Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúas navegando, consideramos que aceptas nuestra política de cookies.

×

Plus de 20 % du Caminito del Rey a déjà été réhabilité et les travaux prendront fin avant la date prévue

Diputación de Málaga
Actualité

Plus de 20 % du Caminito del Rey a déjà été réhabilité et les travaux prendront fin avant la date prévue

Elías Bendodo visite le chantier qui pourrait s’achever à la fin de l’année bien que la date d’ouverture au public se maintienne pour le premier trimestre 2015

Le président, les maires d’Ardales, Álora et Antequera et le délégué à l’Environnement du conseil régional se montrent convaincus que le roi Philippe VI acceptera d’inaugurer la passerelle

La réhabilitation du Caminito del Rey avance à bon train, avec un degré d’exécution de 20 %, à tel point que la date prévue de conclusion des travaux pourrait être avancée à la fin de l’année, selon les déclarations du président du conseil général, Elías Bendodo, lors de sa visite aujourd’hui sur la zone du chantier dans le défilé des Gaitanes.

Bendodo a pu vérifier l’avancée des travaux de construction de la passerelle, pour lesquels sont utilisés des hélicoptères qui transportent les matériaux et retirent les décombres, dont 20 tonnes ont déjà été ramassées. Il a été accompagné dans sa visite par les maires d’Ardales (Juan Calderón), d’Álora (José Sánchez) et d’Antequera (Manuel Barón), les trois communes par lesquelles serpente le Caminito del Rey.

Le délégué à l’Environnement du conseil régional, Javier Carnero, participait également à la visite qui comprenait un bref passage par le nouveau tronçon accroché à la paroi rocheuse. Le président a souligné que le projet est « emblématique et historique pour la province de Malaga » et qu’il a pu être mené à bien après trois décennies d’essais infructueux.

Il s’est également réjoui de la coopération institutionnelle entre le conseil général de Malaga (qui assume l’intégralité du budget de 2,3 millions d’euros des travaux concédés à l’entreprise malaguène Sando), les communes impliquées et le conseil régional d’Andalousie, et la définit comme étant « le facteur clef ayant rendu possible cette réhabilitation ».

Il a rappelé l’importance touristique et économique du site, dans le contexte actuel d’essor du tourisme actif et de nature, qui fera du Caminito del Rey un moteur de développement sans précédent pour toute la vallée du Guadalhorce. Les chiffres le prouvent puisque, sur l’ensemble de l’Espagne, ce segment a généré l’an passé, à lui seul, 35 millions d’euros.

Le roi Philippe VI sollicité pour l’inauguration du Caminito del Rey

Le conseil général de Malaga et les trois municipalités impliquées ont fait une demande officielle à la Maison royale espagnole pour que le roi Philippe VI, qui a pris la suite de son père aujourd’hui même à Madrid, inaugure début 2015 la passerelle réhabilitée, dont le nom de Caminito del Rey lui fut donné en l’honneur du trajet effectué par son arrière-grand-père, le roi Alphonse XIII en 1921, pour inaugurer le barrage du Comte de Guadalhorce. « Nous sommes tous convaincus que cette proposition sera bien reçue et acceptée », a affirmé Bendodo.

Les maires Juan Calderón, José Sánchez et Manuel Barón ont rappelé que la réhabilitation du Caminito del Rey était une « revendication historique » et se sont montrés satisfaits des avancées des travaux, qui concernent les 1,2 kilomètre de la passerelle accrochée au défilé, mais également le reste du parcours, d’une longueur totale de 4 kilomètres.

Après sa rencontre avec les responsables de l’entreprise de construction, le président a confirmé que les travaux avançaient selon les prévisions. Les périodes de repos biologique pour la nidification des vautours (un arrêt en vigueur jusqu’au 1er juillet, le suivant commençant au mois de décembre) sont respectées sans que cela ait un impact sur le projet.

« Il est important de savoir que nous nous trouvons face à un chantier important, emblématique, très attendu par l’ensemble des communes du Guadalhorce, qui va réactiver économiquement la région, et il n’est pas sans difficultés, comme par exemple le simple transport des matériaux qui doit se faire par hélicoptère. Mais tout se passe comme prévu », a réitéré le président.

Carnero, pour sa part, a garanti la volonté du conseil régional d’Andalousie de continuer à collaborer sur tous les thèmes liés au Site naturel et à ses accès « afin de faire de cet environnement un lieu encore beaucoup plus attrayant qu’il ne l’est déjà ».

Les travaux de réhabilitation du Caminito del Rey ont commencé le 13 mars dernier avec une technique similaire à celle utilisée par les employés de la Sociedad Hidroeléctrica del Chorro entre 1901 et 1905 pour construire la passerelle. Ce qui n’était alors qu’un modeste chemin de service, obtiendra son nom actuel après le passage du roi Alphonse XIII en 1921. Les ouvriers y travaillent suspendus à la roche pour ancrer les poutres de bois à la paroi à l’aide de pièces métalliques.

Le projet comprend également l’installation de guérites d’accès en début et en fin de parcours, afin d’améliorer le contrôle et la sécurité de tous les visiteurs.