Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Abbaye de Santa Anne

Diputación de Málaga

Abbaye de Santa Anne

ÉPOQUE XVIe s.

DESCRIPTION

Le bâtiment actuel qui peut être visité fut projeté par Jerónimo Cuervo en 1878. Les derniers travaux correspondent aux années 80 et 90 du XXème siècle, afin de répondre aux besoins de la communauté et d'aménager de vastes espaces pour l'emplacement définitif du Musée d'art sacré.

Le temple comprend une nef unique de deux travées couvertes d'une voûte en berceau avec des arcs-doubleaux. La chapelle majeure, au plan demi-circulaire, est couverte d'une voûte en cul-de-four. Le choeur se dresse aux pieds du bâtiment et la tribune s'ouvre sur le presbytère.

À l'extérieur, la façade en pierre blanche, aux lignes classiques, présente un arc en plein cintre flanqué de pilastres toscans. Une niche accueillant une statue de sainte Anne du XVIIIéme siècle occupe le centre de la façade.

ABBAYE DE SANTA ANA - HISTOIRE

La présence de l'Ordre de Cîteaux dans cette ville remonte à celle de la branche féminine. En 1597, l'évêque Luis García de Haro acquiert un immeuble près de la paroisse de San Juan où treize s¿urs prennent le voile en tant que carmélites déchaussées. Il deviendra le couvent de Jesús María. En 1604, Catalina de Aguirre, plus tard, de la Encarnación, fondera au même endroit l'Abbaye de Ana de Recoletas Bernardas de Cîteaux. À la suite du nombre croissant de religieuses, elle décidera de déménager jusqu`à la petite place dénommée du Conde, et plus tard, du Cister l'emplacement actuel et définitif.

Le 20 janvier 1680 Luis de Valdés, patron du couvent, consacre l'Église de l'Abbaye cistercienne de Santa Ana dont il paie lui-même les frais. Le bâtiment, qui n'existe plus de nos jours, fut construit par le maître d'¿uvre Miguel de Pérez et le tailleur de pierre Juan Alonso. Miguel Melendez réalise le portail et, en 1702, Felipe de Unzurrunzaga, architecte et sculpteur, le grand retable.

Entre 1836 et 1876, les religieuses devront partir à plusieurs reprises en raison de réaménagements urbanistiques et de la desamortización (mise en vente de biens de mainmorte moyennant des dispositions légales). La façade est d'abord démolie et construite en retrait, puis les bâtiments détruits. C'est au cours de 1876 que la Mairie remettra la propriété du terrain à Cîteaux, et que de nouveaux bâtiments - que nous pouvons admirer de nos jours - projetés par Jerónimo Cuervo s'y dresseront en 1878.

Les dernières modifications correspondent aux années 80 et 90 du XXe siècle, où l'on cherche à satisfaire les besoins d'agrandissement de la communauté et à aménager de vastes espaces pour l'emplacement définitif du Musée d'art sacré.

Le nom du sculpteur de Grenade Pedro de Mena y Medrano est intimement lié à l'Abbaye de Santa Ana ; voisin du couvent, il choisit cet endroit - où plusieurs de ses filles avaient pris le voile - pour son repos éternel.

Art et monuments > Ermitage et chapelle
CP 29015