Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúas navegando, consideramos que aceptas nuestra política de cookies.

×

Histoire de Villanueva de la Concepción

Diputación de Málaga

Histoire de Villanueva de la Concepción

Les premiers établissements humains dans les alentours du village datent de plus de 5000 ans avant JC et la présence humaine a été permanente depuis lors. Les fouilles archéologiques ont découvert des objets comme des haches en pierre polie tout au long de la zone et jusque dans la grotte du taureau (Cueva del Toro) située dans le Torcal (une sierra à proximité du village).

Ces premiers habitants de la zone construisaient des cabanes, possédaient  des connaissances rudimentaires  d’agriculture et enterraient leurs morts.  Des tombes  de cette époque ont été trouvées également à Casabermeja (Chaperas et Cortijo Gálvez).

Vers l’an 200 avant JC les Ibères construyèrent le premier centre urbain dans la zone. Le plus important était la ville  de Oscua, qui plus tard deviendrait romaine. Oscua devint alors un lieu de villégiature pour  les patriciens romains, avec de nombreux édifices comme des temples, un forum publique, un théâtre, une nécropole etc. comme le prouvent les restes archéologiques trouvés sur le Cerro León dans un rayon de 10kms.

Toutes les villes et villas romaines des environs, celles de Nescania, d’Oscua, de Singilia Barba etc ont subi le passage de différentes cultures, toutes disparues après l’invasion musulmane. Seul Antikaria survit et devint la Medina Antequira des arabes.

En 1410, la région d’Antequera redevint un carrefour de routes et un noeud de Communications.
Les rois chrétiens harcelaient les rois de Grenade pendant que ceux-ci se fortifiaient à Antequera, défendue par une ceinture de châteaux fortifiés, qui assuraient en même temps le passage vers la Medina de Málaga.
Les châteaux fortifiés de Cauche, de Hins Almara et de Xebar étaient les clés des trois cols de montagnes, passages naturels vers la côte. Après cinq mois de combat, en septembre 1410, l’Infant Don Fernando conquit Antequera. Rodrigo de Narváez devint  maire d’Antequera, répara le château de Xebar et y laissa une garnison de 100 chevaliers et 100 soldats. À partir de ce momento, Xebar devint une enclave frontaliere liée militairement au maire d’Antequera. Une fois terminée la guerre de Grenade, le château perd tout son intérêt militaire et commence sa période de détérioration et de ruines jusqu’à nos jours.

Vers la moitié du 18ième siècle de grands chantiers furent exécutés dans la province de Malaga, entr’autres le “Chemin Royal” (Camino Real), qui reliait Malaga et Madrid. Dans les environs de cette voie de communications naquirent les premières concentrations de maisons desquels un, plus tard, deviendrait Villanueva de la Concepción.
En 1786 furent construit d’autres ponts qui faciliteraient le passage par cette route, vu qu’en hiver elle devenait intransitable. De cette époque sont les ponts du Lion (del León) , de la Fourche (del Horcajo) et celui de Arroyo Cauche.

Les hameaux de la Côte de la Palmeraie (Cuesta del Palmar) se constituèrent comme village rural par Decret  du Gouvernement Civil de la province le 3 novembre 1880, étant à l’origine de l’actuelle Villanueva de la Concepción. Le village dépendait de la ville d’Antequera. Au 19ième siècle surgirent de nombreuses “Villanueva” dans la région d’Antequera et Archidona.

Les premiers habitants de Villanueva de la Concepción eurent certains privilèges comme l’ exemption du service militaire et l’exonération des taxes pour fomenter l’ attachement à la terre.
Depuis de longues années ils désirent devenir indépendants de la mairie d’Antequera.
Le 25 octobre de 1992, le Conseil de Gouvernement de la Junte d’Andalousie confère à Villanueva de la Concepción  la catégorie  d’Entité Mineure Local, la première de la province et une des premières d’Andalousie.
Le 16 janvier 2001, le même Conseil de Gouvernement approuve le Décret de la conversión  de l’Entité  Mineure Locale en “commune” de Villanueva de la Concepción, dépendante de la commune d’Antequera.

La nouvelle entité qui surgit comme conséquence d’un accord  entre ses habitants et la mairie d’Antequera avec médiation de la Conseillerie de l’Intérieur, assume des compétences comme les licences de constructions, le ramassage des ordures, la sécurité civile, le traffic, les fêtes, les servicies sociaux et les activités culturelles.

Actuellement, Villanueva de la Concepción, sous le patronage de la Vierge, est la 101ième commune de la province de Malaga avec mairie indépendante.