Chat, Site unique de la province , est l’un des plus beaux endroits de la chaîne de montagnes de Ronda; de la bouche du Chat tombe une belle cascade vers le Charco Frío (étang froid, qui compose l’une des plus célèbres et des plus belles cartes postales du Parc Naturel Sierra de Grazalema.

Un cours d'eau jaillit de cette même grotte, située près de la route de Ronda à Benaoján. Avec ses plus de 10 kilomètres et ses 10 parcours, le système spéléologique Hundidero-Gato est l’un des plus complexes d’Andalousie, en plus d’être classé Monument naturel d’Andalousie. La difficulté se transforme ici en beauté et attraction. Il y a déjà 14 000 ans, elle servait d’abri aux habitants du Paléolithique, qui nous ont laissé leurs peintures en guise de témoignage. La grotte vous accueille avec un lac d’eau cristalline qui en été est une invitation à la baignade, mais il faut savoir que la température de l’eau vous coupera la respiration.

En septembre 2004, un groupe d’archéologues de Málaga a découvert dans cette grotte des restes de peintures paléolithiques, qui prouvent l’existence d’êtres humains dans la zone il y a au moins 14 000 ans. Parmi les peintures trouvées, on remarque particulièrement un grand cerf de couleur ocre qui apparait représenté de profil avec une puissante corne, sa tête, son dos, sa poitrine et une patte avant,

Visiter la Grotte du Chat (Cueva del Gato), à Ronda, est facile. Après avoir garé votre véhicule sur le parking (en face de la grotte, de l’autre côté du fleuve Guadiaro), vous n’avez plus qu’à le traverser et à peine 150 mètres vous trouverez cette zone de baignade (un lac d’eau cristalline et très fraîche). Un peu plus loin, se trouvent les escaliers qui permettent d'accéder à l’entrée de la Grotte. Cet espace est tout simplement impressionnant, depuis l’intérieur de la grotte nait un cours d’eau constant qui forme plusieurs cascades avant de se verser dans le lac d’eaux cristallines, entouré d’une prairie arborée et d’espaces verts.

L’entrée dans la Grotte du Chat est Interdite, c’est pourquoi il n'est possible que d’accéder à un belvédère afin d’observer la grandeur de cette cavité. Du lundi au vendredi, le prix par adulte est de 2 euros et pour les moins de 12 ans, d’un euro. Les week-ends et jours fériés, 2,5 euros par adulte et 1,5 euros par enfant.