Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Histoire d´Arriate

Diputación de Málaga

Histoire d´Arriate

L’origine du village d’Arriate semble remonter à l’êpoque arabe où la localitê s’appelait Arriadh (les vergers). Cependant le village ne sera dêclarê indêpendant que le 8 août 1630 avant d’ëtre de nouveau rattachê à la rêgion de Ronda en 1635. Ce n’est que quelques annêes plus tard, le 14 fêvrier 1661, qu’il se sêparera dêfinitivement et administrativement de la ville de Ronda.

Cette sêparation et la proximitê avec la ville du Ravin (Ronda) ont marquê durablement son identitê passêe et prêsente. Les habitants d’Arriate ont de tout temps eut beaucoup de contacts et d’êchanges avec la ville voisine ce qui a eut pour consêquence de dêclencher des conflits internes chez les dêfenseurs de l’identitê d’Arriate, certains rêclamant des terres appartenant à la commune de Ronda. Il ne faut pas oublier que c’est la plus petite commune de la rêgion puisqu’elle ne s’êtend que sur 832 hectares. Les rancçurs entre les deux populations semblent diminuer avec le temps mëme si des tensions persistent.

Le fait historique le plus marquant d’Arriate est sans nul doute la fameuse bataille d’Arriate durant laquelle le gouverneur de Cañete la Real tendit une embuscade aux troupes maures leur causant de graves pertes. Le village connut son plus grand nombre d’habitants en 1959.

Les terres de la commune s’êlévent sur le plateau de Ronda et malgrê leur faible surface, elles sont trés productives puisque 85% d’entre elles sont cultivables. Son site naturel le plus remarquable est constituê par les gorges de la riviére de la Ventilla.

Le village est construit sur le modéle des villages du XVIIéme siécle: ses maisons possédent souvent une cour intêrieure situêe à l’arriére, elles sont construites en pierre, en mortier et en terre, les murs sont enduits de chaux et les toits sont peu inclinês.