Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Ermitage de la Vierge de la Cabeza

Diputación de Málaga

Ermitage de la Vierge de la Cabeza

L'ensemble rupestre mozarabe de la Vierge de la Cabeza 9éme to 10éme siécle), appelê aussi Grottes de Saint Antoine, est complétement excavê dans la roche. Aprés la conquëte musulmane de la Pêninsule (711), plusieurs Communautês « hispano-godas » qui avaient êtê conquises, ont continuê à habiter la terre de leurs ancëtres en conservant, en mëme temps, leurs croyances et leurs coutumes. Ils sont appelês "Mozarabes".

On peut distinguer trois secteurs bien diffêrenciês : l´un consacrê au culte ; l´autre destinê au logement des religieux qui y habitaient ; et un troisiéme secteur, comme zone d'entrepôt d’aliments et pour le bêtail.

Au dêbuts cet ensemble accueilla une petite Communautê de moines, pas plus de dix personnes. L'enceinte a continuê à ëtre occupêe comme lieu de culte jusqu’au 18éme siécle approximativement, date à laquelle l'Ermitage rentre dans une pêriode d'abandon. Dans la dêcennie des annêes 80 du siécle passê, et grâce à l'intervention de la Fraternitê de la Vierge de la Tëte, son utilisation religieuse est rêcupêrêe et aboutit en restauration grâce à la Mairie de « Ronda » en 1.997.

La zone ecclêsiastique comprend une surface de 272 métres carrês, êtant composêe d'une nef principale dans lequel se trouve un autel. Adossêe à cette nef on localise un espace plus petit qui est identifiê comme sacristie. Il existe aussi deux nef latêrales, toutes les deux avec autel. Une d'elles dispose d'accés à la crypte, qui selon les chercheurs, appartient à une êpoque postêrieure (17éme et 18émes siécles).

La zone domestique de l’ensemble dispose de quatre habitacles qui pourraient avoir êtê utilisê comme cellules. À l'extêrieur de ces espaces et au bord du « Tajo » on localise une vaste terrasse excavêe dans la roche, lieu où l’on peut contempler de merveilleuses panoramiques du plateau de la ville de « Ronda ».

À l'extêrieur de la zone de culte on localise un grand silo pour la conservation d'aliments et un espace qui tout au long de l'histoire ont eu de multiples utilisations : pension de bêtail, pressoir, etc.

L'ensemble rupestre mozarabe est adossê par une intêressante chapelle baroque où l’on vênére la Vierge de la Tëte, raison d'un pélerinage traditionnel qui a lieu chaque mois de juin.

Art et monuments > Ermitage et chapelle
Camino de Algeciras, CP 29400