Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Histoire de Tolox

Diputación de Málaga

Histoire de Tolox

Il n’y a pas beaucoup de documents qui prouvent l’origine du village: certains affirment que les premiers arrivês sur ce territoire furent les phêniciens et d’autres pensent que ce furent les tartessiens. Il est vrai êgalement que des restes appartenant au Nêolithique ont êtê retrouvês dans la grotte Cueva de la Tinaja.

Ce qui est certain c’est que les romains passérent sur ce territoire puisque des restes ont êtê retrouvês comme une dalle dêcouverte en 1770 sur laquelle se dêcrit le passage de Rome par cette contrêe. Cette pierre tombale faisait certainement partie d’un monument funêraire en mêmoire du fils d’un patricien installê dans la rêgion.

Les premiéres informations sans êquivoque sur l’histoire de Tolox remontent à 883, une annêe pendant laquelle le château fut occupê par Omar Ben Hafsun qui le fortifia et qui en fit un des plus importants du royaume dirigê depuis Bobastro, un point dêcisif pour les êmirs de Cordoue. Lorsque Omar mourut en 917, c’est Soleiman, un de ses quatre fils, qui hêrita du château et qui fut vaincu par Abderramán en 921. Ce dernier fit dêtruire la Alcazaba pour la remplacer par une Aljama ou Synagogue.

Ces terres sont annexêes à la couronne catholique en 1487. C’est à cette êpoque que l’on attribue Angulo Sancho, gouverneur de Tolox auquel furent octroyêes sept parts pendant le partage de 1488. Les Rois Catholiques donnérent la permission au maures qui le dêsiraient de rester dans le village bien que dans un quartier à part et sous la condition de se dêclarer volontairement vassaux tout en respectant leur religion, leur sens de la justice, leur langue et leurs habits. Ces priviléges furent supprimês pendant les royaumes suivants au point de les obliger à se convertir ou à abandonner le village pour partir en Afrique.

Les maures et les chrêtiens vivaient donc dans des quartiers sêparês. C’est êgalement à cette êpoque que se produisit une des plus grandes disputes entre eux puisque à la veille de Noìl de 1568, la servante du Bênêficier et la fille du gouverneur morisque se disputérent au sujet des sucreries et que le hornier prêfêrait les confitures du Bênêficier ; c’est ainsi que commenèa la bagarre. La maure menaèa la chrêtienne en l’avisant du piége que les morisques avaient tendu aux chrêtiens. Cette nuit là fut le dêbut d’une bataille cruelle et acharnêe qui dura plusieurs jours entre morisques et chrêtiens. Ceux-ci se rêfugiérent dans le château de Alozaina pendant que les morisques brûlaient leurs maisons.

Tolox est situê aux pieds des montagnes de Sierras Blanca et Parda, en plein cçur du Parc Naturel de la Sierra de las Nieves. Le tracê urbain est sinueux, les rues sont inclinêes et des ruisseaux conduisent l’eau. Les maisons sont blanchies à la chaux et dêcorêes de fleurs comme toutes les maisons du canton. Les voyageurs peuvent profiter de lieux aussi tranquilles et beaux comme la Plaza de los Poyos ou la Rinconada del Castillo connus êgalement sous le nom de "Los Llanitos". A l’extêrieur se trouve l’ermitage de San Roque qui protége le village et en est le patron. Cependant, c’est l’ênorme patrimoine êcologique qui en fait un des endroits les plus attrayants du canton avec des bois de pinsapos, arbres millênaires ainsi que des forëts de chénes rouvres et plusieurs riviéres.L’êconomie locale se base essentiellement sur les orangers et sur les oliviers sans oublier le tourisme qui est nê du fameux balnêaire.