Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúas navegando, consideramos que aceptas nuestra política de cookies.

×

Le Grand Sentier de Malaga, le Caminito del Rey et le Sentier Littoral disposeront de bornes informatives avec accès Wi-Fi, éclairage et chargeurs USB.

Diputación de Málaga
Actualité

Le Grand Sentier de Malaga, le Caminito del Rey et le Sentier Littoral disposeront de bornes informatives avec accès Wi-Fi, éclairage et chargeurs USB.

Il s’agit d’un projet pilote qui sera développé progressivement et qui vise à dynamiser l’économie des communes de la région.

Ce dispositif, pionnier en la matière, et création de l’entreprise Sunrise Gridfree, bénéficie du soutien du conseil général et de la mairie de Malaga.

Le conseil général installera ces infosenderos (infosentiers) - des bornes d’informations touristiques solaires innovantes et écologiques - le long du Grand Sentier de Malaga, du Caminito del Rey et du Sentier Littoral. Ils offrent de multiples fonctions, comme l’éclairage nocturne, la transmission de données utiles à l’usager ou la surveillance de la qualité de l’air, et jouent également le rôle de système de détection précoce des incendies.

Ce projet pilote commencera avec l’installation de quatre appareils, puis le réseau s’étendra de façon progressive sur les trois sites touristiques, a expliqué aujourd’hui le vice-président et député à la Modernisation locale, Francisco Oblaré, qui a présenté ce nouveau projet, 100 % malaguène, aux côtés de la députée à l’Environnement, Marina Bravo, et du directeur général de la coopérative Sunrise Gridfree, Marco Aceña.

« Ces bornes offriront une information utile aux usagers et aux touristes du Grand Sentier de Malaga, améliorant de la sorte le service offert. Wi-Fi, 12 heures d’éclairage, chargeur USB, avertisseur d’incendie, contrôle des données atmosphériques : ces appareils offrent de multiples services et une large gamme de fonctionnalités », a déclaré Francisco Oblaré.

Bien que l’objectif final soir d’utiliser toutes les applications et les possibilités de ces dispositifs, les fonctions initiales seront celles liées à l’information des touristes, l’éclairage, le Wi-Fi, le chargeur USB et le contrôle de passage.

L’objectif est d’améliorer et de compléter le service offert aux usagers, mais également de contribuer à la dynamisation de l’économie des communes avoisinantes, dans la mesure où ces dispositifs vont permettre aux entreprises des alentours de proposer aux touristes leurs produits ainsi que des offres spéciales en matière de restauration et d’hébergement.

« Imaginons un randonneur qui se promène, par exemple, le long du Grand Sentier de Malaga et trouve sur son chemin ce dispositif : il va lui permettre, en se connectant au Wi-Fi, de trouver et de télécharger des informations sur la faune et la flore de la zone ainsi que les endroits les plus proches à visiter, les bons plans où se restaurer ou les établissements proposant des produits typiques », a souligné le vice-président.

Ces appareils, pionniers en la matière, ont été fabriqués par l’entreprise Sunrise Gridfree, constituée par les travailleurs de l’ancienne Isofotón. Le projet a reçu le soutien du conseil général et de la mairie de Malaga.

« En plus de poursuivre l’installation de ces dispositifs sur les parcours du Grand Sentier, du Sentier Littoral et du Caminito del Rey, l’idée est qu’à partir de maintenant, cette entreprise commence leur commercialisation pour répondre à d’autres projets, en Espagne ou en dehors de nos frontières », a indiqué le député.

Francisco Oblaré a également annoncé que « les six emplois générés jusque-là pourraient se multiplier pour atteindre une centaine de postes une fois le projet complet en marche ; cela signifie que nous sommes en train de contribuer à créer des emplois et à dynamiser l’économie de la province par deux voies distinctes ».

Le projet pilote prévoit l’installation de quatre infosenderos, deux sur le Caminito del Rey, un autre sur le Sentier Littoral et le dernier sur le Grand Sentier de Malaga. Le directeur général de la coopérative Sunrise Gridfree, Marco Aceña, a remercié le conseil général et la mairie de Malaga pour leur soutien à ce projet de Malaga Valley, « dont l’objectif est la création d’emploi ».

Les dispositifs

Ces bornes solaires intelligentes peuvent être placées à n’importe quel endroit, grâce à un système de gestion de l’information et des contenus numériques et à leur autosuffisance énergétique. En outre, elles ont été conçues pour s’intégrer dans le milieu où elles seront installées et pour ne pas produire d’impact sur l’environnement.

Elles n’engendrent pas de frais additionnels dans la mesure où elles s’alimentent de lumière solaire et ne sont pas rattachées à des câbles. Elles fournissent de la lumière pendant 12 heures (8 heures à puissance maximum), ce qui leur donne également un rôle dissuasif, permettant une sécurité accrue dans les zones où elles sont placées.

Les usagers pourront s’y connecter à l’intranet, où ils trouveront des informations touristiques d’intérêt ainsi que la réponse à leurs consultations particulières. À ce sujet, le projet prévoit de prendre contact avec les commerces et les restaurants des alentours, afin qu’ils puissent en tirer une rentabilité commerciale. Les établissements intéressés pourront de cette manière faire connaître à un plus large public les informations relatives au coût des hébergements, des menus ou aux offres spéciales.

Le dispositif permet également de collecter et de stocker des données à des fins statistiques, car il a la capacité d’enregistrer le passage des randonneurs. « La façon dont l’usager utilise cet outil peut également apporter des données nouvelles que nous prendrons en compte pour adapter les services offerts » », a commenté le député.

Il contrôle les variables environnementales, telles que la qualité de l’air, les températures, l’humidité, le vent ou la pression atmosphérique. Il détecte également certains gaz, comme le CO2, le méthane, les sulfures, l’ozone, les poussières, etc. Une autre de ses fonctions est celle d’avertisseur, comme système de détection précoce des incendies.

Les unités sont géolocalisées afin d’éviter tout risque de vol et elles permettent le monitoring et la mise à jour en ligne, ce qui facilitera le travail à distance du conseil général et des mairies des alentours.