Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúas navegando, consideramos que aceptas nuestra política de cookies.

×

Ocellé de la canche. Pyronia cecilia (Vallantin, 1894)

Diputación de Málaga

Ocellé de la canche. Pyronia cecilia (Vallantin, 1894)

Envergure des ailes : entre 3 et 3,6 cm.

Identification

Ailes fermées : l’aile postérieure est grise, abondamment marbrée de marron ; une zone claire en forme de « Y » avec une protubérance dirigée vers l’intérieur occupe une bonne partie de l’aile. L’aile antérieure est orange, avec un double ocelle fusionné et une large bordure grise et marron.

Ailes ouvertes : il n’est pas habituel de le rencontrer ainsi. Les deux sexes sont de couleur orange avec de larges bordures marron et un ocelle double en forme de 8 ; la femelle n’a pas de point blanc près de l’angle anal de l’aile postérieure et le mâle présente une tache marron au centre de l’aile antérieure (androconie), clairement sillonnée par la nervation orange.

Espèces similaires

Ouvert, il peut être confondu avec : Amaryllis, mais la femelle a un petit point sur la zone anale de l’aile postérieure et l’androconie du mâle n’est pas sillonnée par la nervation orange ; Ocellé rubané, mais les deux sexes possèdent une série d’ocelles sur l’aile postérieure.

Biologie et Habitat

Il vole de mai à septembre, en plus grande abondance pendant les trois premiers mois. Une seule génération annuelle.

Il vit dans des habitats ouverts, forestiers et de garrigue, dans les champs d’oliviers ou d’amandiers abandonnés, plus commun et abondant sur les lieux où poussent une grande quantité de graminées, pas forcément sauvages. Ses chenilles s’alimentent justement de graminées du genre Brachypodium.

Répartition Gran Senda

Il est absent uniquement des étapes côtières du GSM et plus rare et localisé sur les étapes 3 et 4 ainsi que sur celles du nord de la province.