Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúas navegando, consideramos que aceptas nuestra política de cookies.

×

Histoire de Rincón de la Victoria

Diputación de Málaga

Histoire de Rincón de la Victoria

Le village de Rincón de la Victoria est situê sur l’ancien Bezmiliana qui remonte au 12éme siécle. On a apportê beaucoup de variantes à ce toponyme : Bezmiliana, Bismiliana, Mismiliana, Bisillana, Bazilyana ou Bezillana;. Mais il est clair que les origines de ce nom sont latines et qu’il s’agissait du nom qui avait êtê donnê à une des plus grandes haciendas qui existaient dans la rêgion pendant l’êpoque impêriale.

Il est pourtant difficile de prouver l’existence d’un petit village. Ce qui est certain c’est qu’à partir du 3éme siécle une forteresse romaine dominait les lieux pour se dêfendre contre les pirates. Des restes de faðences appartenant à l’êpoque byzantine ont êgalement êtê retrouvês, ce qui confirme la continuitê de l’enceinte fortifiêe jusqu’à l’arrivêe des musulmans.

Les premiéres nouvelles dont on dispose viennent de El Idrisi au 12éme siécle. A partir de la reconquëte chrêtienne engagêe par les Rois Catholiques, le village fut dêpeuplê de musulmans comme cela se passait dans presque toute la rêgion jusqu’en 1492 lorsque des habitants d’autres lieux êtaient amenês pour s’installer sur des propriêtês et des terres qui passaient à leur appartenir officiellement.

Au milieu du 16éme siécle, la côte de Malaga êtait en pleine dêcadence dêmographique et par là mëme le village de Bezmiliana lui aussi perd ses habitants sous le regard indiffêrent de son maire puisque le village s’êtait pratiquement vidê lorsque les morisques se rêvoltérent en 1569.

C’est au 19éme siécle que d’autres propriêtês se crêent dans la rêgion sous le nom de Bezmiliana. C’est êgalement au dêbut de ce siécle qu’apparaït un nouveau hameau sous le nom de Rincón de la Victoria provenant du Monastére de la Victoria qui comprenait des terres et des maisons sur ce territoire.

Proche de la ville de Malaga, cette municipalitê est situêe à mi chemin entre la grande ville et le calme qui caractêrise l’Axarquia, ce qui lui permet d’offrir deux types de tourisme diffêrents : soleil et plage. L’essence mëme du village de l’intêrieur de l’Axarquia se conserve dans celui de Benagalbón, un village qui fait partie de Rincón de la Victoria. Deux autres villages en font êgalementn partie : La Torre de Benagalbón et La Cala del Moral, les deux êtant situês sur la côte. C’est donc la côte qui offre le plus de possibilitês de dêveloppement êconomique : hôtels, rêsidences, nouvelles constructions, terrains de golf etc.…le tourisme êtant sa plus grande source de revenus. Cette municipalitê constitue êgalement une porte ouverte vers l’Axarquia par la A-92 au dêpart de Malaga, avec une offre de routes touristiques diverses et variêes.

L’offre culturel est tout aussi intêressante comme le prouvent les musêes des Arts Populaires de Benagalbón ou celui de la grotte Cueva del Tesoro avec ses 500 métres de salles et de galeries. Sans oublier d’autres traditions populaires comme la procession de la Virgen del Carmen, les rassemblements de voiture d’êpoque ou les rencontres de chants de « verdiales ». Un des monuments les plus importants de la municipalitê est celui de la Casa-Fuerte (le fort) de Bezmiliana qui date du 18éme siécle. Restaurê, il forme le centre de nombreuses activitês promues par la ville mais aussi par la province.

C’est le tourisme qui apporte le plus de richesses à Rincón de la Victoria : Le secteur de la construction ainsi que celui de l’industrie (faðence, verrerie et ciment) occupent aussi une place importante. L’agriculture se poursuit surtout sur les terres de Benalgablón avec des cultures subtropicales, des amandiers et des vignobles. Sur la côte, c’est la pëche qui prêdomine faisant honneur à ses souches profondes et mêditerranêennes.