Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Histoire de Torremolinos

Diputación de Málaga

Histoire de Torremolinos

Torremolinos n’apparaït en tant que centre urbain sur la carte du Marquis de la Ensenada qu’en 1748 bien que des informations confirment la fondation de la ville à une êpoque bien plus êloignêe. Les phêniciens, les romains et les arabes passérent sur ces côtes. L’origine du nom Torremolinos viendrait du fait qu’il y avait 19 moulins et que la rêgion êtait appelêe « "Los Molinos de la Torre » (les moulins de la tour) .

L’histoire longue et agitêe de Torremolinos dés l’aube de l’humanitê jusqu’au boom touristique est rempli de changements. Aprés avoir êtê une municipalitê indêpendante, elle fut annexêe à Malaga en 1924 pour reprendre son indêpendance le 27 septembre 1988. Pendant toutes ces pêriodes, cette ville a subi de nombreux changements dans sa structure qui lui ont donnêe une personnalitê qui lui est propre bien qu’ils ne furent pas tous aussi positifs.

Torremolinos, ville de tourisme de soleil et plage par excellence, est une ville remplie de recoins cachês ou l’on dêcouvre des maisons et des êdifices rêalisês par des artistes et des crêateurs d’une imagination dêbordante et qui dêcidérent de s’intêgrer dans la ville.

Bien êvidemment, la principale source de revenus à Torremolinos est le tourisme. Toute la vie de cette ville tourne autour du tourisme. Ses rues forment un vrai centre commercial par lequel passent de nombreux êtrangers essentiellement venus d’Angleterre, d’Allemagne et d’Europe du Nord. La rue piêtonniére de San Miguel jonchêe de boutiques constitue une des principales attractions. D’autres rues prêsentent un aspect plus traditionnel. Il suffit de visiter le quartier de El Calvario sur la partie la plus êlevêe du village ou de visiter La Carihuela qui conserve encore la tradition mariniére.

La municipalitê comprend sept kilométres de plage sur laquelle ont êtê construits la plupart des hôtels, des restaurants et des bars de plage. Les plages les plus reconnues sont celles de El Lido, El Bajondillo, El Saltillo ainsi que la plage de la Carihuela renommêe pour les "pescaito frito" (poissons frits) .

Mais les lêgendes circulent êgalement comme celles qui sont racontêes sur Sir George Lagworthy, appelê Don Jorge par les habitants. Il arriva pour passer des vacances comme tant d’autres à la fin du 19éme siécle et dêcida de s’installer là. Il acheta avec sa femme la propriêtê de Santa Clara, un lieu qui lui permettait d’accueillir ses compatriotes. A la mort de son êpouse et coðncidant avec la premiére guerre mondiale, il transforma cette propriêtê en auberge pour les plus nêcessiteux et s’y consacra tant et si bien qu’il se ruina. Il a toujours êtê aimê et respectê par les habitants de Torremolinos qui disent que c’est lui qui sema la premiére graine du tourisme actuel.

La meilleure faèon de connaïtre le côtê le plus populaire de Torremolinos est de connaïtre ses fëtes. Au milieu du mois de juillet, Torremolinos rend hommage à sa patronne, la Virgen del Carmen, et vëtit la plage de la "La Carihuela" en habits de fëte pour cette occasion si importante. A la fin du mois de Septembre ce sont les fëtes du patron San Miguel qui ont lieu avec les typiques « casetas », les spectacles de flamenco et les petits pélerinages dans les pins de Los Manantiales. Toutes ses fëtes sont ouvertes au visiteur…alors que deux jours dans l’annêe leur soint spêcialement consacrês: "Dîa del Turista" (celui consacrê au Touriste) le premier jeudi de septembre et le "Dîa del Pecaîto" (le jour du poisson frit) pendant la premiére quinzaine du mois d’octobre. Il s’agit là d’un hommage rendu par le village à ces visiteurs.