Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Histoire de Cuevas Bajas

Diputación de Málaga

Histoire de Cuevas Bajas

Le village de Cuevas Bajas (les Grottes Basses) a ses origines au Palêolithique (40 000 ans avant Jesus Christ) comme le prouvent les instruments de chasse retrouvês dans la Grotte de Belda. On a aussi retrouvê une nêcropole faite de grottes artificielles datant de l’Age de Bronze considêrêe comme la plus importante en Espagne.

Pendant la domination romaine autour du 2éme siécle avant Jesus Christ, une voie de communication passait prés du village, chaussêe mentionnêe dans l’Itinêraire d’Antonin. Ce sont les romains qui exploitérent les premiers les terres attenantes au fleuve Singilis (aujourd’hui Genil) pour la culture de la vigne, de l’olivier et des cêrêales.

Au Moyen-Âge les deux villages de Cuevas Bajas et Cuevas Altas êtaient appelês Cuevas de Belda. C’est à cette êpoque, sous la domination arabe, qu’ils connurent leur apogêe.

Belda, ou les deux Cuevas, forme aujourd’hui les villages de Cuevas Bajas et de Cuevas de San Marcos. A l’êpoque, elle comptait deux hameaux musulmans qui furent conquis et complétement dêtruits en 1426 par le gouverneur d’Antequera Don Pedro Narváez.

Vers la fin du 15éme siécle, on redistribua les terres à des familles chrêtiennes. Les deux villages furent appelês “Belle” et leur population augmenta peu à peu jusqu’à compter 1300 habitants en 1840 et 2500 habitants en 1900. A partir de ce moment la population diminua de nouveau jusqu’à aujourd’hui.

La rue Real, qui traverse tout le village, constitue l’axe principal de Cuevas Bajas et on y trouve aussi bien la mairie que l’arrët de bus bien que, comme le dit Noel Clarasó, toutes les rues du village sont assez longues pour qu’on puisse apprendre quelque chose de chacune d’elles. En dehors du village, on pourra profiter de paysages magnifiques comme “la Grande Île” prés du fleuve Genil.