Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Histoire de Serrato

Diputación de Málaga

Histoire de Serrato

Les origines du village de Serrato remontent au Nêolithique, lorsque de petites communautês agricoles s’y installérent pour ses terres fertiles et l’abondance de son eau. Les êpoques romaines et arabes, quant à elles, ont laissê d’innombrables vestiges dans la rêgion, en particulier la ville romaine de Serrato, situêe à proximitê de la commune, et les influences arabes du château d’Ortegîcar.

Deux sculptures retrouvêes dans le village nous entraïnent à la dêcouverte du passê romain de la commune: le Berger de Serrato et la tëte en bronze de Dionysos.

Le Berger de Serrato

Cette sculpture singuliére fut retrouvêe dans le domaine Cortijo de los Villares en 1954, au cours de travaux agricoles. Bien qu’il n’existe pas de preuves irrêfutables, il semblerait qu’elle faisait partie de la dêcoration d’une villa rustique, compte tenu de l’iconographie de la statue et des nombreuses autres dêcouvertes faites sur le mëme site, parmi lesquelles on dênombre divers êlêments architecturaux, beaucoup de fragments de cêramiques et, surtout, plusieurs morceaux de bronze appartenant à une sculpture.

Peu aprés sa dêcouverte, la statue fut emmenêe à Ronda et entreposêe à la mairie, lieu qui l’abrite aujourd’hui encore. Il s’agit d’une piéce sculptêe dans du marbre blanc, peu poli, provenant probablement de l’une des carriéres de la province. La tëte en est absente, mais on peut apprêcier le creux prêvu pour son assemblage.

Il semblerait que ces sculptures êtaient destinêes à dêcorer les jardins des villas, aux côtês d’autres çuvres sculpturales sur le théme de la mythologie ; alors que celles de plus petite taille, comme les bronzes, pouvaient servir de parure personnelle ou dêcorer des rêcipients.

La date de rêalisation de la sculpture oscillerait entre le milieu et la fin du IIe siécle aprés Jêsus-Christ.

Tëte en bronze de Dionysos

Ce magnifique visage en bronze fut retrouvê avant 1946 dans le domaine Cortijo de los Villares, où, quelques annêes plus tard, serait dêcouvert le Berger. Plusieurs fragments de la mëme statue furent dêcouverts au mëme endroit, en particulier des morceaux des jambes, du buste, des êpaules et du dos.

La tëte, unique êlêment prêservê aujourd’hui, est êgalement fragmentêe : la joue gauche est manquante et la bouche et le menton prêsentent quelques fissures sans importance. Elle est conservêe depuis de nombreuses annêes au Musêe archêologique provincial de Malaga.

En ce qui concerne l’histoire plus rêcente de la commune de Serrato, elle a obtenu le titre d’Entitê Locale Autonome le 11 mai 1999, à la suite du rêfêrendum populaire cêlêbrê le 27 août 1994, qui entêrinait son indêpendance par rapport à la ville de Ronda. Auparavant, elle avait êtê rattachêe à Cuevas del Becerro et à Ronda. Serrato commenèa les dêmarches relatives à sa sêparation dêfinitive en mai 2011, tout comme Montecorto, et, le 13 novembre 2014, le Conseil consultatif du gouvernement andalou donna le feu vert à son indêpendance.

Serrato, porte de la rêgion montagneuse de Ronda, est entourê par la rêgion du Guadalteba au nord, et par celle de la Sierra de las Nieves au sud-est. Il est situê à 30 km de Ronda, à 8 km de Cuevas del Becerro, à 18 km d’El Burgo, à 12 km de Cañete el Real et à 90 km de Malaga.

Cette zone a la particularitê de possêder un relief avec des flancs de versants sauvages aux pentes trés prononcêes, prêsentant mëme des escarpements à certains endroits, ce qui contraste avec le profil faiblement inclinê de ses sommets comme Colorado, Juan Pêrez et la Sierra de Ortegîcar, dont les dênivelês ne dêpassent pas 8 % sur certaines zones.

Sur les territoires de la commune se trouvent les aquiféres de Cañamero, qui donnent naissance à la riviére Guadalteba et au ruisseau du Barranco, deux cours d’eau qui bordent le village de Serrato.

La majoritê des ressources hydriques du barrage de Guadalteba proviennent de la source de Cañamero.