Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúas navegando, consideramos que aceptas nuestra política de cookies.

×

L’entreprise malaguène Sando obtient la meilleure note finale à l’appel d’offres pour la réhabilitation du Caminito del Rey

Diputación de Málaga
Actualité

L’entreprise malaguène Sando obtient la meilleure note finale à l’appel d’offres pour la réhabilitation du Caminito del Rey

Après l’ouverture des plis cachetés et l’évaluation des offres, elle doit présenter une caution d’un montant de 5% de sa proposition économique pour être officiellement choisie comme entreprise adjudicataire

L’entreprise malaguène Construcciones Sando a obtenu la meilleure note finale à l’appel d’offres convoqué par le conseil général de Malaga pour la réhabilitation du Caminito del Rey, avec un total de 96,75 points après l’ouverture des plis cachetés et l’évaluation des propositions réalisée par le service des Marchés publics.

Conformément au cahier des charges, s’ouvre maintenant une période qui finalisera le 11 février au cours de laquelle l’entreprise doit apporter une caution correspondant à 5 % de son offre économique, une somme proche des 100 000 euros. Une fois cette formalité validée par le service des Marchés publics, Sando pourra être désignée officiellement adjudicataire du projet.

Les deux parties pourront ensuite procéder à la signature du contrat de travaux qui permettra la récupération de la passerelle du défilé des Gaitanes, aujourd’hui fermée au public, ce qui en fera l’une des attractions touristiques et environnementales les plus importantes de la province de Malaga. La dernière démarche avant le début des travaux sera l’approbation du plan de sécurité et de protection de la santé.

Parmi les entreprises participant à l’appel d’offres, cinq ont rempli les conditions exigées par le cahier des charges. À part Sando, Acciona Infraestructuras, Ucov-Helopav, San José et OHL sont également passées par la phase finale d’évaluation. La date de début des travaux sera annoncée au cours des prochaines semaines.

Dix mois de travaux, alpinistes et hélicoptères

Le conseil général de Malaga assume en solitaire le financement du projet, licité pour une valeur de 3,12 millions d’euros. À cette fin, 2,3 millions d’euros ont été alloués au budget du présent exercice, le reste devant être investi en 2015, date prévue pour l’inauguration. Le délai d’exécution des travaux est de dix mois à compter du début du chantier et comprend une période de repos biologique sur certaines zones pour permettre la nidification des vautours.

L’utilisation d’un hélicoptère sera nécessaire pour le transport des matériaux ainsi que l’intervention de travailleurs suspendus au défilé pour construire la nouvelle passerelle, qui sera faite de panneaux de bois avec des ancrages métalliques vissés à la paroi rocheuse. Le sol de certains tronçons sera en verre afin de permettre l’observation du défilé.

Les travaux comprennent la réhabilitation de l’ensemble des quatre kilomètres du Caminito del Rey, et en particulier de sa passerelle longue de 1,2 kilomètre. Ce projet est le résultat de la coopération institutionnelle entre les mairies d’Ardales, Álora et Antequera, qui ont émis les rapports favorables de compatibilité en matière d’urbanisme, et du conseil régional d’Andalousie, compétente en matière d’environnement.

Cent mètres au-dessus du fleuve

Le projet comprend également la construction de deux guérites aux extrémités du parcours, qui joueront le rôle de porte d’entrée et de sortie. Elles seront situées sur les communes d’Ardales et d’Álora et permettront de renforcer la sécurité de la nouvelle infrastructure grâce à un contrôle des accès.

Le Caminito del Rey est un sentier aérien accroché aux parois du défilé des Gaitanes, à une distance moyenne de 100 mètres au-dessus du fleuve. Il fut construit par la Sociedad Hidroeléctrica del Chorro qui avait besoin d’un accès facile pour le passage des ouvriers de maintenance du barrage et pour le transport des matériaux.

Les travaux du premier Caminito del Rey commencèrent en 1901 et se terminèrent en 1905. Son nom lui fut donné suite au passage du roi Alphonse XIII, qui le parcourut en 1921 pour aller inaugurer le barrage du Comte de Guadalhorce. Au fil du temps, ce site singulier s’est détérioré jusqu’à devenir totalement impraticable.

Le Caminito del Rey est l’un des projets les plus importants mené par l’équipe actuelle du conseil général, dans la mesure où il permet la reconquête de l’une des attractions touristiques et environnementales les plus extraordinaires de la vallée du Guadalhorce et de l’ensemble de la province, un site d’une valeur historique considérable réputé pour être l’un des plus spectaculaires au monde.