Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Ruines d´Acinipo

Diputación de Málaga

Ruines d´Acinipo

Le gisement archéologuique d'Acinipo, est placé sur un grand plateau calcaire d'origine tertiaire, avec une altitude moyenne de 999 m au-dessus du niveau de la mer et il est situé à 18 km du périmètre urbain de Ronda. Sa proéminence lui a conféré une claire valeur stratégique , ce facteur a été pris en considération à l´ époque préromainne et romaine au moment de choisir l´emplacement du noyau démographique.

Acinipo est un des emplacements dont le nom apparaît pour la première fois dans un texte classique comme celui de Ptolémée et de Pline. Ce gisement a fait l'objet d'une grande attention pour beaucoup de chercheurs ; les premières nouvelles apparaissent au XVIème siècle avec Lorenzo de Padilla, Fariña del corral étant celui qui a identifié le théâtre comme d'époque romaine en1650.

Bien que la majorité des vestiges visibles soient romains, nous ne pouvons pas oublier les importants vestiges préhistoriques de la ville. Les découvertes les plus anciennes remontent au Néolithique, continuant à l´Age du Cuivre et celle du Bronze. Ce sera durant la phase préhistorique, et avec l'impact colonisateur phénicien que Acinipo aura un important essor qui sera à son apogée à l´époque romaine, précédée de la phase ibérique.

Les facteurs qui sont intervenus pour déterminer la situation géographique acvtuelle d'Acinipo sont multiples. D'une part sa proéminence , un des points les plus hauts de la région de Ronda, lui ont donné une claire valeur stratégique dominant visuellement le territoire environnant. D´autre part, l'enclave romaine d'Acinipo se trouve dans une zone bien communiquée avec d'autres secteurs de la province romaine. Les accès à la Vallée du Guadalquivir, à la côte gaditaine(de Cadiz) et à la série de dépressions du sillon intrabétique, sont bien perceptibles, d´où des contacts faciles et des relations commerciales avec d'autres localités, ce qui se reflète dans les découvertes numismatiques (Acinipo a joui du pouvoir de frapper des monnaies).

Un autre facteur qui a influencé la situation de ce noyau a été la disponibilité de terres potentiellement fertiles pour une utilisation agricole. Ces terres exploitées depuis le Néolithique, ont eu une grande importance à l´ époque romaine, et même de nos jours, elles sont encore aptes pour l'agriculture de la Région de Ronda.

D'autre part, la commune d'Acinipo a profité de ressources existantes dans son espace naturel proche, comme le marbre,la pierre pour la construction, des minéraux de fer et de l´ argile d´excellente qualité pour la production de poterie.

Vu l'espace excavé, la phase romaine est la plus importante. Cependant, il existe des structures assignables à la phase préhistorique récente, comme les cabanes circulaires avec un porche en pierres.

Depuis la fin du Ier siècle avant Jesus Christ on observe une trame urbaine et de construction typiquement romaine, son expression maximale étant le théâtre de la ville qui de par ses caractéristiques techniques constructives est chronologiquement situé à la fin du Ier siècle avant jesus Christ. De même, dans la partie centrale du plateau nous pouvons apprécier les vestiges de ce qui a pu être le forum ou la place publique. À côté de ce centre social, économique politique et religieux, dans le secteur de cette ville muraillée existaient d'autres bâtiments à caractère public comme les thermes (bains publics) dont on conserve trois piscines, les théâtres, des temples (dont un était toujours conservé jusqu'au début du siècle), etc... Ceci montre l´essor urbain pendant ces premiers siècles de l'empire et l´important développement atteint par la ville, éloquent reflet d'un pouvoir bien établi.

Tout l'opposé semble se produire au IIIème siècle après Jésus Christ quand Acinipo se délabre, quand au IVème siècle ce noyau urbain perd son rôle dominant passant à la zone proche d´Arunda (Ronda).

Les recherches actuelles déterminent qu'Acinipo avait trois espaces réservés aux tombes. 42 urnes pour les cendres et un corps inhumé ont été trouvés par excavation. Cette nécropole se trouve en dehors de la ville, formant une série de terrasses, ceci n'étant pas une coutume romaine (déposer les défunts à l'entrée de la ville) mais ce fut une adaptation venue des peuples ibériques qui ont habité la péninsule.

La construction de cette nécropole est située autour du IVème siècle avant Jésus Christ et elle a été utilisées jusqu'aux premiers siècles de l'ère chrétienne. L´incinération dans le monde ibérien était faite dans un endroit dénommé "ustrinum" tandis qu'autour des cendres était disposé un mobilier généralement brûlé. Les archéologues ont déterminé que ce crématoire localisé était familial et qu'il a été utilisé pendant des siècles. De plus, ils ont trouvé des restes de bois des cercueils qui servaient à transporter les corps au bûcher funèbre. Tout ceci a permis de faire une première évaluation du rituel funèbre pratiqué à Acinipo. Ainsi, plus tard, les cendres et les os étaient déposés dans les urnes funéraires. Des boutons en os et des petites broches métalliques (pour fermer la toge) sont apparus et, dans une tombe localisée, un miroir en bronze, des pinces, une petite assiette et les restes d'un lacrymal, des coutumes d´incinération très étonnantes .

Théâtre de Acinipo

Acinipo (Ronda la Vieille) est un gisement archéologique d’une ancienne ville romaine qui a été déclaré patrimoine culturel le 3 juin 1931.
En  surface, le théâtre présente un aspecto aride dù à l’accumulation de pierres tombées des anciennes constructions. Son tracé présente aussi des différences  par rapport aux normes établies dans les Dix Livres d’Architecture de Vitruve.

Les éléments les plus significatifs du théàtre sont les gradins et la scène.
Les gradins se conservent complets, un espace semicirculaire où s’installe le public pour assister au représentations. L’orchestra est une partie en marbre des gradins mais séparée de ces derniers où s’installaient les fauteuils amovibles des sénateurs et des personnages importants.
La scène se composait du pulpitum et des murs escéniques. Le pulpitum est l’espace où se tient la représentation. À Acinipo, le pulpitum est très bien défini comme le prouvent les clous  qui apparurent lors de l’excavation. Le mur escénique exterieur porte le nom de  “hyposkenion” et l’espace entre les deux murs celui de “choragia”.

Sites archéologiques > Ville romaine
Ctra. de Sevilla - Setenil, CP 29400