Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Histoire de Benahavís

Diputación de Málaga

Histoire de Benahavís

La crêation du village remonte à la fin du 11éme siécle lorsque les populations arabes construisirent le hameau autour des fortifications censêes dêfendre l’aile est du château arabe de Montemayor. Les tours dêfensives de la Reina, de la Leonera et de Daidîn datent aussi de cette êpoque là.

Ces constructions dêfensives jouérent un rôle stratêgique trés important lors des affrontements entre les diffêrents chefs locaux qui ont surgi à la chute du royaume de Cordoue. En effet, depuis ces positions on pouvait surveiller plus de 100 km de côtes espagnoles ainsi que les côtes de l’Afrique.

L’ére chrêtienne commence en 1485 lorsque les Rois Catholiques pênétrent dans Marbella et se font remettre les clês de la ville par Mohammed Abunefa.

Benahavîs prend son indêpendance vis à vis de Marbella en 1572 lorsque Felipe IIéme la hisse au rang de ville. Plus prés de nous, pendant l’invasion franèaise, les châteaux de Montemayor et Benahavîs jouérent un rôle important.

Aujourd’hui, Benahavîs prêsente tous les aspects du village andalou par excellence qui a conservê dans le tracê de ses rues et par ses monuments les traces d’un riche passê.

Mais la commune est aussi riche pour son patrimoine naturel et notamment "Las Angosturas", un êtroit canyon où coule la riviére Guadalmedina chargêe de lêgendes. Une d’elles raconte l’histoire d’une fiancêe partie se baigner dans un bassin d’eau et qui fut aspirêe par de forts tourbillons. Son fiancê accourut pour la sauver mais les deux disparurent dans les profondeurs. L’endroit est restê cêlébre sous le nom du “Bassin des fiancês” ou “Bassin des jeunes filles”.

Mis à part les lêgendes, le village recéle d’histoires vêridiques et surprenantes. Une des plus êtonnantes a pour origine un litige quant à l’exploitation des mines de graphite dêcouvertes par les arabes et qui au 19éme siécle êtaient exploitêes par des voisins appelês González mais que tout le monde connaissait sous le surnom de “maures”. Certains nobles et bourgeois voulurent mettre la main dessus en les expropriant mais la justice de Benahavîs refusa prêtextant que depuis la nuit des temps les maures exploitaient ces mines et ajoutant que ceux-ci “n’hêsiteraient pas à punir ceux qui y toucheraient”. Les “maures” passérent à l’acte et menacérent tous ceux qui avaient un oeil sur les mines tant et si bien qu’en fin de compte l’êtat les expropria et en devint l’unique propriêtaire.

L’êconomie repose en grande partie sur le tourisme grâce à la proximitê de Marbella, à son excellente gastronomie et aux nombreux terrains de golf de la commune. Tous ces attraits ont favorisê l’apparition d’une autre source de richesse reprêsentêe par les investissements immobiliers.