Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Histoire d´Alameda

Diputación de Málaga

Histoire d´Alameda

La commune tire son nom de la riviére los Álamos (les Peupliers) carrefour des routes entre Málaga, Sêville et Grenade. Elle servait de dêlimitation aux diffêrents domaines royaux. La paroisse de la Purîsima Concepción fut de ce fait bâtie sur les bords de la riviére en 1663 et servit de halte pour la nuit aux voyageurs et aux diligences. Ces derniéres furent la cible du bandit “El Tempranillo” dont la tombe se trouve dans l’êglise d’Alameda.

Le village s’est construit autour de ces voies d’accés avant de s’êtendre ultêrieurement par des amênagements publics et privês. Des dêcouvertes archêologiques ont dêmontrê que des populations s’êtaient installêes sur cette zone depuis le Palêolithique Supêrieur (nêcropole chalcolithique) et le nêolithique (morceaux de cêramique). Les populations vont se succêder jusqu’à la prêsence romaine qui posera les bases du noyau urbain actuel. On peut souligner comme anecdote historique que la population du moment (los lameteos), en 208 avant J.C, assiêgês par Lucio Marcio, brûlérent le village et eux avec pour rester fidéle à Carthage.

Alameda êtait sûrement un point stratêgique sous l’influence romaine êtant donnê que trois des routes principales de la rêgion traversaient le village. Une de celles-ci, la voie Royale, passait par le chemin qui va aujourd’hui de la place d’Andalousie à la place d’Espagne.

Suite à la pêriode romaine, s’ouvre une êpoque mêconnue de l’histoire d’Alameda. Seule la dêcouverte d’un petit trêsor confirme la prêsence des Visigoths. Ce n’est qu’au 16éme siécle que le village et ses terres sont englobês dans le domaine du Marquis d’Estepa. A la fin du 17éme siécle, Alameda commence à retrouver le rôle qu’elle jouait durant l’êpoque romaine.

A partir de la premiére moitiê du 19éme, les changements administratifs intégrent Alameda dans la province de Málaga et le village prend la forme qu’on lui connaït aujourd’hui. Le village s’articule autour de la place de l’Andalousie où se trouve une plaque commêmorative datant de 1994 et portant l’inscription suivante : “ Le premier conseil municipal rêpublicain, mis en place le 27 juin 1931, avait fait graver, pendant les terribles êvênements de 1936, les noms de ses conseillers municipaux sur le carillon de l’horloge. Ces noms êtant aujourd’hui illisibles, cette plaque conserve leur mêmoire”.