Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Histoire d´Alfarnatejo

Diputación de Málaga

Histoire d´Alfarnatejo

Alfarnatejo est un petit village situê au nord de la Axarquîa dans la province de Málaga à environ 36 kilométres de Vêlez-Málaga. De par son emplacement particulier, à 925 métres au-dessus du niveau de la mer, il est connu populairement comme “Les Pyrênêes du Sud”. C’est une rêgion trés attirante pour les amateurs de nature puisqu’elle dispose de paysages surprenants qui offrent des contrastes de rochers et de vêgêtation humide.

Toute la commune est cernêe par des sommets de plus de mille métres comme le Pic du Chamizo (1637 métres) à l’ouest, le Pic du Gallo (1556 métres) à l’est et celui du Vilo (1412 métres) qui font de cette commune un endroit à part au sein de la province de Málaga. Durant les derniers siécles, toutes sortes de bandits s’y sont rêfugiês profitant de son êloignement de Málaga et de sa topographie particuliére.

Le village à proprement parlê, tranquille et agrêable, ne compte qu’une centaine d’habitants mais recéle de ruelles pleines de charme. Une des curiositês du village est sans nul doute l’êglise du Santo Cristo de la Cabrilla datant du 18éme siécle.

Aux alentours d’Alfarnatejo, se trouvent les bréches les plus impressionnantes de la province comme la bréche de Gómer, celle de Doña Ana ou celle du Alto del Fraile. Tout au long de la dêpartementale 340 qui méne de Colmenar à Alfarnatejo, on peut observer des champs tapissês de chënes verts, d’oliviers et de cêrêales, formant une vêritable mosaðque de couleurs. On peut aussi contempler de nombreuses petites fermes (cortijos) peintes à la chaux dissêminêes sur les montagnes menant à la Sierra de Tejeda.

L’histoire d’Alfarnatejo semble remonter à des temps prêhistoriques. Ainsi, on a dêcouvert plusieurs vestiges du nêolithique dans les gorges de la riviére Sabar et des ustensiles quotidiens datant de plus de 5.000 ans, selon les archêologues, plus au sud dans la bréche de Gómer.

L’histoire d’Alfarnatejo a êtê historiquement liêe à celle de son voisin Alfarnate. Le hameau originel a vraisemblablement êtê construit sous l’aile protectrice du château de Sabar pendant la domination musulmane. On peut toujours observer des ruines de ce château au sommet du Alto del Fraile. La premiére allusion aux deux villages des Alfarnates (Alfarnate et Alfarnatejo) date du Xéme siécle et ils sont mentionnês comme “hameaux produisant beaucoup de farine” d’où ils tirent leur nom. Cependant, ce n’est que pendant la Reconquëte, avec l’arrivêe des troupes chrêtiennes, que le village prend de l’importance. En effet, entre 1489 et 1490, les chrêtiens vont le rêorganiser et le repeupler en y installant des colons venus de toute la rêgion. Les deux Alfarnates vont rester êtroitement liês jusqu’au XVIIIéme siécle, moment où ils se divisent en deux communes distinctes.

Les deux villages ont une êtonnante lêgende en commun d’où provient le surnom de leurs habitants connus comme « les bascules et les blaireaux ». Cette lêgende raconte qu’un grand rocher situê prés du chemin qui reliait les deux villages faisait office de limite territoriale. Or, un jour, une grande tempëte emporta ce rocher qui vint ce bloquer au milieu mëme du chemin, le rendant impraticable. Les deux villages n’êtaient pas d’accord sur les moyens à utiliser pour le dêplacer. Les habitants d’Alfarnate apportérent des bouts de bois pour faire “bascule” et les habitants d’Alfarnatejo des pelles et d’autres outils pour creuser la terre (d’où “blaireaux”). Les seconds rêussirent leur manoeuvre et le rocher roula jusqu’au lit de la riviére où il serait encore.

L’êglise du Santo Cristo datant du 18éme siécle est chêrie par ses habitants et brandie comme symbole de la sêparation avec le village voisin d’Alfarnate.