Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Histoire d´Ardales

Diputación de Málaga

Histoire d´Ardales

Les premiéres traces humaines retrouvêes à Ardales datent de l’Age de Bronze comme en têmoignent les vestiges dêcouverts dans la grotte de Doña Trinidad Grund (ou grotte d’Ardales) qui remontent au Palêolithique. Ces grottes sont aussi connues sous le nom de grottes de Calinoria et elles furent explorêes à la suite du tremblement de terre de 1821.

Bien plus tard, les romains favoriseront le dêveloppement du noyau urbain par la construction d’un château sur le piton rocheux appelê Peña de Ardales. La conquëte arabe vint de la main de l’êmir Alhur al Tagafi en 716, qui lui donna le titre de citê et l’appela Ard-Allam, c’est à dire “le jardin ou la terre de Dieu”. L’historien Pline a dêcrit les êvênements qui s’y dêroulérent. Le château de la Peña de Ardales ou de l’Etoile est à l’origine, comme nous l’avons dêjà soulignê, de l’expansion du village jusqu’au pied de l’êglise, bâtiment de style mudêjar particuliérement intêressant.

Durant le 9éme siécle, le village joua un rôle stratêgique important, raison pour laquelle il apparaït dans tous les traitês historiques. C’est à cette êpoque que le chef historique Omar Ibn Hafsun se mesura au pouvoir de Cordoue dirigeant la rêbellion depuis son quartier gênêral de Bobastro. Les forteresses d’Ardales et de Turón à l’ouest, le château de Teba à l’est et celui d’Álora au sud formaient en mëme temps un arc dêfensif pour Bobastro et la limite de la zone d’influence dans laquelle la population s’êtait ralliêe à la cause d’Omar ben Hafsun. Le château d’Ardales plantê à mëme la frontiére êtait donc un enjeu stratêgique autant pour les arabes que pour les chrêtiens.

On peut rêellement parler de la crêation de la commune et du village suite à la conquëte chrêtienne en 1389. C’est à ce moment, sous le régne de Juan I que fut signê le “Pacte d’Ardales” dotant la commune de plus de 10.000 hectares de terres.

La structure du village prêsente de nombreux recoins et dêtours fruit de l’influence arabe où la maison êtait plus importante que le bon agencement des rues. Tout ceci a donnê jour à un vêritable labyrinthe de ruelles toutes plus incroyables les unes que les autres qui fait d’Ardales un village attachant et en mëme temps retirê et tranquille.

Le village a êtê le lieu de naissance de deux personnalitês: l’êcrivain Marîa de Mendoza (1821) et Rafael Andrade (1856). D’un point de vue topographique et historique, la commune ne ressemble à aucune autre, notamment pour ses deux joyaux de la nature que sont le dêfilê de los Gaitanes et les gorges du Chorro (bréche naturelle de plus de 400m de hauteur) ou pour les ruines de Bobastro, êglise mozarabe taillêe dans la pierre construite en 898.